Pêche sportive: black bass, mer, truite, pêche au leurre, pêche à la mouche
Facebook achigan.net Google+ achigan.net Twitter achigan.net Pinterest achigan.net Newsletter Flus rss pêche
Rechercher dans le site:
Version us | Accueil > Articles > Matériel et techniques de pêche
-
Pseudo:
Mot de passe:
0

La pêche à la verticale

La dernière révision de cet article date de plusieurs mois. Actualiser cet article vous même à la façon d'un wiki (Qu'est-ce qu'un wiki?)

La pêche à la verticale est une technique qui se pratique en bateau (voire en float tube par certains), largement vulgarisée en France par les pêcheurs de sandres hollandais. La verticale a été en particulier mise au point pour la pêche de ce poisson mais permet aussi d'intéresser d'autres carnassiers (brochets, silures, perches). L'hiver est la période de prédilection pour employer cette technique: les poissons sont regroupés, proches du fond et peu actifs.

Le bateau est généralement équipé d’un moteur électrique et d’un sondeur, la technique de la pêche à la verticale consistant à faire évoluer à l’aplomb du bateau une tête plombée (en général de forme sabot) équipée d’un leurre souple à proximité immédiate du fond. On peut employer dans certains cas d'autres leurres (lipless, jigs, etc...)
Les moteurs électriques avant à commande au pied peuvent être employés pour pratiquer en verticale mais, cette technique demandant beaucoup de précision dans l'approche, il sera préférable d'employer un moteur électrique à commande manuelle (barre franche) quitte à pêcher à "reculons" si ce moteur est à l'arrière... C'est d'ailleurs comme cela que cette technique est connue en Hollande ou outre Atlantique et que l'on nomme "Back Trolling".

Le matériel doit être adapté, l'animation est lente et peu saccadée et demande une grande concentration (du pêcheur, mais aussi des poissons! icon_wink.gif ).


Un leurre souple monté sur une tête plombée sabot et muni d'un triple (voleur):
un des indispensables pour débuter en verticale

Modifier cette section

Le matériel pour la pêche à la verticale


La monture tête plombée

Plomb sabot Berkley
Elle est constituée d'un hameçon simple (jig) lesté par un plomb fixe de forme sabot dont le poids est fonction de la profondeur de pêche (7 à 40 gr). La monture est souvent complétée d’une empile (stinger) fixée sur l’œillet de la tête plombée (ou directement sur la courbure de l'hameçon via un simple nœud de pendu) et munie d'un petit hameçon triple placé sur l’extrémité arrière du leurre (dessus ou dessous en fonction de l'encombrement des lieux; en cas de chipotage aigu on peut le mettre sur la caudale). Pour le choix du grammage, une règle de base peut vous aider : 1,5g par mètre (exemple 15g pour 10m) ce poids pouvant varier en fonction de la vitesse du vent ou de la dérive, et du leurre (forme, taille).
On peut, suivant les conditions, alléger le plombage, le leurre se trouvera donc plus en arrière du bateau et non plus à l’aplomb : on peut alors parler de diagonale.

Les leurres souples

Shad AmsLes leurres souples pour la verticale sont à choisir avec soin (formes, tailles et couleurs).
On distingue principalement deux catégories: les Shads (appendice caudal vibratoire) et les Fin’s (queue en forme de V), dans des tailles variant de 8 à 18 cm. Les formes shads sont prenantes sur des poissons agressifs alors que les FinS, discrets, font la différence sur des poissons chipoteurs, peu mordeurs ou éduqués. On utilise souvent les shads pour rechercher les poissons (plus de vibrations) et les FinS sur des poissons repérés. Les teintes couleurs peuvent être naturelles, contrastées ou transparentes.
L'ajout d'attractants est un plus qui peut faire la difference (spray ou gel).


La canne et le moulinet


La canne, casting ou spinning suivant la préférence de chacun (casting peu adapté aux plombées légères toutefois), doit être courte (1.80m à 2m), nerveuse, légère (100g à 120g environ), d’action de pointe ou semi-parabolique (pas trop trique sous peine de fatigue rapide du poignet); la puissance varie entre 7 et 28g la plupart du temps. Une poignée courte et fine s’impose pour permettre un confort maximum, la présence d'anneaux SiC pour l’utilisation de la tresse n'est pas indispensable étant donné que l'on jette peu avec cette technique et que la tresse et les anneaux ne s'échauffent donc pas.

Le moulinet de type tambour fixe avec frein avant ou tambour tournant (certains apprécient la Twitching bar du Daiwa Smak; un modèle le plus léger possible est préférable pour le confort) doit parfaitement équilibrer l'ensemble. Il doit être muni d'un anti-retour infini et permettre l'utilisation de la tresse. Une taille 2000 à 2506 est parfaite en spinning (200g environ); le ratio est de moyen à important.

Quelques exemples de cannes:
- Daiwa Shogun Shad Dropper
- Team Daiwa Vertical
- autres: toutes les cannes conçues spécialement pour la verticale

Quelques exemples de moulinets:
- Shimano Rarenium ou Stradic 2500
- Shimano Exage 1000FB

La tresse


Indispensable, la tresse permet de rester en contact avec le montage, de percevoir la touche et effectuer un ferrage optimal. Attention car de grandes disparités existent dans les marques de tresses... Une 6/100 sera parfois trop fine pour nos cher carnassiers et destinées à des pêches plutôt UL. Bien souvent les valeurs annoncées sur les tresses destinées au marché français sont exagérément bas. Une idée de diamètres plus plausible serait de 0.15 à 0.20mm réels environ.
En résumé, elle sera (de préférence de teinte neutre) et de diamètre:
- à partir de 0.06mm pour les marques exagérant le plus
- à partir de 0.10mm pour les marques exagérant le moins
- à partir de 10lb si vous prenez un modèle en provenance des US.

Quelques tresses:
- la Berkley Whiplash 0.06 mm
- la Berkley Fireline 0.10 mm
- la Stealth de Spiderwire en 0.10 mm
- autres: toutes les tresses disponibles du marché


Un bas de ligne est fortement conseillé, en fluoro pour la rigidité et la résistance à l'abrasion, le diamètre est à adapter aux circonstances (généralement entre 18/100 et 30/100 pour le sandre). La longueur minimum est 1m.

Modifier cette section

L'action de pêche


Une bonne connaissance des mœurs du poisson et du terrain est primordiale pour éviter de "pêcher l'eau". On aura tout intérêt à suivre les évolutions du poisson tout au long de la journée: en général, on pêche plus profond en milieu de journée que le matin et le soir (règle régulièrement bafouée). Une bonne tactique d'approche est de pêcher perpendiculairement à la berge le matin tout en observant son sondeur jusqu'à trouver la bonne profondeur d'évolution; ensuite, on peut pêcher parallèle à la rive, dans la bonne couche d'eau. Il est très important de savoir régler son échosondeur dont la sonde se situera sous le pêcheur.

Il n’est pas nécessaire de lancer, il suffit simplement de laisser descendre le leurre à l’aplomb du bateau. Il n'y a pas d'animation miracle, souvent c'est en en faisant le moins que l'on prend le plus: les éléments, vent et vagues donnant vie au leurre. Il est important de toujours évoluer au ras du fond en prenant contact avec celui-ci de temps à autre. Répétez ce mouvement, plus ou moins lentement avec la pointe du scion, le plomb sabot limitera l'accrochage et permettra d'imiter le comportement d'un poisson en train de fouiller le fond.
L'attaque peut intervenir à tout instant, au relâcher ou au relever de canne la plupart du temps. La touche est en général assez franche, on parle de "coup de fusil". Il est possible de tenir la canne d'une manière appelée "porte plume", avec deux doigts.

L'utilisation du moteur électrique est primordiale afin de positionner l’embarcation et corriger la dérive. De nouveaux modèles ont des fonctions idéales pour le "verticalier": l'auto-pilot (boussole intégrée), le co-pilot (télécommande à distance), le i-pilot (GPS intégré, ancre électronique, cap, mémorisation de dérives) disponibles sur Power Drive et Terrova de la marque Minn Kota. Un modèle à variateur est souhaitable pour ajuster sa vitesse de dérive.

La présence d'un sondeur sur le bateau est indispensable afin de visualiser et d’interpréter précisément la zone de pêche. Des informations telles que profondeur, température de l’eau, structure du fond et bien sûr présence de poissons permettent de guider la trajectoire et d’anticiper les différents "postes" de pêche. Un sondeur couleur équipé d'un GPS est un atout indéniable (séparation nette des échos, possibilité de sauvegarder des waypoints).
Article détaillé: réglages de base d'un échosondeur.

Modifier cette section

Les prises


A noter que dès 8 mètres (parfois même moins) peuvent apparaître des problèmes de décompression (notamment sur sandres, perches mais aussi poissons marins) si l'on remonte trop vite un poisson. Veiller alors à ralentir au maximum la récupération, ou bien préparez votre aiguille à fizzer... Dans tous les cas, ne perdez pas de temps et remettez à l'eau le plus rapidement possible votre prise en la "lançant" (mais pas à 100m, à hauteur d'homme suffit) pour qu'elle "claque" à la surface: le choc induit une réaction instinctive du poisson qui cherche à rejoindre immédiatement les profondeurs...

Plomb sabotPlomb Blade JiggBERKLEY VERTIC'HEAD

Ams Am ShadAMS Bad ShadBERKLEY VERTIC'HEAD
Guide matériel:


A lire aussi:
- la pêche au plomb palette.
- le montage drop shot.

Vous avez apprécié le contenu de cette page et vous pensez le relayer sur un autre site? Merci d'accorder à son auteur une considération en citant votre source (cette page).
Adresse de la page à utiliser: http://www.achigan.net/articles/wiki-148-La+p%C3%AAche+%C3%A0+la+verticale.html
[Cliquez ici] pour obtenir le code HTML à copier/coller sur un site...

(entrez un pseudo ou une adresse email par ligne)
Chercher un membre
Texte pour les destinataires / invités (facultatif):

Références:
http://www.lacsdespyrenees.com/peche-verticale.php

Auteur initial: pahu | 18 mar 2011
Révision courante: achigan | 3 mar 2014
Vous ne pouvez pas modifier cet article
Vous devez être membre de ce site pour avoir le droit d'effectuer cette action

En rapport sur Amazon :


Discussions La pêche à la verticale dans le forum: 1 sujet
Sujet de discussionSection forumDernier message
forum-sujets
leurre, verticale, pêche au leurre, carnassier, eau douce
forum sur le matériel 38
5 aou 2008
Invité
Aperçu des derniers messages dans le sujet Pêche en verticale:
[...] [Début de la discussion / 39 messages]
Auteur: FILOU - Date: 14 mai 2008 - 17:29
Ceux qu'on me prete lol, je n'en ai pas encore mais comptes en acheter prochainement ....c'est un casse tête de choisir lol : sujet trés vaste , MT est un des spécialistes dans ce domaine !

Une règle: a prix égale mieux vaut un monochrome haut de gamme quy'un début de gamme couleur qui détectera moins, il faut aussi choisir le modèle en fonction de la sonde voulue, qui elle se choisit /a la profondeur de pêche.

Si tu comptes pécher le sandre en verticale renseignes toi auprès des verticaliers chaque disciplines a ses modèles de prédiclection (verticaliers, pécheurs de silures etc)....faudra aussi faire selon ton budget , certains montent trés haut en prix !
Auteur: Charlie-Brown - Date: 14 mai 2008 - 17:37
Les critères à prendre en considération pour un bon sondeur:

-Ecran large et étanche
-Un maximum de pixels horizontaux/verticaux pour une meilleure définition du fond et de ta ligne et leurre (visuel par l'ajustement de la sensibilité)
-Une vitesse de rafraîchissement rapide de l'image
-Double fréquences 200hz/83hz pour un Humminbird par exemple,ton montage est visible d'applomb dans le cône à 20° (200hz)
-Ecran partagé...çà c'est pas mal icon_wink.gif
-Zoom pour des fonds supérieurs à 10 m

Tous le reste n'est que gadjets icon_mrgreen.gif

@+

Auteur: cominique - Date: 5 aou 2008 - 10:26
[contenu retiré]

Edit NIKO: post cousu de fautes, pas de bonjour, pas de présentation...


Abonnez-vous à cette rubrique pour être prévenu dés qu'un nouvel article est publié:
mail
Votre email:

Un petit geste communautaire? Rédigez vous-même un article que d'autres membres ont demandé de rédiger...

Liste des articles les plus demandés par les internautes

Ce site est un site personnel, communautaire et non commercial. Il fonctionne tout d'abord grâce à vos contributions (à la manière d'un wiki: tout internaute peut publier un nouvel article ou en modifier un existant) qui aideront probablement un autre internaute. Pour faire vivre ce site n'hésitez pas à proposer un article descriptif, même incomplet: un autre membre de la communauté le complètera certainement par la suite! Merci d'avance...

Ecrire un article [façon wiki]
Détaillez une technique, définissez un terme, partagez vos astuces ou vos fiches de bricolage / montage, etc...
Visitez les accueils par thématique en rapport avec cette page:

2 visiteurs (liste) en ce moment
Page générée en 0.394s. - 56 requêtes sql -