Pêche sportive: black bass, mer, truite, pêche au leurre, pêche à la mouche
Facebook achigan.net Google+ achigan.net Twitter achigan.net Pinterest achigan.net Newsletter Flus rss pêche
Rechercher dans le site:
Version us | Accueil > Communauté & Forum > Forum pêche
bannière pub
0
depuis mars 2014. Aimez et suivez l'activité du site également sur les réseaux sociaux et plus...
-
Pseudo:
Mot de passe:
0

Forum pêche


Objets liés à ce sujet

Ce sujet est lié à un coin de pêche:

Vous n'êtes pas identifié

Sujet: lac du salagou

jeje1445
Posts: 2278
Pertinence:

Groupes: 1
message 7 nov 2022 - 14:29 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Salut,

Je vais essayer de te répondre mais ça va sortir du contexte de la discussion.

Citation :
jeje1445 a écrit:
A un moment, il va falloir mettre en place une règlementation simple et surtout efficace.
Et c'est quoi çà ? Tu peux développer ? (les grandes lignes)

Premièrement, supprimer touts les règlements intérieurs (RI) que ce soit à l’initiative des AAPPMA ou des Fédés. La plupart de ces RI n’ont pas de fondement et compliquent inutilement la chose.

Ensuite, réformer le Code de l’Environnement en supprimant toutes les dispositions qui n’ont pas de fondement. Un exemple parmi d’autre : la taille minimale légale de capture avec des variations d’un département à un autre et même parfois d’une rivière à une autre. Mesure sans intérêt biologique par ailleurs.

Citation :
jeje1445 a écrit:
et la densité de pêcheurs importante ont forcément un impact sur la qualité de la pêche
Lapalisse

... et en Hollande, la densité çà dit quoi ? Et la qualité de la pêche, çà dit quoi ? Et ailleurs ?

Lapalissade, oui et non. C’est aussi une question d’échelle et de densité de population humaine.

Quand à la Hollande c’est à mon avis hors propos vu la surface des milieux là-bas et du réseaux de canaux. En France on a peu de grands milieux. Les lacs de plusieurs milliers d’hectares et les très grandes rivières sont quasi inexistants. En effet, des lacs de plus de 1000 ha, c’est pas si grand en réalité, il y en a combien chez nous ? 15 ou 20 ? Et des plus de 3000 ha à niveau constant ? 4 ou 5 ?

Citation :
jeje1445 a écrit:
Il faudra bien à un moment se demander si la pêche pour tous, dans un cadre de réciprocité élargie, est un système viable. Autrement dit, est-on prêt à partager le gâteau avec tout le monde ? Ok, c'est de la philosophie et de la sociologie mais la question me semble légitime.
et donc ?

Chacun "ses" poissons, comme avant ? Tu penses sérieusement que la réciprocité a le moindre impact sur la qualité de la pêche ? Alors quid de l'Aveyron qui est en réciproicité totale depuis des années et favorise au maximum la venue des pêcheurs extérieurs ? Ca nuit à la qualité de la pêche ?

Mon propos était bien de préciser qu’il y a des cas où il peut être avantageux de ne pas être dans la réciprocité. Plusieurs exemples ont été donné par différents protagonistes.

Et pour l’Aveyron, c’est une question délicate car il s’agit d’un département rural à faible densité de population, pas de grande ville à proximité, et la pression de pêche des locaux est majoritairement orientée sur le sandre et la truite.

Et comme je l’ai dit, la pression de pêche est majoritairement exercée par les locaux. Encore que sur des rivières réputées comme le Tarn ou la Dourbie, la fréquentation extérieure est importante et ça ne va pas s’arranger avec le réchauffement climatique. Et sur ces rivières, la pêche est devenue une affaire de spécialiste avec en plus une taille moyenne des captures qui a tendance à être assez basse de mon point de vue

Pour la carpe, la pression peut être très forte sur certains lacs, parfois en partie par les étrangers, ce qui n’est pas sans poser des problèmes de cohabitations, y compris avec les autres usagers. Pour la qualité de pêche je n’en sais rien, ne pêchant pas cette espèce.

Et pour le sandre je m’interroge quand je vois que certains lacs productifs ne livrent quasi que des poissons modestes. Mais comme cette espèce peut livrer des années productives comme des années minables, difficile de tirer des conclusions.

En revanche, sur des poissons à bonne capturabilité comme le brochet ou le bass, la pression de pêche peut faire chuter drastiquement les résultats de la majorité. Je pense que l’on peut retarder cette échéance en n’étant pas réciprocitaire. C’est d’autant plus vrai qu’aujourd’hui les pêcheurs se comportent en purs consommateurs en se rendant en masse sur les spots du moment pour ensuite les abandonner totalement.

Dans ce contexte, autant que ces arrivées massives sur des spots ciblés permettent aux gestionnaires de réinverstir l’argent des cartes dans le milieux et dans les aménagements pour les pêcheurs. Sinon, tu n’as que les inconvénients en dehors d’un aspect philosophique qui voudrait que tout le monde puisse se rendre librement n’importe où sans contrepartie.

Après, j'insiste mais ce type de raisonnement n’est à mon avis pas à généraliser mais plutôt à réserver à des contextes particuliers.
Citation :

jeje1445 a écrit:
Bref, rien n'est simple mais arrêtons de nous focaliser sur la règlementation pour protéger les poissons. C'est une impasse
Tu peux développer ?

J’ai déjà eu l’occasion de m’exprimer là-dessus donc je vais être bref. La règlementation permet surtout de partager la ressource entre les pêcheurs. De plus si le diagnostic est bien posé (espèce cible, site, type de règlementation) elle peut permettre d’améliorer la qualité de pêche.

D’un point de vue biologique, la règlementation n’a pas d’impact significatif. En effet, les dynamiques de population sont telles que les capacités de compensations naturelles sont beaucoup plus puissantes que l’impact des prélèvements par la pêche à la ligne. Autrement dit les recrutements et les taux de survies des juvéniles s’ajustent automatiquement en fonction des pertes (naturelles ou non).

Donc de mon point de vue, une règlementation simple mais efficace est nécessaire et cela commence par supprimer toutes les interdictions infondées et à faire rentrer l'halieutisme dans le Code de l'Environnement ... mais sans partir dans tous les sens non plus (genre fenêtre de capture où tout le monde le fait à sa sauce et sans avoir trop réfléchi en amont à part un précurseur).

Pour terminer de mon point de vue, les principaux freins à la pêche des carnassiers en France sont:
- la faible taille des milieux,
- la pression de pêche,
- la communication et l'engouement actuels pour la pêche des carnassiers. C'est un peu couillon de communiquer majoritairement sur ces espèces (brochet, sandre, bass) alors qu'elles représentent au mieux environ 30 % de la biomasse piscicole d'un milieu donné...

J'ajouterai la météo instable et extrême depuis une dizaine d'années environ mais on ne maîtrise pas ce paramètre.

Dernière modification par jeje1445: 7 nov 2022 - 14:37
squale
Posts: 5035
Pertinence:
message 7 nov 2022 - 16:00 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

jeje1445 a écrit:
J'ajouterai la météo instable et extrême depuis une dizaine d'années environ mais on ne maîtrise pas ce paramètre.

D’où la qualité des eaux et des milieux ...

Se prendre une sécheresse comme cette année passe encore, mais quand c'est récurrent icon_rolleyes.gif (je rappel que 2020 était pas mal non plus par exemple).
Le stress généré ne doit pas aider à la longue ... Même si je le répète certains poissons (la truite notamment) sont super rustique .

a+ squale
_________________
Les longues distances m'épuisent ... Nous les Nains, nous sommes des sprinters, redoutables sur de courtes distances !
John78
Posts: 722
Pertinence:
message 7 nov 2022 - 16:19 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Bien sur que l'état réel des milieux c'est le paramètre essentiel et central, c'est ça le forçage majeur et c'est ça qui bride considérable la qualité de pêche en France sur le domaine associatif : on se partage un gateau trop petit et qui se réduis inexorablement.

A+
J

Dernière modification par John78: 7 nov 2022 - 16:20
jeje1445
Posts: 2278
Pertinence:

Groupes: 1
message 7 nov 2022 - 19:21 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

La qualité du milieu pour la truite, l'Ombre et le brochet certainement. Pour le sandre, le silure, la carpe, l'aspe, le chevesne, le bass ou encore le barbeau certainement pas !
JM_NK
Posts: 1022
Pertinence:
message 7 nov 2022 - 19:55 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Et encore, pour les salmonidés dans les 2 plus grands lacs alpins (Bourget et Leman) l'amélioration de la qualité des eaux est clairement mise en cause dans la baisse de la qualité de la pêche. A tort ou à raison, ca je ne sais pas. L'eau ne serait pas assez trouble, trop propre. icon_rolleyes.gif Moins de phytoplancton, donc de zooplancton, etc etc.

Faut pas le dire trop fort, y en a qui seraient prêts à aller déverser des citernes de nitrates pour que ca redevienne "comme avant" .
Ah, l'Homme et son incapacité à s'adapter au changement, quel qu'il soit... icon_lol.gif
waoo
Posts: 5111
Pertinence:
message 8 nov 2022 - 17:56 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Faudrait peut être aussi étudier l'impact des pêche professionnelles sur ces lacs icon_rolleyes.gif
greg38
Posts: 2832
Pertinence:
Web: www

Groupes: 1
message 8 nov 2022 - 18:19 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

C'est simplement que les lacs deviennent oligotrophes donc moins productifs.
Et concernant les.pecheries de lavaret n'oublions pas que ce sont des piscicultures extensives nos grands lacs, l'alevinage et le pacage lacustre y sont massivement pratiqués.
Les rendements de peche du broc ont baissé, je pense que les fishes sont encore là (observé les memes densités apparentes en apnée) mais la très forte pression de pêche les a calmés, et surtout a fait changer leur comportement (activité très tot le matin)
waoo
Posts: 5111
Pertinence:
message 8 nov 2022 - 18:26 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Ok alors je reformule ...Faudrait peut être étudier l'impact des piscicultures extensives développées dans ces grands lacs ...
greg38
Posts: 2832
Pertinence:
Web: www

Groupes: 1
message 8 nov 2022 - 18:29 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Leur rendement baisse simplement parce que les lacs sont.moins productifs car moins riches (moins d'apports de nutriments /pollution organique).
Les pêcheries ciblent essentiellement les lavarets.
JM_NK
Posts: 1022
Pertinence:
message 8 nov 2022 - 19:07 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

greg38 a écrit:
C'est simplement que les lacs deviennent oligotrophes donc moins productifs.

Oui c'est bien ce que je dis (en essayant d'utiliser des mots compréhensibles par tous), ca manque de bouffe pour le phytoplancton et toute la chaîne alimentaire derrière, les locaux traduisent ça par de l'eau trop propre icon_lol.gif
greg38 a écrit:

Et concernant les.pecheries de lavaret n'oublions pas que ce sont des piscicultures extensives nos grands lacs, l'alevinage et le pacage lacustre y sont massivement pratiqués.
C'est sûr, mais ça ce n'est pas nouveau, c'est le cas depuis les années 70-80 non ? Je crois même que l'extinction de la fera native du Leman, à cause de la surpêche, remonte aux années 50. J'ai vu les chiffres récemment pour le Bourget, sur le site des pêcheurs pros, il n'y a pas de corrélation entre les quantités alevinées et les quantités pêchées (en fait si, mais c'est une corrélation négative, ils alevinent plus quand les résultats de pêche diminuent) D'ailleurs pour le lavaret le tonnage de poissons prélevés n'a jamais été aussi élevé, pour un effort de pêche identique. Il n'y a jamais eu autant de lavarets, mais ils n'ont jamais été aussi petits. Apparemment le poids moyen des captures a fortement diminué, je n'ai plus le chiffre en tête mais c'est assez impressionnant. Leur croissance serait ralentie, ce qui semble plausible. Mais n'est-ce pas un biais lié à un déséquilibre dans la pyramide des âges ? Ce n'est pas l'hypothèse privilégiée en tout cas. En dehors des résultats de la pêche professionnelle il y a aussi des études piscicoles derrière, mais je n'y ai pas eu accès. Je ne sais pas si tu as pêché au Bourget cette année ou l'année dernière, mais c'est vrai que j'ai bien constaté que pour faire un poisson maillé, il faut en prendre un paquet ! icon_eek.gif
La solution proposée ? On baisse la maille -seulement pour les pros bien sûr- pour qu'ils puissent garder plus de petits icon_rolleyes.gif Ils ont littéralement réduit la taille des mailles de leurs filets de quelque chose comme 0,5cm. Alors que, je me répète, leurs résultats n'ont jamais été aussi bons. Ca c'est de la gestion. icon_mrgreen.gif

greg38 a écrit:

Les rendements de peche du broc ont baissé, je pense que les fishes sont encore là (observé les memes densités apparentes en apnée) mais la très forte pression de pêche les a calmés, et surtout a fait changer leur comportement (activité très tot le matin)
Toujours d'après les pêcheurs pros du Bourget, du brochet, eux, ils n'en prennent presque plus. Et ils les pêchent essentiellement au filet donc ce n'est pas une histoire de capturabilité. Je ne sais pas ce qu'il en est de leur population réelle ou de son évolution. Si on en voit toujours autant, c'est sûrement quelque chose qui a changé dans leur comportement ou leur tenue, effectivement.
Carnaddiction
Posts: 543
Pertinence:
message 8 nov 2022 - 19:41 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Outre l'oligotrophisation "naturelle" des lacs alpins, il y a un paquet d'espèce invasives et phénomène qui modifient profondément les biotopes et la biocénose.

Pour le Léman: la fonte estivale massive du glacier du Rhône en amont apporte des quantités astronomiques de sédiments qui participent au colmatage des frayères à salmonidés et servent de substrat à certaines plantes aquatiques auparavant absentes (servant à leur tour de support de pontes à cyprinidés et carnassiers), l'absence de brassage des couches d'eau du lac n'a pas eu lieu depuis des années (= anoxie croissante en eau profonde), la moule quagga et les corbicules causent une carence en phyto-plancton et une perturbation de la chaîne alimentaire, le cormoran cause une modification des comportements de poissons (pélagique nocturne / épi-benthique diurne), la montée en température estivale liée au réchauffement climatique (2X plus rapide dans les Alpes) induit une longue période de baisse de l'oxygène dissous impactant la croissance des salmonidés,... Pour rappel, l'optimum oxygénation des salmonidés est de +7 mg/L.

Bref, il y aurait beaucoup à dire mais dans les Alpes on préfère se rejeter la faute entre pêcheurs loisirs, pros et cormorans icon_lol.gif
John78
Posts: 722
Pertinence:
message 8 nov 2022 - 20:13 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Et du silure kibouffetout. Hé oui il y en a maintenant, il serait lui aussi arrivé "naturellement" par le Rhône. icon_mrgreen.gif

A+
J
Julien92
Posts: 2964
Pertinence:
message 8 nov 2022 - 21:10 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

John78 a écrit:
Et du silure kibouffetout. Hé oui il y en a maintenant, il serait lui aussi arrivé "naturellement" par le Rhône. icon_mrgreen.gif

A+
J
À ma connaissance il s'en est faite quelques uns mais il ne semble pas y avoir explosé comme certains le craignaient.

Pour en revenir au salagou, il n'y a pas de pêche pro. Ça a été un sujet dans l'air il y a 3 ans, quand le conseil général voulait repeupler Celles. On leur avait dit de se barrer il y a 50 ans parce qu'ils allaient finir sous l'eau et finalement ils ont laissé la cote plus basse que prévue donc c'est devenu un village fantôme mais au sec. La condition pour y habiter était "d'exercer une profession qui dynamiserait l'activité locale", je suppose que la pêche pro s'est engouffrée dans la brèche car elle pouvait alors être vue sous cet angle. Il y a eu une ou deux pétitions et depuis je n'en ai jamais rentendu parler.
attach Ce sujet est lié aux éléments suivants:

mail Inviter des personnes à lire ce sujet...
(entrez un pseudo ou une adresse email par ligne)
Chercher un membre
Texte pour les destinataires / invités (facultatif):

Tags du sujet : seulement pour les membres.

Votre email:
(En étant abonné, vous recevrez un mail dés qu'une prochaine réponse sera envoyée)
0

Rechercher dans - Astuces forum



Navigation :
Visitez les accueils par thématique en rapport avec cette page:

214 visiteurs (liste) en ce moment dont le(s) membre(s) : fatoy
Page générée en 1.776s. - 43 requêtes sql -
Ce site utilise des cookies pour améliorer la navigation En savoir plus - Fermer