Pêche sportive: black bass, mer, truite, pêche au leurre, pêche à la mouche
Facebook achigan.net Google+ achigan.net Twitter achigan.net Pinterest achigan.net Newsletter Flus rss pêche
Rechercher dans le site:
Version us | Accueil > Communauté & Forum > Forum pêche
-
Pseudo:
Mot de passe:

Forum pêche


Vous n'êtes pas identifié

Sujet: Algues filamenteuses précoces

John78
Posts: 193
Pertinence:
message 3 mai 2021 - 14:11 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Je n'y crois pas pour la Dordogne, je n'ai jamais vu ça avant, on a un écosytème en bonne santé avec des teneurs modérées en nitrates, rien a voir avec la Bretagne, il y a probablement une conjonction de paramètres hydroclimatiques qui ont favorisé cette explosion de diatomée. Lesquels ? Je ne sais pas. Mais c'est pas la flotte, on a des cortèges d'invertébrés exeptionnels tant en quantité qu'en qualité....

A+
J
squale
Posts: 3378
Pertinence:
message 3 mai 2021 - 15:57 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Très peu de pluies de printemps aussi à ne pas négliger ...

Certains départements ont déjà pris des arrêtés de restriction et en général, les cours d'eau sont anormalement bas ...

http://propluvia.developpement-durable.gouv.fr/propluvia/faces/index.jsp

D'autant qu'une bonne part de l'eau est captée par les plantes comme chaques années au printemps, ce qui aggrave durablement le déficit en eau.

Ça va devenir préoccupant si dorénavant les rivières sont en étiage début Mai !

a+ squale

Dernière modification par squale: 3 mai 2021 - 15:58
_________________
Les longues distances m'épuisent ... Nous les Nains, nous sommes des sprinters, redoutables sur de courtes distances !
FatSad
Posts: 2240
Pertinence:

Groupes: 1
message 3 mai 2021 - 19:04 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Nouvelle formule d'intrants?
_________________
--Il faut avoir satisfait son envie de posséder et pêcher avec tous les leurres, cannes et moulinets... Pour se rendre compte que l'on se satisfait de pêcher avec presque rien--
--Membre actif MSF "Mesquins Sans Frontières"--
A_B
Posts: 33
Pertinence:
message 3 mai 2021 - 19:40 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

John78 a écrit:
Je n'y crois pas pour la Dordogne, je n'ai jamais vu ça avant, on a un écosytème en bonne santé avec des teneurs modérées en nitrates, rien a voir avec la Bretagne, il y a probablement une conjonction de paramètres hydroclimatiques qui ont favorisé cette explosion de diatomée. Lesquels ? Je ne sais pas. Mais c'est pas la flotte, on a des cortèges d'invertébrés exeptionnels tant en quantité qu'en qualité....

A+
J

Je ne me permettrai pas de remettre en question ce que tu dis car je suis persuadé que tu connais bien mieux et dans les details cette riviere, mais je l’ai peché au pied du sancy l’été dernier et les fond etaient degueulasses, colmatés, avec une quantité d’algues (de mileiux tres eutrophes) en pagaille quand il y avait un peu de calme... et la riviere ne depassait pas les 15m de large... c’etait triste...
John78
Posts: 193
Pertinence:
message 3 mai 2021 - 20:29 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Oui c'est moche en haut c'est vrai, moi aussi j'avais été interloqué, mais le secteur que j'évoque est 100km plus en aval, se n'est plus la même rivière et sa qualité hydrobiologique s'est très nettement améliorée...

A+
J
MT
Posts: 3869
Pertinence:
Web: www
message 3 mai 2021 - 21:40 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Plusieurs grands barrages contribuent à l'épuration de la Dordogne entre sa source et Argentat, et restituent une eau assez froide, ce qui explique la qualité du cours d'eau à partir d'Argentat et sur une cinquantaine de km.
_________________
http://www.envie-dautrement.com/sejour-de-peche-en-espagne-lacs-guadiana-extremadura.html
Tover
Posts: 741
Pertinence:
message 3 mai 2021 - 22:11 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Pas d'évolution majeur dans les intrants a ma connaissance...
Et le manque d'eau aura plutôt entraîner une volatilisation de l'azote qu'un lessivage.
Par chez moi, les précipitations ont plutôt étaient modérées en intensité, donc moins de risque de lessivage (les engrais chimiques ont besoin d'eau pour être solubilisé, mais pas trop pour ne pas être lessivé.. je ne pense pas que la cause directe/a court terme vienne de la... (Bien entendu, l'apport d'engrais a une influence majeur sur l'eutrophisation de manière générale, mais pour ce printemps, je n'y vois pas de lien logique pour être plus clair)
Le climat a du y jouer plus je pense. Après, ce sont tjs des phénomènes complexes.
waoo
Posts: 2926
Pertinence:
message 4 mai 2021 - 07:55 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Ici , l'herbe est jaune cramée comme elle l'est fin juin normalement . Le potager est hyper sec là où c'est pas paillé . Depuis que j'ai le potager c'est la première fois que c'est aussi sec à cette période de l'année .

Mais bon ça y est , aujourd'hui il pleut et je crois que ça va bien tomber dans la semaine , il était temps

Ceci explique peut être cela . J'était sur la Dordogne il y a 15 jours , pas vu ces merdes . C'est où exactement que tu vois ça ? John 78 ?

Dernière modification par waoo: 4 mai 2021 - 07:56
Tover
Posts: 741
Pertinence:
message 4 mai 2021 - 08:16 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Carrément, nous il a plu la semaine derniere une vingtaine de mm, ca a fait reverdir, mais je trouve ca flippant.... Parce que si on a pas d'eau maintenant, j'ai peur pour les rivieres cet été...
A_B
Posts: 33
Pertinence:
message 4 mai 2021 - 08:18 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

J’ai vu passer un truc disant qu’a l’echelle nationnale, on est entre -50 et -70% de precipitation que la « moyenne de saison »
John78
Posts: 193
Pertinence:
message-nonlu 4 mai 2021 - 11:25 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Sur le site d'a coté :



C'est comme ça partout sur les zones pas trop lotique. icon_eek.gif

A+
J

<< Partagez très simplement des photos sur ce site en quelques clicks et sans avoir besoin d'utiliser un site dédié aux hébergements de vos images affichant souvent une publicité excessive! >>
tireur80
Posts: 853
Pertinence:
message-nonlu 4 mai 2021 - 12:50 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

A_B a écrit:
Elorn29N a écrit:
Trop de matières organiques, eutrophisation... :evil:
Exactement, y a pas a aller chercher tres loin, on est juste apres les premiers traitements phytos et intrants de printemps, le beau temps general sur la france a permis le creneau des traitements et les premieres plus d’avril ont tout rincé pour finir dans les cours d’eau.
Pas oublier non plus qu’il y a eu un certain redoux en mars.

Justement c'est un peu simpliste comme recherche, accuser directement les agri.
Tu parle de traitements de quoi,desherbages,insecticides? retour a la riviére des apports d'engrais en si peu de temps? En tout cas par chez moi pas d'eau de maniére conséquente depuis un bon moment et cela depuis plusieurs années, a mon avis c'est un des soucis majeur ce manque d'eau.
A_B
Posts: 33
Pertinence:
message-nonlu 4 mai 2021 - 13:23 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

tireur80 a écrit:
A_B a écrit:
Elorn29N a écrit:
Trop de matières organiques, eutrophisation... :evil:
Exactement, y a pas a aller chercher tres loin, on est juste apres les premiers traitements phytos et intrants de printemps, le beau temps general sur la france a permis le creneau des traitements et les premieres plus d’avril ont tout rincé pour finir dans les cours d’eau.
Pas oublier non plus qu’il y a eu un certain redoux en mars.

Justement c'est un peu simpliste comme recherche, accuser directement les agri.
Tu parle de traitements de quoi,desherbages,insecticides? retour a la riviére des apports d'engrais en si peu de temps? En tout cas par chez moi pas d'eau de maniére conséquente depuis un bon moment et cela depuis plusieurs années, a mon avis c'est un des soucis majeur ce manque d'eau.

Orf non je ne cherche pas a incriminer les agri particulierement. Je pense par contre qu’il est de plus en plus difficile de ne pas le faire, avec raison. Les facteurs d’eutrophisation des cours d’eau sont multiples et en effet il n’y a certainement pas que les intrants qui y sont impliqués. Je pense qu’on est tous d’accord la dessus.
Je ne dis pas avoir la réponse a tout, j’apporte par contre mon point de vue. Peut-être es tu exploitant et donc tu sais bien mieux que moi (meme si fut un temps j’etais maraicher) dans quelle periode de la saison nous sommes.
Le manque de pluie de mars permet les traitements car ils ne sont pas directement lessivés dans le jour qui suit. Par contre tes billes d’engrais ne colle pas sur sol sec, et pour le coup, si tu te prends une bonne averse bien dense type giboulée sur sol sec, tout roule ailleurs.
Sinon pour apporter plus de precision, mais tu dois le savoir, il y a eu les semis (parfois accompagnés herbicides et insecticides), la germination et maintenant les premieres feuilles tres etablies donc nécessité de booster sur sol pauvre = intrant organique.
A_B
Posts: 33
Pertinence:
message-nonlu 4 mai 2021 - 13:25 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

John78 a écrit:
Sur le site d'a coté :



C'est comme ça partout sur les zones pas trop lotique. icon_eek.gif

A+
J
Ca me rappelle la Loue en Septembre...

Dernière modification par A_B: 4 mai 2021 - 13:26

<< Partagez très simplement des photos sur ce site en quelques clicks et sans avoir besoin d'utiliser un site dédié aux hébergements de vos images affichant souvent une publicité excessive! >>
FatSad
Posts: 2240
Pertinence:

Groupes: 1
message-nonlu 4 mai 2021 - 15:05 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

A_B a écrit:
John78 a écrit:
Sur le site d'a coté :



C'est comme ça partout sur les zones pas trop lotique. icon_eek.gif

A+
J
Ca me rappelle la Loue en Septembre...

Oui new_puppy_dog_eyes.gif

Et pour elle on sait d'où vient le probleme.

Même si les causes sont considérées comme « multifactorielles » (les produits vétérinaires, le traitement des grumes dans les forêts et dans les scieries, les eaux usées dont la qualité peut encore être améliorée, les utilisations domestiques d’insecticides et de biocides ou encore des hydrocarbures lourds liés à l’usure du bitume), le responsable numéro 1 reste la filière agricole.
Alors faire un parallèle au regard des symptômes identiques est tentant...

https://chrono-environnement.univ-fcomte.fr/recherche/themes-actions-et-projets/article/2012-2020-bilan-d-etude-sur-l-etat-de-sante-des-rivieres-karstiques
_________________
--Il faut avoir satisfait son envie de posséder et pêcher avec tous les leurres, cannes et moulinets... Pour se rendre compte que l'on se satisfait de pêcher avec presque rien--
--Membre actif MSF "Mesquins Sans Frontières"--


<< Partagez très simplement des photos sur ce site en quelques clicks et sans avoir besoin d'utiliser un site dédié aux hébergements de vos images affichant souvent une publicité excessive! >>
waoo
Posts: 2926
Pertinence:
message-nonlu 4 mai 2021 - 18:05 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

A_B a écrit:
J’ai vu passer un truc disant qu’a l’echelle nationnale, on est entre -50 et -70% de precipitation que la « moyenne de saison »


J'adore ce genre d'info , on sait pas d'où ça sort , on sait pas qu'elle région ça concerne , ou si c'est une encore plus grand moyenne sur tout le pays ... Qui du coup voudrait encore moins dire quelque chose icon_biggrin.gif

Moi je me dis surtout que ça sent surtout le gros été pourri avec de la flotte tout le temps :D


La photo avant , faudrait déjà savoir de quelle plante ou algue il s'agit , sur qu'elle hauteur d'eau , là franchement c'est impossible de dire quoi que ce soit ...

En tout cas je ne pense pas que ce soit les l'algues filandreuses dont il était question dans le sujet

Dernière modification par waoo: 4 mai 2021 - 18:11
A_B
Posts: 33
Pertinence:
message-nonlu 4 mai 2021 - 23:00 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Je te laisse la liberté de regarder le nombre de departement qui ont déjà pris des mesures pour limiter l’usage de l’eau.
Mais tu as raison, mes infos sont uniquement sur le mois d’avril.
FatSad
Posts: 2240
Pertinence:

Groupes: 1
message-nonlu 5 mai 2021 - 08:15 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Le pire c'est que cela va servir de prétexte pour que le serpent commence à se mordre la queue!

Croyez bien que les demandes de création de retenue colinéaires vont pleuvoir, elles.
Cette eau n'ira pas dans les rivières... déjà avec EDF c'était ingérable... imaginez si on les laisse faire... effraye.gif

Edit...je me suis trompé de sujet...avec les précipitations et les niveaux d'eau...

Dernière modification par FatSad: 5 mai 2021 - 08:53
_________________
--Il faut avoir satisfait son envie de posséder et pêcher avec tous les leurres, cannes et moulinets... Pour se rendre compte que l'on se satisfait de pêcher avec presque rien--
--Membre actif MSF "Mesquins Sans Frontières"--
Elorn29N
Posts: 2961
Pertinence:

Groupes: 1
message-nonlu 5 mai 2021 - 12:01 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

La soupe verte a de l'avenir...

NON icon_exclaim.gif Du moins je l'espère car ce serait une catastrophe écologique que de multiplier ces retenues...
Ha j'oubliais... Là où sous la pression des agriculteurs du coin, elles se multiplient, elles sont très largement financées par les départements et les régions... donc vos impôts icon_exclaim.gif

Le bilan hydrique avec l'évaporation serait désastreux.

Voici ce qu'écrivait il y a quelque temps déjà l'observatoire de l'environnement du Morbihan qui n'est ni le département le plus chaud, ni le moins arrosé.

"Les retenues interceptent une partie de l’eau qui transite par les bassins versants. Dans le cas où elles sont implantées en barrage de cours d’eau, elles peuvent retenir pendant une durée plus ou moins longue, une partie ou la totalité de l’eau des rivières (Écosphère & Hydrosphère, 2001). Dans la retenue, l’eau est soumise à deux phénomènes naturels responsables de la diminution des débits des cours d’eau aval: l’évaporation et l’infiltration. Les pertes par infiltration dépendent essentiellement de la perméabilité du sol (loi de Darcy) et de la piézométrie de la nappe (Écosphère & Hydrosphère, 2001). Ainsi, les pertes seront plus importantes pour une retenue implantée sur substrat sableux avec une nappe profonde, que pour une retenue construite sur sol argileux, à niveau de nappe. De manière générale, ces pertes auraient tendance à diminuer avec l’âge des retenues du fait du colmatage par les sédiments qui assureraient une meilleure étanchéité des ouvrages. Une retenue représente une grande surface de contact entre l’eau et l’air, relativement peu protégée du vent (Faure, 2006). Les pertes par évaporation dépendent alors des conditions climatiques du milieu environnant (température, rayonnement, pression de vapeur saturante, etc.) et de la surface de la retenue: l’évaporation est plus forte en période estivale et pour des plans d’eau de grande superficie. Et plus l’évaporation est importante dans la retenue, plus le débit restitué à l’aval peut être affecté. Ainsi, un plan d’eau de 20 ha pourrait engendrer une diminution de débit d’environ 11 l/s en été,contre 0,55 l/s pour une retenue d’1ha (Écosphère & Hydrosphère, 2001). Si ces pertes peuvent être négligeables pour un débit aval de plusieurs milliers de mètre cubes, elles peuvent représentées un déficit plus important pour des ruisseaux réduits à quelques filets d’eau en période d’étiage.
Contribution à l’évaluation des impacts des retenues d’irrigation sur les ressources en eau et les milieux aquatiques du Morbihan | Rapport d’étude 2013 -ODEM37?Lors des épisodes pluvieux estivaux, une partie non négligeable des écoulements peut être captée par les retenues, entraînant une perte pour les cours d’eau (Faure, 2006). Au début de l'automne, les retenues sont généralement vides ou présentent un niveau d’eau bas. En conséquence, les premières pluies d’automne sont stockées dans le volume libre et contribuent à une prolongation de la période d’étiage(Faure, 2006). En 2005, une étude s'est attachée à quantifier l’impact anthropique, lié aux retenues d’irrigation, sur les régimes hydrologiques de deux bassins versants du Sud-Ouest, le Tescou et la Séoune (Galea et al.,2005). Les auteurs concluent que «l’usage de l’eau pour l’irrigation affecte essentiellement les crues et les modules*de la saison hiver»malgré un nombre important de retenues: 184 sur le Tescou qui interceptent un tiers du bassin pour un volume théorique cumulé de 4,3 Mm3, 160 sur la Séoune qui interceptent un quart du bassin pour un volume de 6,5 Mm3. Globalement, les retenues d’irrigation entraîneraient une réduction en pointe et volume des crues hivernales des deux bassins versants, attestant d’un rôle en tant que bassin écrêteur de crue."

Dernière modification par Elorn29N: 5 mai 2021 - 12:02
_________________
On a les poissons qu'on mérite...
MT
Posts: 3869
Pertinence:
Web: www
message-nonlu 5 mai 2021 - 17:32 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Si la FNSEA a fait rayer de la nomenclature tout un tas de rigoles et fossés c'est sûrement pas parce que ça gênait la lecture des cartes :)

Avec eux le pire est toujours certain, on aura droit aux retenues collinaire sauvages et aux rivière asséchées, c'est plus une certitude qu'une hypothèse.
_________________
http://www.envie-dautrement.com/sejour-de-peche-en-espagne-lacs-guadiana-extremadura.html

mail Inviter des personnes à lire ce sujet...
(entrez un pseudo ou une adresse email par ligne)
Chercher un membre
Texte pour les destinataires / invités (facultatif):

Votre email:
(En étant abonné, vous recevrez un mail dés qu'une prochaine réponse sera envoyée)
0

Rechercher dans - Astuces forum



Navigation :

0 visiteur (liste) en ce moment
Page générée en 0.194s. - 40 requêtes sql -
Ce site utilise des cookies pour améliorer la navigation En savoir plus - Fermer