Pêche sportive: black bass, mer, truite, pêche au leurre, pêche à la mouche
Facebook achigan.net Google+ achigan.net Twitter achigan.net Pinterest achigan.net Newsletter Flus rss pêche
Rechercher dans le site:
Version us | Accueil > Communauté & Forum > Forum pêche
bannière pub
0
depuis mars 2014. Aimez et suivez l'activité du site également sur les réseaux sociaux et plus...
-
Pseudo:
Mot de passe:
0

Forum pêche


Vous n'êtes pas identifié

Sujet: Agriculture et milieux aquatiques, compatibilités? (La truite au comté)

White hunter
Posts: 1185
Pertinence:
Web: www
message 16 juin 2022 - 20:24 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Citation :
Heureusement que tu l'as reconnu , parce que tu disais à l'époque était totalement faux , toi le mec du métier , qui a fait ça toute ta vie . Tu te plantais totalement et l'avais bien compris devant l'évidence ...

Je suis le mec du métier, certes, mais ma carrière s'est passée dans une zone de montagne herbagère produisant du lait et des bovins maigres ! J'étais juste conseiller agricole, pas ministre de l'agriculture ! NB Environ la moitié de nos fruits et légumes est importée.

Citation :
Il n'y a aucun intérêt à vouloir encore une fois être excédentaire ... Il suffit de produire ce dont on a besoin et absolument pas de produire plus pour alimenter les poubelles .... 50% de la production mondiale est foutue à la poubelle , et la notre aussi

Eveille ta conscience : des tas de pays font dans leur froc à l'idée de ne pas manger à cause de la guerre en cours, même les Portugais s'inquiétaient terriblement de manquer d'huile de tournesol pour leurs conserveries de poisson ... Donc pour partager, il faut produire. Avoir une balance commerciale positive, ça n'est pas arrivé depuis des lustres non plus e tça ne ferait pas de mal.

Comment change t'on de stratégie en France, d'autre part ? Pas comme en Chine, car ici on ne peut procéder que par incitation, et face à un marché de consommateurs. Quand on fait une loi, on ne sait que quelques années après si elle a fonctionné.

Enfin pour la première fois la consommation bio a baissé en France, et je crois que les producteurs laitiers bio ont été deux fois en difficulté de débouchés ces dix dernières années.
_________________
Le temps d'apprendre à vivre, il est déjà trop tard (Louis Aragon)
Tover
Posts: 993
Pertinence:
message 16 juin 2022 - 21:28 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Encore une fois je vais tempérer, et peut être m'attirer les foudres de certains....

Est ce que je suis contre les OGM ? Fondamentalement non, c'est une super avancée scientifique. Dans la pratique et l'utilisation actuelle? Complètement opposé.
Est ce que je suis anti produits phytosanitaires ? Non. Dans la pratiques actuelles et des dernières décennies ? Complètement contre.

Le Doliprane c'est vachement bien, mais tu vas en prendre juste au cas où tu pourrais avoir mal à la tête... Bref...

Mettre des produits phytosanitaires en préventifs c'est de la connerie. Mettre en place un système de culture qui t'obligera a mettre des Phyto, c'est de la merde.
Sauver une récolte une année sur 5 avec un médicament pour les plantes car cette année la ça a foirée, oui ça me paraît raisonnable (et l'agriculture raisonnée devrait être comme ça).

Bref le problème est tjs dans l'excès.

Oui nous avons besoin de faire à bouffer, mais on ne peut pas accepter n'importe quelle pratique agricole sous ce prétexte, notamment a la vue des connaissance dont on dispose.Nous avons la capacité intellectuelle et physique à produire en Bio partt en France et à nourrir le pays. Mais (je pense) il faut une part de "raisonné" pour pallier à des années exceptionnelles pour garantir cette autonomie alimentaire. Par contre mon "raisonné", je l'ai exprimé plus haut et il n'as rien à voir avec le raisonné actuel.
waoo
Posts: 4230
Pertinence:
message 16 juin 2022 - 21:30 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

N'importe quoi , WH si certains font dans leur froc à l'idée de manquer , c'est justement parce qu'il ne sont pas autonome et préfèrent exporter certains truc et en faire plein , plutôt que de se diversifier et avoir de tout ...

Éveil ta conscience justement plutôt que de demander aux autres de le faire ... Parce que tu tourne en rond depuis 50 ans

Et le truc magique , c'est que diversifier d'une part tu supprimes plein de problème , maladie ou autre uniquement liés a la monoculture . Et si un truc marche pas trop une année , l'autre peut cartonner ... Même dans l'élevage , un des exemple que j'avais mis sur des cochon en plein air dans le finistère ... Race costaud , aucun traitement , aucun problème ... CQFD Et en plus on produit plus avec moins de terrain en diversifiant les cultures ...

Et la logique est valable pour tout le monde , autonomie maximale et diversification , on fait tout l'inverse que de l'hyper spécialisation , c'est ça le problème

faudrait que la Bretagne fasse les cochon pour tous le monde , l'ukraine les céréale , le comté du comté pour le monde entier , les portugais la morue ....etc...etc... C'est ça le système qui détruit tout

Dernière modification par waoo: 16 juin 2022 - 21:39
Tover
Posts: 993
Pertinence:
message 16 juin 2022 - 21:54 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Waoo juste merci ! Comme quoi ça arrive! :D

PS: et pas juste pour ce post, pour les autres avant aussi!

Dernière modification par Tover: 16 juin 2022 - 22:05
FatSad
Posts: 3620
Pertinence:

Groupes: 2
message 17 juin 2022 - 07:21 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

sm6.gif
_________________
--Il faut avoir satisfait son envie de posséder et pêcher avec tous les leurres, cannes et moulinets... Pour se rendre compte que l'on se satisfait de pêcher avec presque rien--
--Membre actif MSF "Mesquins Sans Frontières"--
greg38
Posts: 2311
Pertinence:
Web: www

Groupes: 1
message 17 juin 2022 - 08:02 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

On voit bien le délire de cette ultra spécialisation avec ces millions de canards malades qu'on abat chaque année... totalement délirant quand on y pense !
waoo
Posts: 4230
Pertinence:
message 17 juin 2022 - 09:20 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

C'est clair

La nature toute manière elle n'aime pas ça l'hyper spécialisation et la concentration , en général , naturellement , le problème est résolu ... Un bon petit virus , une bactérie , quelques années de sécheresses ou le contraire , manque de bouffe , et pif pouf , l'équilibre revient .

Nous les hommes ont arrive à y échapper avec notre science , mais bon , là le monde entier à eu un petit aperçu , la nature pourrait très bien finir par nous réguler un bon coup . Un bon petit virus , avec un vrai bon taux de mortalité et pif pouf icon_lol.gif


Et le pire c'est qu'en fait tout ça on l'a déjà fait nous les hommes , mais on oublie aussi vite que ça arrive ... Tient excellent doc sur arte sur l'empire Maya et sa chute :

https://www.arte.tv/fr/videos/092974-000-A/la-chute-des-rois-mayas/

Plus de 2 millénaire d'évolution voir 3 . Dès 2000 avant JC jusque 1000 / 1500 après JC . Bien plus avancés que nous Européens à la même période . Faut voir les connaissance mathématiques qu'ils avaient , ou astrologique par exemple

On découvre aujourd'hui seulement à quel point c'était étendu . Bon au Mexique , Belize , Guatemala , pour y être allé assez longtemps , tous les maya le savent bien , ils sont encore là les mayas , ils ont encore tous leur dialecte , leur croyance , même si les catho ont essayé de les faire disparaitre . Tous connaissent même plein de citées même pas encore découverte .

En résumé de ce qu'on commence à comprendre , début de l'empire maya , alimentation diversifiée , puis développement énorme , des villes partout , des mégalopoles , des grands axes , du commerce , tout à fait comparable à notre monde , avec moins d'avancée technologique . De plus en plus de monde et au fur et à mesure une grosse spécialisation de l'agriculture . Un changement du climat . Et forcément des problème d'approvisionnement . Donc remise en cause du pouvoir , de moins en moins pacifique , guerre . Et pif pouf disparition de tout le système abandon des villes

Et ça c'est plutôt très récent en fait . Nous qui nous croyons si intelligent , on a découvert l'Amérique il y seulement 530 ans , autant dire hier .

Et y'a que maintenant avec la technologie Lidar , qu'on commence à entrevoir a quel point les mayas étaient développés ... Et qu'on peut tout a fait comparer avec les conneries que nous refaisons en puissance .

Et il n'y a pas que les Mayas , c'est un peu le même délire partout sur la planète sur toutes les grandes civilisation humaines qui nous ont précédés

Mémoire de poule les hommes , on apprend jamais rien , on recommence sans cesse les même conneries

Dernière modification par waoo: 17 juin 2022 - 09:31
squale
Posts: 4291
Pertinence:
message 2 juil 2022 - 08:29 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Tover a écrit:
Est ce que je suis contre les OGM ? Fondamentalement non, c'est une super avancée scientifique. Dans la pratique et l'utilisation actuelle? Complètement opposé.
Est ce que je suis anti produits phytosanitaires ? Non. Dans la pratiques actuelles et des dernières décennies ? Complètement contre.

L'homme sait assez souvent ce qu'il fait, il ne sait jamais ce que fait ce qu'il fait.

a+ squale
_________________
Les longues distances m'épuisent ... Nous les Nains, nous sommes des sprinters, redoutables sur de courtes distances !
Elorn29N
Posts: 3601
Pertinence:

Groupes: 1
message 3 aou 2022 - 19:20 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Le cercle se referme... new_puppy_dog_eyes.gif

Les éleveurs de la Loue ne peuvent plus abreuver leurs vaches avec les eaux de la rivière, chargées de cyanobactéries, çà, on le savait mais maintenant, elles développent tellement de toxines que les animaux ne peuvent plus boire cette eau...

Le piège se referme sur cette agriculture productiviste sans éthique autre que le compte en banque...

Je n'évoque pas les difficultés pour alimenter en eau les gros troupeaux de ce coin... Les tonnes à eau circulent... On va demander aux Bretons d'envoyer des tonnes à lisier, elles ont de très grandes contenances... icon_mrgreen.gif
_________________
Préserver pour ne pas avoir à réparer !
squale
Posts: 4291
Pertinence:
message 4 aou 2022 - 12:38 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Une alternative intéressante au Maïs !



Comme quoi siffleur.gif

a+ squale
_________________
Les longues distances m'épuisent ... Nous les Nains, nous sommes des sprinters, redoutables sur de courtes distances !
Tover
Posts: 993
Pertinence:
message 4 aou 2022 - 20:14 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

C'est marrant, ça en discute sur les groupes agricoles sur lesquels je traine....

Bah visiblement, ceux qui ont essayé disent que les rendement sont clairement surestimé, notamment en situation de sécheresse. Visiblement, les animaux ont aussi quelques difficultés a accepté de le bouffer... Bref les retours des éleveurs qui ont tenté en France sont plutôt unanime pour dire qu'à part pour le vendeur de semence, ça sert pas à grand chose.

On connaît déjà la majorité des plantes fourragère qui résiste "mieux" a la sécheresse. Moha, sorgho, mais aussi luzerne.

Mais il n'y a jamais de miracle, aucune plante ne peut pousser sans eau. Que ce soit un sorgho ou un maïs, pour qu'il pousse, il faudra l'arroser.
Il va falloir s'adapter autrement et prendre l'habitude de faire des stocks d'herbe au printemps et a l'automne et d'affourrager de juin à septembre et de décembre a mars (variable selon les régions). Et donc diminuer le chargement par ha.
White hunter
Posts: 1185
Pertinence:
Web: www
message 4 aou 2022 - 21:13 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Il est évident que si le maïs avec ses énormes besoins en eau est toujours là, c'est parce que c'est une plante extraordinaire au plan de la richesse énergétique et de l'appétence (les ruminants veulent en manger beaucoup), que ce soit la graine ou la plante entière.

C'est aussi une plante parfaitement connue, dont les usages fourragers sont parfaitement connus, dont chaque éleveur a l'expérience.

Si nous prenons un troupeau laitier à forte productivité (génétique + alimentation) l'éleveur craindra toujours le changement d'alimentation "possiblement à la baisse". Perte de production possible (et ça fait mal) perte corrélée d'état corporel des animaux et soucis de fécondité induits. Les vaches laitières sont des athlètes dont les performances sont sur un fil... Ceci étant, ma pensée date de 6-7 ans.
_________________
Le temps d'apprendre à vivre, il est déjà trop tard (Louis Aragon)
Tover
Posts: 993
Pertinence:
message 4 aou 2022 - 22:03 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

White hunter a écrit:
Il est évident que si le maïs avec ses énormes besoins en eau est toujours là, c'est parce que c'est une plante extraordinaire au plan de la richesse énergétique et de l'appétence (les ruminants veulent en manger beaucoup), que ce soit la graine ou la plante entière.

C'est aussi une plante parfaitement connue, dont les usages fourragers sont parfaitement connus, dont chaque éleveur a l'expérience.

Si nous prenons un troupeau laitier à forte productivité (génétique + alimentation) l'éleveur craindra toujours le changement d'alimentation "possiblement à la baisse". Perte de production possible (et ça fait mal) perte corrélée d'état corporel des animaux et soucis de fécondité induits. Les vaches laitières sont des athlètes dont les performances sont sur un fil... Ceci étant, ma pensée date de 6-7 ans.

Tu as raison, même si ces systèmes a base prim holstein athlètes doivent changer, baisser le niveau de prod par vache pour aboutir à des systèmes plus résilient. Le problème reste tjs la rémunération des éleveurs a l'arrivée.

Quand on voit les décision de lactalis sur le prix du lait pour août, ça n'aidera pas les éleveurs a pouvoir changer de système.... Tant qu'un litre de lait coûtera moins cher qu'un litre de Volvic, l'évolution ne pourra être que minime.
squale
Posts: 4291
Pertinence:
message 6 aou 2022 - 08:41 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Tover a écrit:
Bah visiblement, ceux qui ont essayé disent que les rendement sont clairement surestimé, notamment en situation de sécheresse. Visiblement, les animaux ont aussi quelques difficultés a accepté de le bouffer... Bref les retours des éleveurs qui ont tenté en France sont plutôt unanime pour dire qu'à part pour le vendeur de semence, ça sert pas à grand chose.

Bah si les retours sont pas ouf alors ...

Mais bon je suppose qu'en ce moment les rendement des plantes fourragères tradi ne doivent pas être ouf non plus ... Voir nul dans certains cas, alors qui peut le plus icon_silent.gif

a+ squale
_________________
Les longues distances m'épuisent ... Nous les Nains, nous sommes des sprinters, redoutables sur de courtes distances !
Carnaddiction
Posts: 447
Pertinence:
message 6 aou 2022 - 11:02 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

La silphie pourrait faire un bon complément fourrager, encore faut-il savoir qu'elles sont les répercutions sur le produit fini: quand on change la ration des laitières sur une exploitation bovine cela à des répercutions sur la qualité du lait et des fromages fait avec !
Nourrir les animaux avec des fourrages amers à des conséquences sur l’appétence... donc le rendement & le goût du lait.

En Normandie, on faisait paître sous les pommiers il y a quelques décennies et c'est en partie ce qui a fait la renommée du camembert de Normandie... car les vaches mangeaient les pommes tombées, donnant un meilleur goût au fromage. Aujourd'hui on mange plutôt le camembert avec des pommes.

Dans les Alpes avec la sécheresse beaucoup d'exploitations vont devoir ré-alimenter au foin et aux concentrés ce qui va grandement baisser la qualité du fromage, un fromage d'alpage en été est sans commune mesure avec un fromage de foin en hiver et c'est d'ailleurs pour ça que les fromages sont recyclés en fondue, raclette & tartiflette l'hiver car on peut améliorer le goût par la cuisine.
Tover
Posts: 993
Pertinence:
message 6 aou 2022 - 11:05 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

squale a écrit:
Tover a écrit:
Bah visiblement, ceux qui ont essayé disent que les rendement sont clairement surestimé, notamment en situation de sécheresse. Visiblement, les animaux ont aussi quelques difficultés a accepté de le bouffer... Bref les retours des éleveurs qui ont tenté en France sont plutôt unanime pour dire qu'à part pour le vendeur de semence, ça sert pas à grand chose.

Bah si les retours sont pas ouf alors ...

Mais bon je suppose qu'en ce moment les rendement des plantes fourragères tradi ne doivent pas être ouf non plus ... Voir nul dans certains cas, alors qui peut le plus icon_silent.gif

a+ squale

Bah par chez moi, dans un région ou l'élevage est plutôt très extensif et où il est rare de voir les prairies aussi jaune, les mecs commence à distribuer du foin.
Dans des zones ou l'élevage est plus productiviste (chargement* plus élevé), certains vendent des animaux car il se rendent compte qu'il ne pourront pas nourrir tt le monde. C'est plutôt un bien en soit. Le chargement admissible pour être autonome varie de 1 a 1,4 UGB/ha*. (Dans certaines zones, on trouve des fermes avec des chargements de 3 Ugb/ha).

En fait ce que je voulais dire, c'est que ces histoires de plantes miracles qui vont nous sauver sont souvent des chimères. On connaît déjà bcp de plantes et leurs conditions de culture. L'agriculture ça devoir s'adapter au changement climatique, en devenant plus raisonnable (je l'espère.... On pourra tjs avoir des gros bourrins qui chercherons a "vaincre" la nature, au lieu de fonctionner avec...). Je ne pense pas qu'une telle plante puissent réellement améliorer les choses. Une ferme devrait se gérer de manière globale et une plante ne devrait pas être a la base d'un système.
Même si cette plante répondait à ce qui est annonçé par les vendeurs, on finirait juste par retomber dans les travers de n'importe quel système pauvre en diversité culturale (type monoculture de maïs pour nourrir les animaux). Les associations de cultures, qu'elles soient céréalières ou fourragères, sont a mon sens des pistes d'avancement bcp plus prometteuse et logique.

* Le chargement d'une ferme est une donnée qui mesure le nombre d'animaux par ha. Il s'exprime en UGB, unité gros bovin. On a une équivalence pour tt, par exemple, une vache laitiere vaut 1 UGB, 6,6 chèvre valent 1 UGB, jusqu'au volaille ou au lapin.
C'est un bon indicateur pour bcp de chose, comme par exemple avoir une idée de l'autonomie alimentaire potentielle de la ferme, mais aussi une idée de son potentielle polluant. Qui dit grosse densité animale dit bcp de dejections, mais aussi souvent plus de problème de santé donc consommation de médicaments (des fois en préventif) et aussi intensification des cultures pour tenter de nourrir tout ce petit monde....
squale
Posts: 4291
Pertinence:
message 6 aou 2022 - 11:58 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Merci pour les précisions Tover !

Tover a écrit:
Même si cette plante répondait à ce qui est annoncé par les vendeurs, on finirait juste par retomber dans les travers de n'importe quel système pauvre en diversité culturale (type monoculture de maïs pour nourrir les animaux). Les associations de cultures, qu'elles soient céréalières ou fourragères, sont a mon sens des pistes d'avancement bcp plus prometteuse et logique.

Je suis entièrement d'accord avec toi, se diversifier permet le cas échéant de ne pas se retrouver le bec dans l'eau et à ce titre, je trouvais la silphie intéressante à plus d'un titre ... Mais pas que.

Maintenant je veux bien être taxé d'être un yakafokon, mais je trouves qu'il y a des réticences tenaces à tous changement ... Je peux le comprendre le cerveau n'aime pas ça (le changement) mais quand je vois des champs de maïs qui n'arriveront pas au terme de leurs croissances avec des pieds qui crament sur place par manque d'eau, je me dis que l'énergie dépensée, au propre comme au figuré, pour que dalle c'est juste ballot.

a+ squale
_________________
Les longues distances m'épuisent ... Nous les Nains, nous sommes des sprinters, redoutables sur de courtes distances !
Tover
Posts: 993
Pertinence:
message 6 aou 2022 - 12:21 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

En fait, même pour chacun d'entre nous, il y a tjs des réticences au changement, dont les freins principaux sont souvent psychologiques.

Sur le maïs je te rejoins en grande partie.

Pour moi le maïs a totalement sa place dans de nombreux systèmes agricoles. Mais absolument pas dans la mesure actuelle. La proportion de maïs dans la surface cultivée de certains systèmes est énorme. On peut en faire un peu, car c'est une plante très intéressante sur de nombreux points. C'est sa culture excessive qui est néfaste.

Pour la sylphie, je vois de nombreux problème.

D'abord c'est une plante pérenne, comment on l'a détruit au bout de 15ans quand elle ne produit plus? Bulldozer sur 1m comme pour d'autres plantes pérenne ? Avec la destruction du sol qui s'en suit... Que peut on cultiver derrière ?

Qui dit plante pérenne dit surface bloqué, donc diminution de la possibilité de rotation a l'échelle de la ferme. Avec tt les problèmes agronomiques que ça engendre.

Enfin, cette plante n'as pas l'air très appétente pour les animaux, et n'as pas des valeurs alimentaire exceptionnel sans être ridicule mais bon... En fait, c'est super dans un methaniseur. Donc surface bloqué pour créer de l'énergie au lieu de bouffe.
Dans le contexte actuel, effectivement ça va rapporter de l'argent, mais je pense que vu ce qui se profile à l'horizon, on devrait se consacrer à faire de la bouffe.

C'est là où je vois pas trop l'intérêt de cette plante, mis à part dans certains cas très particulier.

J'ai même peur que certains s'y engouffré trop vite en croyant a de beau discours et se retrouvent bloqué dans quelques années, comme certains avec le myscantus.
Tover
Posts: 993
Pertinence:
message 6 aou 2022 - 12:37 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Carnaddiction a écrit:
La silphie pourrait faire un bon complément fourrager, encore faut-il savoir qu'elles sont les répercutions sur le produit fini: quand on change la ration des laitières sur une exploitation bovine cela à des répercutions sur la qualité du lait et des fromages fait avec !
Nourrir les animaux avec des fourrages amers à des conséquences sur l’appétence... donc le rendement & le goût du lait.

En Normandie, on faisait paître sous les pommiers il y a quelques décennies et c'est en partie ce qui a fait la renommée du camembert de Normandie... car les vaches mangeaient les pommes tombées, donnant un meilleur goût au fromage. Aujourd'hui on mange plutôt le camembert avec des pommes.

Dans les Alpes avec la sécheresse beaucoup d'exploitations vont devoir ré-alimenter au foin et aux concentrés ce qui va grandement baisser la qualité du fromage, un fromage d'alpage en été est sans commune mesure avec un fromage de foin en hiver et c'est d'ailleurs pour ça que les fromages sont recyclés en fondue, raclette & tartiflette l'hiver car on peut améliorer le goût par la cuisine.

J'avais pas vu ta réponse.

Oui complètement. Je pense d'ailleurs que ça fait partie des freins à l'utilisation d'une telle plante, et qui me paraissent assez sensé.

Les systèmes de prairies vergers de Normandie était très logique, avec énormément de bénéfice, mais peu adapté à la surmecanisation actuelle, ou une personne doit gérer seul 100ha.

Les systèmes les plus résilient, performant (quantité, qualité des produits, economique et environnemental) que je connaisse reprennent se genre de pratiques avec de petites parcelles, des haies et des arbres, un assolement extrêmement diversifié, et bcp de main d'oeuvre (40 a 50 ha max par unité de travail humain). Si ça vous intéresse, le GAEC Ursule en Vendée en est un parfait exemple. Vous trouverez des infos que je peux compléter si besoin, connaissant très bien leur système.
White hunter
Posts: 1185
Pertinence:
Web: www
message 6 aou 2022 - 13:13 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Oui Squale ! Tu n'as peut-être pas tort, mais, cette saison, il est assez probable que des plantes résistantes ne donneront-pas grand chose non plus ...

Aucune plante n'a donné de tels résultats en alimentation animale -et même humaine- que le maïs. Arrivé d'Amérique du Sud en 1493 dans les poches de Colomb (l'explorateur, pas le maire).

De mémoire de mon grand-père et de mon père, ce maïs qu'on a appelé de pays donnait 2 tonnes à 2.5 tonnes de grain les bonnes années ce qui était sympa au pays du brouillard. Des années 1600 à 1920, il nourrissait d'abord les paysans bressans, leur blé servant avant tout à payer le fermage, en même temps que les poulets...Les épis de maïs étaient grillés au four à pain de la ferme, puis emportés au moulin ; la farine brune qui en revenait était la base de la bouffe des paysans : les gaudes !

Il s'est alors trouvé, versant alimentation animale, que cette plante répondait extraordinairement aux travaux de sélection, grâce à l'hybridation (effet d'hétérosis) et que sa haute teneur en sucre garantissait sa conservation lorsqu'il était ensilé et que les ruminants adoraient ...

Aucune plante n'a réuni tant d'atouts, et c'est un ventre jaune qui te le dit.
_________________
Le temps d'apprendre à vivre, il est déjà trop tard (Louis Aragon)

mail Inviter des personnes à lire ce sujet...
(entrez un pseudo ou une adresse email par ligne)
Chercher un membre
Texte pour les destinataires / invités (facultatif):

Tags du sujet : seulement pour les membres.

Votre email:
(En étant abonné, vous recevrez un mail dés qu'une prochaine réponse sera envoyée)

Rechercher dans - Astuces forum

Sujets similaires:
forum-sujets Zpi reel and rod [pages: 1, 2]



Navigation :
Visitez les accueils par thématique en rapport avec cette page:

5 visiteurs (liste) en ce moment
Page générée en 0.75s. - 42 requêtes sql -
Ce site utilise des cookies pour améliorer la navigation En savoir plus - Fermer