Pêche sportive: black bass, mer, truite, pêche au leurre, pêche à la mouche
Facebook achigan.net Google+ achigan.net Twitter achigan.net Pinterest achigan.net Newsletter Flus rss pêche
Rechercher dans le site:
Version us | Accueil > Communauté & Forum > Forum pêche
bannière pub
0
depuis mars 2014. Aimez et suivez l'activité du site également sur les réseaux sociaux et plus...
-
Pseudo:
Mot de passe:

Forum pêche


Vous n'êtes pas identifié

Sujet: Les truites du cantal sont-elles si difficiles ?

JM_NK
Posts: 663
Pertinence:
message 15 sep 2019 - 17:03 | Les truites du cantal sont-elles si difficiles ?  
Note du message: Notez ce message: down / up

Salut à tous,

je ne sais pas s'il y a beaucoup de pêcheurs de truites auvergnats par ici, ou des gens qui ont expérimenté ces rivières granitiques, mais je voudrais connaitre vos avis ou points de vue.


Je me pose des questions sur les rivières du cantal en particulier. La plupart des rivières présentent des densités de fario bonnes à très bonnes, sont bien gérées, peu polluées, souffrent peu de la sécheresse comparé à d'autres régions (à part certaines années comme celle-ci) et subissent une pression de pêche assez faible. Pourtant, la pêche me semble y être particulièrement difficile et je me demande si c'est vrai ou si je n'ai juste pas de chance.

Depuis 3 ans j'ai fais 3 séjours de pêche d'une semaine, début septembre 2017 vers Riom ès Montagne, début juin 2018 dans le même coin, et je reviens juste d'une semaine dans la région d'Aurillac. Au total j'ai pêché la grande et la petite Rhue, la Véronne, la Tarentaine, la Santoire, l'Alagnon, la Cère, la Jordanne, l'Allanche, bref les plus belles rivières du département, et plusieurs petits ruisseaux moins connus. J'ai aussi pêché en chemin, dans le puy de dôme, les couzes Pavin, Chambon, et Valbeleix. Le point commun à pratiquement toutes les rivières, à part qu'elles sont toutes aussi belles, sauvages, et riches en biodiversité, c'est que les truites y étaient particulièrement peu actives quand je les ai pêchées. A part une ou 2 sessions ou j'ai constaté quelques pics d'activité, ça a pratiquement toujours été la galère, parfois récompensée par une ou 2 belles prises, mais j'ai rarement fait plus de 3 ou 4 truites sur une journée entière de pêche. La pire fois c'était la première, j'ai du faire 5 ou 6 truites sur la semaine en pêchant 8-10h/jour.

Je sais que ça ne vient pas que de moi car déjà nous étions 2 à galérer et nous étions hébergés dans un village de gîte chez un guide de pêche assez connu les 2 premières années (Guillaume Vernet pour ne pas le citer). J'avais donc les témoignages de nombreux autres pêcheurs, dont des très bons, qui n'avaient guère plus de succès. D'après ce que j'ai entendu, globalement, la pêche est quand même souvent assez difficile par là-bas, par rapport à ce que je connais par chez moi, malgré des conditions à priori plus favorables. Les truites et les rivières sont-elles réellement si capricieuses que ça ou il y a quand même des périodes favorables pour la pêche ? Car à part une journée ou quelques heures par ci, par là, en 3 semaines sur 3 ans je n'ai connu que des moments ou les truites étaient totalement tankées, cabornées comme on dit par chez moi icon_biggrin.gif

Par ici (Rhône/Isère/Savoie), il est difficile d'envisager de telles statistiques, aux moments que j'ai choisi les truites sont actives, il peut y avoir des journées ou de courtes périodes d'inactivité mais en 20 journées de pêche en mai ou en septembre on va forcément tomber sur quelques jours "de folie" ou les truites gobent n'importe quoi toute la journée et se jettent sur tous les leurres qui passent même si on n'est pas le meilleur pêcheur du monde, et où on va en prendre 20 ou 30 minimum, mais là-bas ça ne m'est jamais arrivé, au max j'ai du prendre 10 truites en une journée, et encore une seule fois je crois, et en général peut-être 3 ou 4 eh.gif

Lors de mes autres vacances de pêche dans d'autres régions, en Savoie, haute-Savoie, ou dans les Cévennes, je n'ai pas ressenti de telle difficulté. Même dans la Vis, réputée comme une des rivières les plus difficiles de France de par la clarté de l'eau et la méfiance des truites, la pêche semblait plus simple. Les truites étaient difficiles à leurrer, mais au moins elles étaient dehors assez régulièrement.


Une des explications plausible que j'ai entendu, c'est que là-haut les amplitudes thermiques dans l'eau sont moins importantes au cours des saisons, les rivières sont moins influencées par la fonte des neiges, et donc les truites ont tendance à se nourrir plus régulièrement au cours de l'année. En gros, là bas les truites ont 8-9 mois dans l'année pour se nourrir, alors que dans les Alpes elles sont seulement 5-6 mois environ qui sont propices à la recherche de nourriture avec des températures suffisamment hautes. Elles sont donc plus opportunistes et plus agressives par nécessité, et par conséquent plus mordeuses sur nos leurres. Donc finalement, des conditions plus favorables aux truites seraient défavorables pour la pêche. icon_lol.gif Ils y en a plus, elles se reproduisent mieux, mais en contrepartie elles sont plus difficiles à prendre icon_lol.gif


Et vous, si vous connaissez ces secteurs, qu'en pensez-vous ? Quelle est la meilleure période d'après vous, pour les leurres, les mouches ? La semaine dernière j'ai pêché des rivières réputées pour la mouche comme l'Alagnon et la Cère et j'ai pas vu une seule truite gober icon_eek.gif Certes les débits d'eau étaient dramatiquement bas…. icon_sad.gif
White hunter
Posts: 1229
Pertinence:
Web: www
message 15 sep 2019 - 19:13 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Je ne pêche pas la truite, j'imagine que le niveau des cours d'eau plus bas que jamais a lui-même une influence. Un habitué qui vient en voisin de Haute-Loire a même renoncé à sa semaine de pêche du fait de cette absence d'eau.
_________________
Le temps d'apprendre à vivre, il est déjà trop tard (Louis Aragon)
Daddy_fishing
Posts: 77
Pertinence:
message 15 sep 2019 - 19:59 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Je parle en connaissance de cause.

Je peche la sioule et la Dordogne depuis plusieurs années avec mon père et feu mon grand père,

La technique qui fonctionne pour ces rivières c est le toc ver de terre

La maille dans ces cours d'eau est régulièrement a 18cm les sujets sont donc petits et les leurres sélectionnent les plus gros sujets qui ne sont pas légion

Par contre c est relativement efficasse sur les barbeaux notamment les ls 2 pouces
_________________
Instagram : Daddy_fishing
JM_NK
Posts: 663
Pertinence:
message 15 sep 2019 - 20:20 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Effectivement le seul pêcheur que j'ai croisé et qui semblait content de sa pêche pêchait aux vers. Mais je ne pêche pas aux appâts naturels, c'est pas mon truc. En revanche j'ai essayé en nymphe au tenkara dans les courants et à la teigne artificielle sur micro-TP en UL sur les postes marqués, mais sans succès, alors que ce sont en général des techniques redoutables quand les leurres classiques ne fonctionnent pas. J'ai déjà essayé de pêcher avec des vers artificiels mais les truites semblent les refuser systématiquement au dernier moment, contrairement aux imitations de larves qu'elles apprécient beaucoup quelle que soit la marque ou le modèle... sauf dans le cantal apparemment :lol:


Pour la tailles des leurres, le plus souvent je pêche en UL donc avec des cuillers n°0 à 2, des PN de 3-4cm, et des ls 1,5 ou 2" voire des micro ls donc ça sélectionne pas vraiment les gros sujets…

Dernière modification par JM_NK: 15 sep 2019 - 20:25
waoo
Posts: 4318
Pertinence:
message 15 sep 2019 - 20:32 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Faut dire quand même , pour les avoir fréquentées au mois d'Aout , que les régions et les rivières dont tu parles on quand même pris cher niveau étiage cet été ... Ceci explique peut être cela ...
Gunner
Posts: 43
Pertinence:
message 16 sep 2019 - 07:46 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Salut,j'ai pêché 4 jours en juin quelques rivières que tu cites (la Truyère en plus)que au pn

J'ai fais 2 truites sur tout mon séjour icon_mrgreen.gif

Un ami en à fait 13 sur une après midi tous au CD3....
PESCADOU90
Posts: 485
Pertinence:
Web: www
message 16 sep 2019 - 10:54 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Salut,
j'ai pêché une journée entière cet été du coté d’Aurillac avec mon cousin.
Nous avons pêcher la Jordan et un de ses affluent (un tout petit ruisseaux dont j'ai oublié le nom)

Nous avons fais pêche au A.P.N sur des lignes légère et hameçons de 16.
Impossible de déclencher une touche aux vers de terre. Par contre aux larves nous nous sommes réglés.

L'après midi sur le ruisseaux nous avons touchés pas mal de truitelles à l'ultra-léger (les 2"+TP 0.8 gr et cuillère 00).
Par contre avec l'étiage, c'est approche de sioux obligatoire.
_________________
Continuez tranquillement à vivre votre passion au fond du canapé http://videodepeche.blogspot.fr/
jeje1445
Posts: 2121
Pertinence:

Groupes: 1
message 17 sep 2019 - 12:43 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Salut,

Les niveaux extrêmement bas sur bon nombre de cours d'eau expliquent certainement ce manque de résultat.

Dans ces conditions, les truites sont souvent cavées en dehors des extrémités du jour et si ce n'est pas le cas, l'approche doit être extrêmement discrète.

De mon point de vue, la fin de saison en condition de sécheresse sur les cours d'eau auvergnats modestes est délicate à négocier. A choisir, les mois de mai et surtout juin permettent en général de faire de jolies pêches toutes techniques confondues.
YannB
Posts: 3729
Pertinence:
message 17 sep 2019 - 17:39 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

jeje1445 a écrit:
Salut,



Dans ces conditions, les truites sont souvent cavées en dehors des extrémités du jour et si ce n'est pas le cas, l'approche doit être extrêmement discrète.

De mon point de vue, la fin de saison en condition de sécheresse sur les cours d'eau auvergnats modestes est délicate à négocier. .

disons qu'il faudrait plus tot ne PAS les pêcher dans ces conditions. Non? je sais pas...une idée comme cela...
waoo
Posts: 4318
Pertinence:
message 17 sep 2019 - 19:02 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Ouais , pareil pendant les crues , ils en chient faut les laisser tranquille ... Et à l'ouverture aussi , y'a trop de monde ... Remarque en réfléchissant bien , vu l'état des différents milieux en France , on devrait peut être arrêter de pêcher toute l'année icon_biggrin.gif
Bébert-le-chat
Posts: 4609
Pertinence:
message 17 sep 2019 - 22:57 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Ben, en fait, si j'étais pas abominablement égocentriste, je dirais "Ouaip, faudrait…"! siffleur.gif .
Après, entre un étiage qui transforme ta rivière en zone humide, et une crue habituelle, je suis pas certain que la nuisance ressentie (!?!) par le poisson soit de même importance.
Quand je pratiquais la plongée, je pestais contre des courants vicieux qui s'obstinaient à me drosser sur des mâchoires de pitbull granitiques, alors que les poissons, qui me regardaient palmer comme une machine à coudre speedfreak, s'en foutaient royalement...Nan, les basses eaux, pour rester dans l'analogie explicative anthropomorphique, ce serait plutôt comme courir avec un sac plastique sur la pastèque! effraye.gif .
Carpe diem... sm24.gif .

Dernière modification par Bébert-le-chat: 17 sep 2019 - 23:04
JM_NK
Posts: 663
Pertinence:
message 17 sep 2019 - 23:21 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Merci pour vos réponses.
Pas de méprise, le sujet n'est pas de comment aborder la pêche dans un ruisseau asséché mais de comment aborder la pêche dans les rivières du cantal et du Puy-de-Dôme icon_biggrin.gif

On parle, cette année, de rivières aux eaux basses et claires, mais fraîches et bien oxygénées avec de nombreuses gouilles profondes où les poissons peuvent s'abriter, ce qu'ils ne manquent pas de faire évidemment. icon_biggrin.gif Il n'y a pas de problème à y pêcher, les poissons ne sont pas en difficulté, d'ailleurs ils ont une patate icon_eek.gif et je n'ai jamais croisé autant de pêcheurs au bord des rivières que cette année dans le cantal, faut dire que c'était la semaine de la fermeture… En revanche il est vrai que la faible profondeur, le peu de courant et la clarté des eaux imposent une discrétion absolue ! On avance en mode sioux, ce qui n'est pas toujours évident sur ce granit qui glisse comme une savonnette même avec des semelles cloutées et sur ces galets ronds qui vous roulent sous les pieds icon_eek.gif Et si on passe derrière d'autres, c'est mort !
Mais je parle aussi des semaines passées en septembre 2017 et juin 2018. En 2017 les eaux étaient assez basses également, pas autant que cette année mais bien basses quand même. En 2018 ça allait, les conditions étaient bonnes et pourtant ça n'a pas beaucoup mieux mordu...

Donc je me demande juste si c'est souvent comme ça dans le coin ou si j'ai pas eu de chance de ne jamais tomber sur un moment vraiment favorable... J'ai été surpris, par exemple, de voir autant d'éclosions et d'insectes sur l'eau par moment, avec une densité et une diversité qui témoigne bien de la qualité de ces rivières, et d'oberver si peu de gobages..... Y a-t-il tellement à manger que les truites se gavent par période puis restent cavées ensuite ?
YannB
Posts: 3729
Pertinence:
message 17 sep 2019 - 23:23 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

La nous parlons d étiage exceptionnel qui dure...et qui dure encore d ailleurs. Il y a eu pas mal d aappma qui ont fermé leur parcours préventivement ou appelé à la modération (sic !). Même si cela n atteint pas la compréhension de Waoo. S’il n’ est pas capable de comprendre la différence ( crue / étiage exceptionnel), j y peux rien! Qui ne veut comprendre...
Elorn29N
Posts: 3641
Pertinence:

Groupes: 1
message 17 sep 2019 - 23:30 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Citation :
et je n'ai jamais croisé autant de pêcheurs au bord des rivières que cette année dans le cantal

Voici sans doute une des raisons de la difficulté de capturer des truites...
Eau basse et claire plus pêcheurs en nombre...

En période d'étiage, venez pêcher l'ELORN (29 N), le lac du Drennec la réserve d'eau potable du Nord du Finistère assure un soutien d'étiage. icon_wink.gif icon_lol.gif icon_lol.gif
_________________
Préserver pour ne pas avoir à réparer !
YannB
Posts: 3729
Pertinence:
message 17 sep 2019 - 23:36 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

JM_NK a écrit:
Merci pour vos réponses.
Pas de méprise, le sujet n'est pas de comment aborder la pêche dans un ruisseau asséché mais de comment aborder la pêche dans les rivières du cantal et du Puy-de-Dôme icon_biggrin.gif

On parle, cette année, de rivières aux eaux basses et claires, mais fraîches et bien oxygénées avec de nombreuses gouilles profondes où les poissons peuvent s'abriter, ce qu'ils ne manquent pas de faire évidemment. icon_biggrin.gif Il n'y a pas de problème à y pêcher, les poissons ne sont pas en difficulté, d'ailleurs ils ont une patate icon_eek.gif et je n'ai jamais croisé autant de pêcheurs au bord des rivières que cette année dans le cantal, faut dire que c'était la semaine de la fermeture… En revanche il est vrai que la faible profondeur, le peu de courant et la clarté des eaux imposent une discrétion absolue ! On avance en mode sioux, ce qui n'est pas toujours évident sur ce granit qui glisse comme une savonnette même avec des semelles cloutées et sur ces galets ronds qui vous roulent sous les pieds icon_eek.gif Et si on passe derrière d'autres, c'est mort !
Mais je parle aussi des semaines passées en septembre 2017 et juin 2018. En 2017 les eaux étaient assez basses également, pas autant que cette année mais bien basses quand même. En 2018 ça allait, les conditions étaient bonnes et pourtant ça n'a pas beaucoup mieux mordu...

Donc je me demande juste si c'est souvent comme ça dans le coin ou si j'ai pas eu de chance de ne jamais tomber sur un moment vraiment favorable... J'ai été surpris, par exemple, de voir autant d'éclosions et d'insectes sur l'eau par moment, avec une densité et une diversité qui témoigne bien de la qualité de ces rivières, et d'oberver si peu de gobages..... Y a-t-il tellement à manger que les truites se gavent par période puis restent cavées ensuite ?
C est vrai il. A dérive (-;

Le fait de la profusion de nourriture, le fait de la densité des pêcheurs, trouver ce qu elles veulent, etc. Il y a pléthore d hypothèses!

Rq
D apres pourquoi il y a beaucoup de pêcheur lors d étiage exceptionnel?
JM_NK
Posts: 663
Pertinence:
message 17 sep 2019 - 23:44 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Je ne pense pas que dans le cantal la pression de pêche soit la raison de la méfiance des truites. icon_lol.gif Si on passe juste derrière d'autres pêcheurs, là oui ça compromet ses chances, mais ça ne m'est arrivé qu'une fois. Quand je dis que je n'ai jamais vu autant de pêcheurs, il faut relativiser, ça veut dire que j'en ai croisé 3 fois dans la semaine icon_biggrin.gif Alors que d'habitude, je ne vois personne icon_lol.gif Le cantal c'est plus de 6000km de cours d'eau de 1ère catégorie pour moins de 150 000 habitants, les pêcheurs de truite ne se marchent pas dessus, et en plus j'ai tendance à privilégier les parcours les plus difficiles d'accès, autant dire que la pression de pêche, là-bas dans les gorges... icon_lol.gif C'est pas l'Albarine ou la rivière d'Ain icon_wink.gif
waoo
Posts: 4318
Pertinence:
message 17 sep 2019 - 23:58 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

edit : euh non , en fait , ça n'en vaut pas la peine ... icon_mrgreen.gif

Dernière modification par waoo: 18 sep 2019 - 00:08
White hunter
Posts: 1229
Pertinence:
Web: www
message 18 sep 2019 - 08:23 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Je pense soudain au mari de ma coiffeuse qui se sentait victime de la trop bonne santé de nos rivières cantaliennes ...

A quelques pas de chez lui le ruisseau qui faisait son bonheur a fait son désespoir quand il est devenu aussi le terrain de chasse d'une famille de loutres. Ces splendides animaux vivent sans s'inquiéter des périodes de fermeture, des tailles minimum ou des étiages semblent dotés d'un bel appétit tout en restant inconvertibles au no-kill. Ils sont présents sur quasi toutes nos rivières, je crois.

On peut trouver les cartos dur Internet je pense.
_________________
Le temps d'apprendre à vivre, il est déjà trop tard (Louis Aragon)
jeje1445
Posts: 2121
Pertinence:

Groupes: 1
message 18 sep 2019 - 09:22 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Citation :
Donc je me demande juste si c'est souvent comme ça dans le coin ou si j'ai pas eu de chance de ne jamais tomber sur un moment vraiment favorable... J'ai été surpris, par exemple, de voir autant d'éclosions et d'insectes sur l'eau par moment, avec une densité et une diversité qui témoigne bien de la qualité de ces rivières, et d'oberver si peu de gobages..... Y a-t-il tellement à manger que les truites se gavent par période puis restent cavées ensuite ?

J'ai un pote qui habite à côté de Clermont et en juillet on a fait un w.e. pêche. 1 er jour sur la Couze d'Ardes au toc (nymphes), niveau d'eau extrêmement bas, pas un pêcheur. Au bout d'une quarantaine de minutes on a jeté l'éponge. Approche trop délicate et les poissons étaient cavés.

C'est assez fidèle, je trouve, au niveau d'activité que l'on peut rencontrer sur ce type de rivière lors des étiages forts. Lorsque j'étais en Normandie je pêchais en Suisse normande des petits cours d'eau granitiques semblables à ceux d'Auvergne. Dès que l'étiage était installé, les résultats chutaient drastiquement ce qui est normal. Du coup, on basculait sur des cours d'eau avec des niveaux d'eau plus soutenus.

La Truite fario sauvage et encore plus les poissons de souche, est un animal extrêmement farouche qui a quand même tendance à se caver lorsque les conditions ne sont pas propices à son alimentation. C'est encore plus vrai sur les rivières petites à moyennes.

Pour en revenir aux Couzes, je les pratique chaque année à raison de quelques sorties par an depuis 3-4 ans et pour l'instant il y a eu à chaque fois des éléments perturbateurs icon_lol.gif : eau de neige y compris en mai, eau trop froide et haute, eau trop basse, coup d'eau mais avec de l'eau trop chargée, etc. Et pourtant quand les conditions sont favorables, mon pote fait de jolies pêches.

Marc Delacoste dans un de ses articles parlait du comportement des farios auvergnates qui demandaient plus souvent que dans les Pyrénnées une pêche au toc à "gratter les caches" avec des poissons qui sortent peu.

Concernant le fait de pêcher ou pas en étiage, chacun fait comme il l'entend mais croire que les truites sont faciles à prendre par niveau bas est une grosse erreur. En revanche, le coup d'eau qui suit un étiage prolongé et en général excellent à condition de ne pas arriver trop tard.

la température de l'eau (et éventuellement celle de l'air) est à mon avis le facteur qui doit permettre de définir si il est raisonnable de pêcher ou pas (toutes espèces confondues).

Dernière modification par jeje1445: 18 sep 2019 - 09:24
YannB
Posts: 3729
Pertinence:
message 19 sep 2019 - 10:05 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

White hunter a écrit:
Je pense soudain au mari de ma coiffeuse qui se sentait victime de la trop bonne santé de nos rivières cantaliennes ...

A quelques pas de chez lui le ruisseau qui faisait son bonheur a fait son désespoir quand il est devenu aussi le terrain de chasse d'une famille de loutres. Ces splendides animaux vivent sans s'inquiéter des périodes de fermeture, des tailles minimum ou des étiages semblent dotés d'un bel appétit tout en restant inconvertibles au no-kill. Ils sont présents sur quasi toutes nos rivières, je crois.

On peut trouver les cartos dur Internet je pense.

Et?

mail Inviter des personnes à lire ce sujet...
(entrez un pseudo ou une adresse email par ligne)
Chercher un membre
Texte pour les destinataires / invités (facultatif):

Tags du sujet : seulement pour les membres.

Votre email:
(En étant abonné, vous recevrez un mail dés qu'une prochaine réponse sera envoyée)

Rechercher dans - Astuces forum

Sujets similaires:


Navigation :
Visitez les accueils par thématique en rapport avec cette page:

16 visiteurs (liste) en ce moment dont le(s) membre(s) : Cigalou, stk
Page générée en 0.501s. - 42 requêtes sql -
Ce site utilise des cookies pour améliorer la navigation En savoir plus - Fermer