Pêche sportive: black bass, mer, truite, pêche au leurre, pêche à la mouche
Facebook achigan.net Google+ achigan.net Twitter achigan.net Pinterest achigan.net Newsletter Flus rss pêche
Rechercher dans le site:
Version us | Accueil > Communauté & Forum > Forum pêche
bannière pub
0
depuis mars 2014. Aimez et suivez l'activité du site également sur les réseaux sociaux et plus...
-
Pseudo:
Mot de passe:
0

Forum pêche


Vous n'êtes pas identifié

Sujet: Mener sa partie de pêche (débutant)

Baptou
Posts: 4
Pertinence:
message 16 sep 2022 - 23:03 | Mener sa partie de pêche (débutant)  
Note du message: Notez ce message: down / up

Bonjour,

J'ai repris la pêche à l'ouverture 2022, et je me suis plongé (perdu dirait ma femme) corps et âmes dans la pêche aux leurres.

J'ai appris gamin la pêche dans les torrents du Jura à la cuillère et longue coulée.
Mais voila, après avoir parcouru une partie du forum, visionné beaucoup de vidéos (en podcast dans la voiture) et lu 90% du site 1max2pêche (et d'autres), il me reste encore pas mal de questions : Mon blocage vient du déroulement de mes parties de pêches.

Actuellement, je pêches des plans d'eau que je découvres et ou je n'ai pas fait de poisson, et je sèches sur la stratégie à mener pour réussir au mieux ma session.

Par exemples, il y a 2 semaines, je me rends au plan d'eau prés de chez moi (ancienne gravières) a l'aurore pour tenter des perches/sandres/blackbass. (avec un ensemble 10-30gr et leurres de 7 à 10 cm)

1. J’aperçois un pêcheur à l'anglaise, je vais lui demander des infos sur la zone. C'était peine perdu, il m'a dit "je ne pêche qu'a l’anglaise" icon_mrgreen.gif

2. je commences donc par une phase d'observation et j'essaye de trouver une activités en surface, et de voir les bons sport: Calme plats, quelques herbiers proche du bord.
Viens ma premières interrogation : Je commence en surface ou avec des leurres plongeants ? Leurres durs ou souples ?

Je décide d'utiliser un crankbait SR pour prospecter au bout de 10 min : pas de touches.
Vient ma seconde interrogation : Dois-je changer de spot avec le même leurre ou changer de leurre sur le même spot ?

2. je décide de changer de spot et trouve une zone peu profonde irradié par le soleil matinal avec des herbiers au bord d'un plongeant.

Je prospecte au SR pendant 10 min, puis passe au crank à grande bavette pendant 10 min : toujours rien.

Je décide de changer de leurres pour du leurre souple en passant dans les herbiers et en grattant: toujours rien (pas de touche ni de suivis).

C'est à ce moment la que je suis sec et qu'il me vient beaucoup d'interrogations : Dois-je changer de spot en gardant le leurre souple ? Dois changer de spot en repassant sur un leurres types "powerfishing" ? (crank, spinner, etc) Dois-je insister sur ce spot en changeant de leurres ? (Jerkbait, grub, stickbait ) Dois-je tout plaquer pour me mettre à l'anglaise ? icon_lol.gif

Du coup, j'aimerais avoir vos retours d'expérience sur la façon dont vous menez vos parties de pêches, vos habitudes, etc. Il n'y a pas de recette miracle mais toutes expériences est bonne à prendre ! sm6.gif

Voila un long sujet ! Merci à ceux qui ont tout lus et pardon pour le reste icon_biggrin.gif .
White hunter
Posts: 1230
Pertinence:
Web: www
message 17 sep 2022 - 09:00 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Je suis un piètre pêcheur qui t'apportera peu, mais revenu à la pêche après une pause de 40 ans, deux trois choses m'ont frappé :

- seul le sondeur permet d'éviter de pêcher là où il n'y a pas une seule écaille je pense à la perche en particulier, au repérage des cassures aussi.

- un bon spot est une nécessité donc repêcher là où on a pris du poisson, et là où les pêcheurs insistent. Il y a quatre ans que je pêche une baie, et j'ai trouvé LE spot cette saison seulement, qui a plein d'inconvénients et plein de poissons.

- se limiter aux leurres rétrécit le champ des possibles surtout pour la perche. Le sujet ne sera pas approfondi puisqu'ici, c'est leurre. Mais le drop shot aux micros LS ou autres bestioles parfumées, c'est sympa pour la perche.

Dernière modification par White hunter: 17 sep 2022 - 09:03
_________________
Le temps d'apprendre à vivre, il est déjà trop tard (Louis Aragon)
colipunke
Posts: 2056
Pertinence:

Groupes: 6
message 17 sep 2022 - 22:26 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Ton post résume très bien les interrogations que nous avons tous et tout le temps au bord de l'eau.
Estimer quand il faut changer de leurre, de spot, d'approche... ça se résume en un seul mot : expérience.
Ou sens de l'eau. Enfin, un truc comme ça.

Ta question n'a malheureusement pas de réponse définitive et pour ma part, je ne peux pas te décrire ma manière d'aborder mes sessions, car c'est très variable selon ce que je fais. Je peux juste te dire qu'en général je suis plus un peu plus mobile que mes potes.

Après, il y a quelques règles qui peuvent aider :

- il faut pêcher là où il y a des poissons. C'est bête à dire, mais plus c'est poissonneux, plus tu as de chance de prendre des touches. Insister dans un étang où la population n'est pas dingue, ou surpêchée, c'est pas la bonne idée quand tu débutes.

- une bonne observation (ou de bons renseignements), ça aide énormément à localiser les poissons et l'activité. On pêche aussi avec ses yeux et ses oreilles. Chasses en surface, remous derrière ton leurre, sens du vent, soleil qui se lève ou se couche etc... sont des signes qu'il se passe ou va peut être se passer quelque chose

- pêcher à plusieurs est souvent plus efficace pour trouver ce qui fonctionne

- dès que tu as trouvé quelque chose qui fonctionne (cad une prise, une touche ou un suivi) reproduis le. Si ça ne fonctionne plus, ou moins bien, change un paramètre (change de couleur, descend un peu dans la colonne d'eau, diminue ou augmente la taille du leurre etc).

Les autres pourront compléter cette liste très loin d'être exhaustive !
_________________
waoo
Posts: 4330
Pertinence:
message 17 sep 2022 - 22:48 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Perso j'airai tendance à te dire que 10 mn , c'est rien. Méfie toi de la changite aigüe

Dernière modification par waoo: 17 sep 2022 - 22:49
Gecko
Posts: 2359
Pertinence:
message 18 sep 2022 - 08:33 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Oui 10min c'est rien, faut insister davantage.
En premier lieu tu peux partir sur un leurre de confiance, ratisser à différentes profondeurs selon la saison et la météo, puis si rien de bouge, avec le même leurre tu changes d'animation.
Exemple au crank, tu commences en ramenant lentement, puis rapidement, pour pourquoi pas finir par des petites tractions.
Si tu commences au leurre souple, linéaire au début, changer de rythme, puis descendre dans les couches d'eau pour finir par une pêche à gratter si ca n'a rien donné et que les poissons sont collés au fond.
Et si ça ne donne rien, au feeling, tu changes de spot ou de leurre, j'ai plutôt tendance à changer de leurre pour partir sur l'opposé et être sûr qu'il n'y a définitivement rien sur le spot.
Mon soucis encore aujourd'hui est que j'hésite à chaque fois sur le choix du leurre en début de cession : chercher les poissons actifs avec un leurre agressif ou au contraire, ne pas faire de raffut et commencer avec un petit shad par exemple...

On se pose tous des questions, à chaque fois et c'est normal, nous ne sommes pas sous l'eau pour voir ce qui s'y passe, la remarque de White Hunter est pertinente, un sondeur permet de palier un peu au problème. Et du bord c'est possible aussi avec les deeper et autres sondeurs que l'on peut lancer avec une canne forte.
colipunke
Posts: 2056
Pertinence:

Groupes: 6
message 18 sep 2022 - 10:41 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Pour moi 10 minutes sur le même spot avec le même leurre, sur une zone que je ne connais pas, du bord, sans rien qui se passe, je change un truc.

Mais en général, dans une zone inconnue, la première chose que je fais c'est d'essayer de trouver le leurre qui pêche bien : la bonne profondeur sans se tanker au fond, la bonne distance de lancer, le truc qui va passer dans la végétation etc... Et ensuite j'applique le truc trouvé en me déplaçant.

Dans ton cas, ce que j'aurais (peut être) fait : 10 minutes sur le premier spot avec le crank choisi, puis la même sur un autre spot avec la même configuration, puis encore sur un troisième spot. Puis changement pour un autre leurre de même genre, en continuant à chercher des poissons actifs quelque part. Au bout de 45 minutes, pas une tape, rien qui se passe, changement de stratégie.

Mais si je vois ou que j'entends des chasses, je file sur le spot actif. Si je croise une arrivée d'eau que je n'avais pas repérée, pareil, j'essaye d'insister à cet endroit, à plusieurs techniques différentes s'il le faut. S'il y a un arbre dans l'eau qui m'inspire, je vais m'arrêter et prospecter autour pour voir.

Par contre, sur un spot que je connais très bien, je vais insister beaucoup plus longtemps avec une approche qui a donné des résultats récemment. Et là, je pourrais rester une heure avec le même leurre sur le même spot, en attendant que les poissons s'activent.

Bref, c'est super variable.
_________________
Tover
Posts: 1011
Pertinence:
message 18 sep 2022 - 12:37 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Je rajouterai a cela qu'il ne faut pas se décourager et être patient. Des fois les poissons ne veulent pas, c'est tout.
Je viens de passer une semaine avec des potes sur un lac a côté de chez moi, que je connais plutôt bien. L'objectif était de faire prendre sa perche record a un pote qui stagne a 42 cm. Le défi me semblait facile en cette saison. Et bien même en trouvant les bancs de poissons fourrages, et en réussissant à faire suivre des perches, on ne fera rien de la semaine ou quasi. Et tt les autres pêcheurs du lac seront dans la même situation, des poissons que l'on trouve, et qui ne tape pas. Une seule fois, en mettant une palette, ça a permis de débloquer. Mais il a fallu passer une dizaine de leurre avant d'arriver à cette conclusion, sur un spot.
Il faut que j'y retourne cette semaine, ça devrait avoir changer avec les conditions météo qui se sont stabilisées.
Bref, il faut pêcher.
Julien92
Posts: 1922
Pertinence:
message 18 sep 2022 - 12:46 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

White hunter a écrit:

- seul le sondeur permet d'éviter de pêcher là où il n'y a pas une seule écaille
Lol ! Déjà ça part mal :
- dépendance totale à une technologie alors qu'il y a 1000 trucs à observer avec ses yeux ou sa ligne.
- ce n'est pas parce que tu vois des poissons au sondeur que ça garantit ta pêche, entre l'incertitude sur l'espèce et le fait de tenter de solliciter des poissons inactifs, c'est loin de garantir le succès
White hunter
Posts: 1230
Pertinence:
Web: www
message 18 sep 2022 - 14:35 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Julien92 a écrit:
White hunter a écrit:

- seul le sondeur permet d'éviter de pêcher là où il n'y a pas une seule écaille
Lol ! Déjà ça part mal :
- dépendance totale à une technologie alors qu'il y a 1000 trucs à observer avec ses yeux ou sa ligne.
- ce n'est pas parce que tu vois des poissons au sondeur que ça garantit ta pêche, entre l'incertitude sur l'espèce et le fait de tenter de solliciter des poissons inactifs, c'est loin de garantir le succès

Je dis seulement, en creux, mais clairement, qu'un sondeur évite de pêcher là où il n'y a pas de poisson. Et si tu as lu malencontreusement qu'un sondeur, selon moi, garantirait la pêche, tu t'es égaré, et évidemment en me caricaturant.

Je crois aussi que je précise que je n'ai RIEN d'un grand pêcheur.

Nous ne boxons définitivement pas dans la même catégorie, immense pêcheur, alors développe plutôt en 400 mots ces 1000 trucs qui feront que ce sera toujours bien parti pour notre ami débutant ...
_________________
Le temps d'apprendre à vivre, il est déjà trop tard (Louis Aragon)
Julien92
Posts: 1922
Pertinence:
message 18 sep 2022 - 15:03 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

White hunter a écrit:

Je dis seulement, en creux, mais clairement, qu'un sondeur évite de pêcher là où il n'y a pas de poisson.
Et je te dis que même ça, ce n'est pas garanti non plus. Il y a des jours où tu peux les chercher longtemps avec le sondeur.

White hunter a écrit:
développe plutôt en 400 mots ces 1000 trucs qui feront que ce sera toujours bien parti pour notre ami débutant ...
En un mot, l'expérience cumulée de centaines de sorties. C'est toute la partie de la pêche qu'on ne peut expliquer, qui s'acquiert sur le terrain et qui fait son charme. Ça n'avance pas beaucoup le débat mais ça permet d'éviter l'écueil de foncer tête baissée dans l'achat d'un sondeur (et d'une embarcation), pensant que ça va ouvrir des portes de ouf ET de justement ne plus décoller les yeux de son écran et de passer à côté de tout le reste. Alors bien sûr, il y a des milieux et des pêches où il est difficile de se passer d'un sondeur pour assurer des résultats réguliers mais c'est loin d'être la règle. Lire le courant, repérer et identifier le fourrage, les structures, les herbiers, analyser où on a eu des touches, à quel moment de l'année, etc.. Et chopper une carte bathy ou repérer sur Google Maps pour éventuellement degrossir les zones à prospecter.


Déjà en gravière les sandres tu peux oublier dans un premier temps et te focaliser sur le reste, ils ne sont pas assez localisés pour que ça vaille le coup de les chercher, à moins que tu tombes sur LA structure qui les concentre à cet endroit. Le sandre ça ne sert à rien de battre du terrain, il faut pêcher le bon endroit et poncer, c'est une pêche un peu à part, un peu déroutante pour celui qui pêche vite fait chaque spot sur des centaines de m de berges.
Avant toute chose, il faut être certain du potentiel de tes lieux de pêche. Partout on te dira "il y a de tout" ou "on a mis 100 kgs de becs l'an dernier" mais la réalité est parfois plus dure. Si au bout de 3-4 sorties, tu n'as rien fait bouger, va essayer ailleurs. C'est souvent ça une des clés, être mobile.
pike no kill
Posts: 9516
Pertinence:

Groupes: 2
message 18 sep 2022 - 15:11 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Un sondeur pour pêcher du bord, en gravière, il y a d'autres priorités!
Dans un tel contexte, ça relève du gadget, sans grande utilité, pour ne pas dire, sans utilité.
Cordialement.
Tover
Posts: 1011
Pertinence:
message 18 sep 2022 - 17:53 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Sur le sondeur, je suis bien d'accord et j'irai même plus loin.

J'ai très bien péché pendant des années sans, et a mon avis c'est ce qui me permet aujourd'hui d'exploiter un minimum le sondeur. C'est avant tt l'expérience qui fait comment tu pêche. Et ça il n'y a qu'en passant du temps au bord de l'eau que tu l'acquiert.

Ce n'est qu'en arrivant en Corrèze, en pêchant des lacs de barrage en kayak, ou j'ai franchi le pas et que j'y ai trouvé une utilité. Ça m'as permis de connaître les fonds, les cassures et autres plus rapidement.
Maintenant que je connais correctement les endroits que je péche, j'évite même de l'emmener car on peut vite tomber dans le "leurre" du sondeur et passer son temps à le regarder en oubliant tt le reste.

Il y a des situations où c'est très utile, mais ça reste un outil.

Bref continue a pêcher comme tu le fait, explore différents spots et ça finira par rentrer.
White hunter
Posts: 1230
Pertinence:
Web: www
message 18 sep 2022 - 19:05 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Anecdote d'hier. Le poste où je vais préférentiellement est pris par un pêcheur en barque, qui prend une perchette de temps à autre au leurre.
Je le salue et lui demande si je peux m'ancrer à 30 mètres plus loin. Et il m'accorde sa bénédiction.
Et on a bien papoté entre deux perchettes.

Ni l'un ni l'autre ne sommes des pêcheurs de grande classe, ni l'un ni l'autre n'avons une ancre électronique et nous sommes emmerdés pour tenir en place avec ce vent trop d'ouest, moi plus que lui.
Il sait que je pêche souvent à cet endroit.

Comme ma cadence de prises est nettement supérieure à la sienne, il m'interroge de temps à autre sur mon écran, si les poissons sont toujours là, et sur ma manière de pêcher. Il n' a pas de sondeur sur sa barque et ne peut savoir si les poissons sont encore là.

Je parierai volontiers une bière d'abbaye que si je le recroise ici, il aura adopté le double drop shot à ma façon et peut-être même en prime le tandem de Tanta sur les chasses de perches.

En synthèse, qu'on débute ou pas, pêcher là où il y a souvent des pêcheurs quand on est en zone inconnue, et papoter pour apprendre avec les partageux.

Il y a cinq ans je crois que je pêche ce lac très médiocrement, et j'ai inventé ce poste juste cette année. Toujours aussi médiocre sans doute, mais au meilleur endroit de la baie, cela change carrément tout. Et pour la première fois je soupçonne qu' il y a un gars qui croit que je pêche bien, d'autant qu'une minute après avoir mis un vif, je prends aussi un sandre icon_biggrin.gif
_________________
Le temps d'apprendre à vivre, il est déjà trop tard (Louis Aragon)
Decapsuleur
Posts: 45
Pertinence:
message 18 sep 2022 - 19:06 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Je suis pas un grand pêcheur non plus, mais des fois j'insiste sans changer alors que parfois c'est la solution.

Ce matin en Loire je commence avec un spinner palette dorée, au bout d'une heure et plusieurs spots sans rien toucher, je change et passe sur un shad palette roachspin 70, la juste une grosse tape sur la palette dorée en 2h de pêche.
Je me dit avant de partir je tente la classique mepps n3 dorée et la en 20 minutes une belle perche et une autre décrochée.

La couleur de la palette est identique, la vitesse de récupération aussi, la couche d'eau peignée sensiblement la même. Finalement seule la vibration de la palette permettait de changer la donne.

Du coup, changer toutes les vingt minutes semble bien. Je reste pas sur des spots ou je ne voit pas de poissons fourages ou d'activités, si aucun suivi au bout de dix minutes avec des leurres a palettes je change de spot.
FatSad
Posts: 3739
Pertinence:

Groupes: 2
message 18 sep 2022 - 19:14 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Vraiment pas évident.
1. J'ai tendance à pêcher de la surface puis plus profond (sauf exception genre aspe. Ou eau très claire.) J'ai quand même l'impression d' avoir plus de touche quand le leurre disparaît de ma vue (ça dépend donc de la turbidité), genre 40cm je le voit encore et 20cm plus profond je le distingue plus.
Leurre souple ou dur? Pawww pas simple, mais si c'est pas l'un qui sera meilleur ce sera l'autre. Ou aucun (ce sera peut etre le jour des leurres metaliques, à dandiner, des appâts naturels)...
Y'a des milieux que je pratique pas parce que je les comprend pas, les lit pas bien, par rapport aux autres (lac par exemple).
Si je devrais resumer je reprendrais l'adage "le poisson se trouve à l'endroit où ce n'est pas pareil"

Quand à "quand est-ce qu'il faut changer de leurre?", je te répondrais régulièrement ou jamais!

Les leurres sont des "outils". Certains seront plus adaptés à telle ou telle situation.

Donc:

Jamais A. Quand tu essayes de comprendre ton outil. A un moment dans ta balade le leurre sera adéquat et paf! Touche! #jecomprendmonleurre / B. tu insistes car il a la bonne caractéristique pour la situation (exemple recherche de carna actifs en canal avec profondeur régulière, le crank qui va à la bonne profondeur et on déroule du km jusqu'à tomber sur le poisson suicidaire)

Régulièrement: la situation change et demande un outil plus adapté/adéquat:
leurre souple en texan pour les nénuphars, plus loin un petit courant atterri sous un arbre je mets un PN flottant pour que la rivière emmène mon leurre sous les branches, (là où c'est pas pareil car c'est à l'ombre et partout c'est au soleil) ou un suspending que j'anime très peu, deux trois twich et hop que le courrant fait passer au bon endroit suspendu sous l'eau. Une fosse? Crankbait grand plongeur... ou je surplombe mon leurre souple pour pêcher plus profond à la même vitesse (ou à la même profondeur mais plus vite). Etc etc etc

Dernière modification par FatSad: 18 sep 2022 - 19:38
_________________
--Il faut avoir satisfait son envie de posséder et pêcher avec tous les leurres, cannes et moulinets... Pour se rendre compte que l'on se satisfait de pêcher avec presque rien--
--Membre actif MSF "Mesquins Sans Frontières"--
Julien92
Posts: 1922
Pertinence:
message 18 sep 2022 - 23:55 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Ça part un peu dans tous les sens... Peut être que je vis sur une autre planète mais la pêche où il y a un truc à chercher c'est loin d'être systématique. Il y a des jours où c'est facile, des jours où ça l'est moins mais où les poissons sont assez coopératifs pour laisser des indices (genre deux brocs que tu ramènes à tes bottes mais qui n'attaquent pas ou les 3 coups de nez au même endroit sans ferrer le moindre sandre). Mais ça ne vous arrive jamais d'être au bord de l'eau pour une ou deux touches et que c'est la combinaison du bon endroit au bon moment qui en est le secret plutôt que chercher le leurre du jour ? Il y a aussi des situations où il vaut mieux ne pas trop changer et surtout poncer et battre du terrain.
Après c'est toujours pas mal de savoir ce qu'on pêche pour adapter l'approche car un bass, une perche ou un broc ne se comportent pas pareil, ne se cherchent pas pareil et n'ont pas la même saisonnalité.

Quand même quelques bases qui sont en général pas trop mal (quand c'est possible) :
- trouver des zones qui concentrent plus le fourrage qu'ailleurs
- identifier le fourrage et proposer des leurres de taille voire coloris comparable
Avec ça t'es quand même souvent pas trop mal pour t'assurer quelques touches dans beaucoup de cas et tu as déjà bien degrossi le travail.

Ne pas s'enfermer dans des schémas. La vérité d'un jour est souvent un bon point de départ pour le lendemain MAIS il faut aussi savoir s'en defaire ET aussi savoir essayer autre chose même si on a pris des touches. Les directions à prendre en fonction des indices que la pêche te donne se feront avec l'expérience.
Barbo
Posts: 162
Pertinence:
message 19 sep 2022 - 06:18 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

[quote="Julien92"][quote="Julien92"]
- trouver des zones qui concentrent plus le fourrage qu'ailleurs
- identifier le fourrage et proposer des leurres de taille voire coloris comparable
Avec ça t'es quand même souvent pas trop mal pour t'assurer quelques touches dans beaucoup de cas et tu as déjà bien degrossi le travail.

Ne pas s'enfermer dans des schémas. La vérité d'un jour est souvent un bon point de départ pour le lendemain MAIS il faut aussi savoir s'en defaire ET aussi savoir essayer autre chose même si on a pris des touches. Les directions à prendre en fonction des indices que la pêche te donne se feront avec l'expérience.[/quote]


On est d'accord. Observation et analyse, de ce que tu vois et devine te feront gagner du temps et du poisson. Trouver du fourrage, proposer d'abord quelque chose qui y ressemble (taille et coloris) et si ça ne fonctionne pas s'en éloigner. Quitte à trancher carrément et proposer tout l'opposé.

Mais tout ça ce sont des paroles. C'est au bord de l'eau, et à force de résultats et de bredouilles que tu vas te faire ta propre expérience.

Le sondeur est vraiment utile (à mon sens) dans les grands volumes d'eau où il y a de la profondeur, pour des pêcheurs ayant un minimum d'expérience pour savoir décrypter les infos et donc s'adapter en conséquence.
Hoerel
Posts: 30
Pertinence:
message 19 sep 2022 - 08:38 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Du coup, j'aimerais avoir vos retours d'expérience sur la façon dont vous menez vos parties de pêches, vos habitudes, etc. Il n'y a pas de recette miracle mais toutes expériences est bonne à prendre ! sm6.gif

Voila un long sujet ! Merci à ceux qui ont tout lus et pardon pour le reste icon_biggrin.gif .[/quote]


Bon comme dit plus haut ces questions on se le les pose tous
le premier conseil que je puis te donner c'est de pas etre inquiet de ne pas etre sur de savoir quoi faire. malgfré les années au bord de l'eau je ne sais pas a coup sur quoi faire en general , et je devine que beaucoup de ceux que je croise non plus. c'est pas grave essaie, explore, c'est ca l'interessant.
le choix du leurre: je pense que c'est une illusion de croire qu'il y a qu'une solution et tant que tu l'as pas trouvé tu peches faux. mon experience (assez longue...) quand quelqu'un te dit ce leurre marche ici et maintenant il se peut que ce soit vrai, quand il te dit il n"y a que ce leurre ou cette façon de faire qui marche c'est presque toujours faux, meme si celui qui le dit y croit dur comme fer. donc pas d'angoisse choisit un truc qui va bien dans ton coin, que tu aimes bien utiliser et explore explore c'est ca le pieds.
mais comment choisir
regle 1 privilégier le fonctionnel . par exemple un poissons nageur avec des gros triples dans un coin plein d'herbe c'est en general pas operationnel du tout, il faut bien mieux utiliser un leurre souple avec un montage texan. autre exemple un gros spinner bete qui tire trop fort dans un courant puissant, ca ne va pas. donc trouve un truc qui va bien dans ton spot. les variables clés sont faut il pecher profond?, est ce encombré? faut il lancer loin? faut il balayer un leurre qui rameute les poissons de loin vu la surface a explorer ou s'agit il de fouiller des petits coins. et bien sur ton coin c'est plutot brocs ou sandre etc

Bien sur tout ne marche pas. mais avec ce que tu as lu tu en sais sans doute assez pour ne pas faire n'importe quoi tenter des trucs raisonables qui pourraient marcher. donc pas d'inquiétude esssaie.
jeje1445
Posts: 2121
Pertinence:

Groupes: 1
message 19 sep 2022 - 12:24 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Citation :
Mais ça ne vous arrive jamais d'être au bord de l'eau pour une ou deux touches et que c'est la combinaison du bon endroit au bon moment qui en est le secret plutôt que chercher le leurre du jour ? Il y a aussi des situations où il vaut mieux ne pas trop changer et surtout poncer et battre du terrain.

Effectivement, c'est bien le plus important: au bon endroit au bon moment. Le choix du leurre vient seulement après. Je pense qu'il vaut mieux être mobile et essayer différents types de postes avant de se perdre dans les changements de leurres: soleil / ombre, herbiers / bois, sable / cailloux, berge ventée / berge abritée, plage/zone profonde, etc. Chercher les transitions en priorité.

Pour une pêche classique en gravière, du printemps au début de l'automme sur une recherche bass/brochet/perche commencer en surface dès le lever du jour pour basculer ensuite au spinnerbait ou chatterbait dans et autour des herbiers et finir au souple ou au chatter lourd pour creuser plus si il ne s'est rien passé avant me semble être un bon exemple de méthode à adopter.

Pour cela il vaut mieux ne pas partir avec beaucoup de leurre. Il n'y a rien de pire que de se disperser dans le choix du leurre et de passer tout les modèles au petit bonheur la chance en espérant tomber sur le bon (syndrome de l'Esoxiste ! icon_lol.gif ).

2 stickbaits, 2 chatters, quelques spinners et quelques virgules et shad et ça roule. On peut rajouter une paire de jerk genre b-freeze ou x-rap et quelques cranks. Pas besoin de plus dans un premier temps pour les espèces précitées, en milieu relativement peu profond (< 4-5 m).

J'ai volontairement mentionné les leurres de surfaces parce que c'est ludique et ça peut permettre de rester motivé pour un débutant. Même s'il y a peu d'attaques ça sera marquant.
Julien92
Posts: 1922
Pertinence:
message 19 sep 2022 - 12:44 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

jeje1445 a écrit:

J'ai volontairement mentionné les leurres de surfaces parce que c'est ludique et ça peut permettre de rester motivé pour un débutant. Même s'il y a peu d'attaques ça sera marquant.
J'ai eu le cas cet été quand il faisait très chaud où, à une période, c'était le seul moyen que j'ai trouvé de déclencher une paire de touches (brocs) dans les tous premiers instants du jour. Même si le broc n'est pas le poisson qui répond globalement le mieux aux leurres de surface, ça montre que ce n'est pas juste un truc marrant mais que c'est parfois ça qu'ils veulent (pour les espèces que je connais un peu, sur le bar et la perche, ça arrive assez souvent). Enfin bon, on entre dans des subtilités et des cas particuliers.

Ca reste difficile de donner des lignes générales. Quand tu dis gravières, je pense broc mais tu n'en parles pas donc je suppose qu'il n'y en a pas et, malheureusement, je ne suis pas d'une grande aide sur la pêche de la perche ou du bass. Sinon quand même qu'en ce moment, tu es dans la pleine période où les perches moyennes (poissons de 20-35 en général) sont très actives. Chaque poisson, chaque milieu a ses spécificités et on revoit tous plus ou moins notre copie de zéro quand on s'attaque à une nouvelle espèce ou un nouveau type de profil d'eau.

mail Inviter des personnes à lire ce sujet...
(entrez un pseudo ou une adresse email par ligne)
Chercher un membre
Texte pour les destinataires / invités (facultatif):

Tags du sujet : seulement pour les membres.

Votre email:
(En étant abonné, vous recevrez un mail dés qu'une prochaine réponse sera envoyée)

Rechercher dans - Astuces forum

Sujets similaires:


Navigation :
Visitez les accueils par thématique en rapport avec cette page:

12 visiteurs (liste) en ce moment
Page générée en 0.46s. - 42 requêtes sql -
Ce site utilise des cookies pour améliorer la navigation En savoir plus - Fermer