Pêche sportive: black bass, mer, truite, pêche au leurre, pêche à la mouche
Facebook achigan.net Google+ achigan.net Twitter achigan.net Pinterest achigan.net Newsletter Flus rss pêche
Rechercher dans le site:
Version us | Accueil > Communauté & Forum > Forum pêche
-
Pseudo:
Mot de passe:
0

Forum pêche


Vous n'êtes pas identifié

Sujet: Truites lâchées : remettre à l'eau ou garder ?

Olf
Posts: 194
Pertinence:
message 19 fév 2021 - 05:55 | Truites lâchées : remettre à l'eau ou garder ?  
Note du message: Notez ce message: down / up

Je m'interroge sur la meilleure attitude à prendre suite à la prise d'une truite "lâchée"".
Par chez moi, il y a des lâchés de truite d'élevage arc en ciel. Je pense que la population "endémique" est constituée de fario.
Celles ci semblent de moins en moins nombreuses pour ne pas dire de plus en plus rare, dans les petits cours d'eau du fait des années de sécheresse successives.
Doit on relâcher ces "lâchées" en pensant qu'elles peuvent repeupler le cours d'eau ?
Ou présentent elles un danger pour la population fario et alors il convient mieux de les prélever systématiquement.
Enfin, faut il avoir la même position, sur un cours d'eau plus conséquent qui du coup à été beaucoup moins impacté par les sécheresses.
greg38
Posts: 1871
Pertinence:
Web: www

Groupes: 1
message 19 fév 2021 - 07:47 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Hormis parcours spécifique no kill, ces poissons ont vocation a être prélevés et ont un impact potentiellement négatif sur les poissons autochtones (maladies, concurrence alimentaire...).
Bref tu peux les bouffer.
benmout
Posts: 1176
Pertinence:
message 19 fév 2021 - 09:21 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Les truites arc sont des poissons de lâché dit surdensitaire.
De plus j'ai lus à plusieurs reprises que ces poissons ne ce reproduisent pas ou très peu dans nos cours d'eau, et que la plupart était stériles.
Par chez moi les aappma ne lâchent pas de truites arc dans les cours d'eau mais uniquement dans les étangs, pour faire plaisir aux papy et aux enfants.

Dernière modification par benmout: 19 fév 2021 - 09:24
squale
Posts: 3136
Pertinence:
message 19 fév 2021 - 09:24 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Moi je les relâches ... (en même temps je relâche tout alors ...) comme ces poissons ont une forte proportion à être repris facilement, je me dis que cela fera plaisir à un autre pêcheur.

Comme toujours dans toutes interrogations, il y a le fond et forme !

a+ squale
_________________
Les longues distances m'épuisent ... Nous les Nains, nous sommes des sprinters, redoutables sur de courtes distances !
benmout
Posts: 1176
Pertinence:
message 19 fév 2021 - 09:28 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

De mon côté je ne les relâche pas, en même temps j'en ai jamais pris icon_lol.gif
colipunke
Posts: 1495
Pertinence:

Groupes: 6
message 19 fév 2021 - 10:17 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Moi je les relâche aussi.
Pour deux raisons essentiellement.

La première, c'est que quitte à prélever un poisson pour le manger, autant qu'il soit bon. Alors les bouffeuses de granulés, bof... AEC ou fario d'ailleurs.

La deuxième, c'est l'argument de Squale. Si ça peut faire plaisir à un autre pêcheur... Pour peu en plus qu'il préfère prélever une lâcher portion qu'une petite sauvage, ça fera une sauvage de sauvée. Et puis on peut faire confiance aux autres pêcheurs pour les éliminer rapidement.
Leur taux de survie dans nos rivières est très faible. Il m'est arrivé une seule fois de prendre une AEC qui avait manifestement au moins un an de rivière.

Enfin, les AEC ne se reproduisent pas chez nous, sauf dans quelques rares endroits (lacs des Bouillouses dans les pyrennées par exemple) et de toutes façons ne se croisent pas avec les fario. Pas de considérations génétiques là-dedans.
_________________
Olf
Posts: 194
Pertinence:
message 19 fév 2021 - 10:23 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Merci pour vos retours.
Perso, je les ais toujours gardées.
Mais aujourd'hui je me reposais la question du bien fondé de cette action.
La capacité de reproduction est effectivement un critère important pour le bien fondé de la relâche.
Voilà, est ce que ces truites peuvent contribuer au repeuplement des cours d'eau mis à mal par les assèchement successifs ?
Ou alors, sont elles réellement nuisible aux populations souches ?
Par chez moi, il y a vraiment des petites rivières où la population de truite s'est vraiment effondrée par rapport à il y a 20 ans en arrière.
Maintenant si ces rivières s'asséchent chaque année, les aec ne se développeront pas plus.

Dernière modification par Olf: 19 fév 2021 - 10:24
YannB
Posts: 2490
Pertinence:
message 19 fév 2021 - 10:53 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

squale a écrit:
Moi je les relâches ... (en même temps je relâche tout alors ...) comme ces poissons ont une forte proportion à être repris facilement, je me dis que cela fera plaisir à un autre pêcheur.

Comme toujours dans toutes interrogations, il y a le fond et forme !

a+ squale
Je les donnes (-:
Anecdote sur la recapture. L année derniere le mardi matin, dernier run avant de prendre la route cause annonce du confinement...on va sur une 2nd ex 1iere cat (!). Blindée de poisson, dont ses brochets. On y va au vdt, chub, perches et broch sont de la partie (le pote me l avait dit en plus). En ul ce fut rigolo. Mais vla ti pas que je pique une AEC. 35cm introduite de l année. Prise en tof car affublée d une belle balafre de plusieurs cm (broch?Heron?). Je la relâche 20 m en amont (je pêchais en descendant).
On etait 3, et 30mn plus tard mon pote tape une AEC et c etait la mme!
Mais ce n est pas tout, son fils, bravant le confinement le lendemain matin, (ha ces jneu’s), m envoie une photo. Et rebelotte la mme! Bon il l a gardé.

Dernière modification par YannB: 19 fév 2021 - 10:54
Acondebath
Posts: 81
Pertinence:
message 19 fév 2021 - 11:08 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

benmout a écrit:
Les truites arc sont des poissons de lâché dit surdensitaire.
De plus j'ai lus à plusieurs reprises que ces poissons ne ce reproduisent pas ou très peu dans nos cours d'eau, et que la plupart était stériles.
Par chez moi les aappma ne lâchent pas de truites arc dans les cours d'eau mais uniquement dans les étangs, pour faire plaisir aux papy et aux enfants.
Et est ce que les farios qui sont lâchées à l'état de juvéniles peuvent se reproduire et aider au repeuplement?
Parce que sinon je ne vois pas bien l'intérêt d'empoissonner avec l'une ou l'autre..
_________________
Le No-kill c'est bien, préserver les rivières c'est mieux !!
jeje1445
Posts: 1570
Pertinence:

Groupes: 1
message 19 fév 2021 - 11:09 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Citation :
Voilà, est ce que ces truites peuvent contribuer au repeuplement des cours d'eau mis à mal par les assèchement successifs ?

La réponse est non. Si la cours d'eau s'assèche régulièrement tu peux oublier les salmonidés sauvages tout court. Et le meilleur repeuplement reste le repeuplement naturel par les poissons sauvages. On ne fera pas mieux que la nature, c'est impossible.

Quelque soient leurs origines (souches pisciculture, souches sauvages, 1/2 sang, etc.) et le stade d'introduction dans le milieu (oeufs, alevins, truitelles, adultes) il ne faut pas attendre de bénéfice pour le milieu. En effet, les truites (farios) sont en général introduites dans des milieux en mauvais état qui ne permettent plus à l'espèce de s'épanouir.

De plus, les quantités introduites sont systématiquement insuffisantes.

Enfin, l'agressivité naturelle des poissons sauvages ne favorise pas l'implantation des poissons d'élevage qui n'ont, de plus, pas été conditionnée pour lutter pour leur survie.

Donc comme dit plus haut, les truites de lâchers sont faites pour être conservées. C'est le but premier de leur introduction.

Quand aux effets négatifs pour le milieux, les risques sanitaires et la pollution génétique restent possibles. de toute façon, la forte capturabilité des truites de lâchers et particulièrement les AEC rend leur temps de séjour dans les cours d'eau assez courts. Puis la température de l'eau achève le travail en de nombreux endroits...

Dernière modification par jeje1445: 19 fév 2021 - 11:11
squale
Posts: 3136
Pertinence:
message 19 fév 2021 - 11:54 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

jeje1445 a écrit:

Donc comme dit plus haut, les truites de lâchers sont faites pour être conservées. C'est le but premier de leur introduction.

Pour moi les truites de lâcher sont la pour donner du plaisir au pêcheur lambda - et tout particulièrement pour les néophytes - qui après avoir prit son premier poisson aura envie de persévérer et de s'améliorer !... Et comme le dit si bien colipunke, si cela permet aux truites autochtones d'avoir un peu la paix, c'est pas plus mal !


a+ squale
_________________
Les longues distances m'épuisent ... Nous les Nains, nous sommes des sprinters, redoutables sur de courtes distances !
Jeremiedu34
Posts: 306
Pertinence:
message 19 fév 2021 - 13:43 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

jeje1445 a écrit:
Citation :
Voilà, est ce que ces truites peuvent contribuer au repeuplement des cours d'eau mis à mal par les assèchement successifs ?

La réponse est non. Si la cours d'eau s'assèche régulièrement tu peux oublier les salmonidés sauvages tout court. Et le meilleur repeuplement reste le repeuplement naturel par les poissons sauvages. On ne fera pas mieux que la nature, c'est impossible.

Quelque soient leurs origines (souches pisciculture, souches sauvages, 1/2 sang, etc.) et le stade d'introduction dans le milieu (oeufs, alevins, truitelles, adultes) il ne faut pas attendre de bénéfice pour le milieu. En effet, les truites (farios) sont en général introduites dans des milieux en mauvais état qui ne permettent plus à l'espèce de s'épanouir.

De plus, les quantités introduites sont systématiquement insuffisantes.

Enfin, l'agressivité naturelle des poissons sauvages ne favorise pas l'implantation des poissons d'élevage qui n'ont, de plus, pas été conditionnée pour lutter pour leur survie.

Donc comme dit plus haut, les truites de lâchers sont faites pour être conservées. C'est le but premier de leur introduction.

Quand aux effets négatifs pour le milieux, les risques sanitaires et la pollution génétique restent possibles. de toute façon, la forte capturabilité des truites de lâchers et particulièrement les AEC rend leur temps de séjour dans les cours d'eau assez courts. Puis la température de l'eau achève le travail en de nombreux endroits...

Deux ans qu'on est plusieurs à constater sur les secteurs qui sont bassinés en amont et en aval, de la repro de souches atlantiques et, semble-t-il, de petites arcs. Et là on est assez bas en seconde catégorie.









Et faut même avouer qu'une bassine qui a passé une année en rivière ça surpasse de loin n'importe quelle fario niveau combat!

<< Partagez très simplement des photos sur ce site en quelques clicks et sans avoir besoin d'utiliser un site dédié aux hébergements de vos images affichant souvent une publicité excessive! >>
FatSad
Posts: 2016
Pertinence:

Groupes: 1
message 19 fév 2021 - 13:47 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

YannB a écrit:
squale a écrit:
Moi je les relâches ... (en même temps je relâche tout alors ...) comme ces poissons ont une forte proportion à être repris facilement, je me dis que cela fera plaisir à un autre pêcheur.

Comme toujours dans toutes interrogations, il y a le fond et forme !

a+ squale
Je les donnes (-:
Anecdote sur la recapture. L année derniere le mardi matin, dernier run avant de prendre la route cause annonce du confinement...on va sur une 2nd ex 1iere cat (!). Blindée de poisson, dont ses brochets. On y va au vdt, chub, perches et broch sont de la partie (le pote me l avait dit en plus). En ul ce fut rigolo. Mais vla ti pas que je pique une AEC. 35cm introduite de l année. Prise en tof car affublée d une belle balafre de plusieurs cm (broch?Heron?). Je la relâche 20 m en amont (je pêchais en descendant).
On etait 3, et 30mn plus tard mon pote tape une AEC et c etait la mme!
Mais ce n est pas tout, son fils, bravant le confinement le lendemain matin, (ha ces jneu’s), m envoie une photo. Et rebelotte la mme! Bon il l a gardé.

Vu l'anecdote sur la "voracité", ça me fait penser à un point pas abordé, la quantité de proies disponibles que ces arc avalent est une biomasse non disponible pour le développement/maintien des autochtaunes. Elles doivent taper dans le recrutement des farios aussi.
Ne pas oublier que ces prédateurs actifs sont lâchés quand les pop d'insectes ont pas encore explosé, que les juvéniles sont là et en ont besoin, et que les géniteurs sont maigres en attendant de reconstituer leurs réserves. Autant dire que l'AEC bodybuildé aux granulé, qui a l'habitude de manger tout les jours, est ultra compétitive et predatrice probable de juveniles dans le contexte.

Donc

Si présence de farios "sauvage" j'aurais tendance à les enlever (et les offrir aux voisins pour qu'ils mangent des granulés). icon_mrgreen.gif

Si on est dans un milieu dégradé, anthropisé, non propice à la truite fario (ou alors juste une qui s'est perdue) alors autant relâcher comme cadeau au pêcheur suivant .

Bref, c'est le poipoi bonus, le poisson cadeau
icon_mrgreen.gif

Dernière modification par FatSad: 19 fév 2021 - 13:52
_________________
--Il faut avoir satisfait son envie de posséder et pêcher avec tous les leurres, cannes et moulinets... Pour se rendre compte que l'on se satisfait de pêcher avec presque rien--
--Membre actif MSF "Mesquins Sans Frontières"--
Olf
Posts: 194
Pertinence:
message 19 fév 2021 - 14:14 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Bon finalement j'en suis au même constat que toi fatsad.
John78
Posts: 139
Pertinence:
message 19 fév 2021 - 15:27 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Jeremiedu34 a écrit:

Deux ans qu'on est plusieurs à constater sur les secteurs qui sont bassinés en amont et en aval, de la repro de souches atlantiques et, semble-t-il, de petites arcs. Et là on est assez bas en seconde catégorie.


Il ne faut quand même pas trop croire au Père Noel : là où les truites sauvages ne se reproduisent pas ou plus, les chances qu'une truite domestique s'y reproduisent sont très très faibles. Les très rares cas de fondation de population d'origine domestique, il existe quelques cas documentés en France, sont toujours des concours de circonstance. Le cas le mieux connu étant la disparition complète de la population d'origine (pollution, méga crue etc...) sur des milieux ayant ensuite retrouvé leurs fonctionnalités. La plupart du temps, quand les alevinages cessent, les truites domestiques disparaissent.


A+
J

Dernière modification par John78: 19 fév 2021 - 15:27
Elorn29N
Posts: 2821
Pertinence:

Groupes: 1
message 19 fév 2021 - 17:31 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Dès les années 1980, l'AAPPMA de l'ELORN a arrêté tout lâché de farios dans l'ELORN et ses affluents.
Lors de l'AG, ce fut un tollé général icon_exclaim.gif
La majorité pensait qu'il n'y aurait plus de poissons...

Ben... new_puppy_dog_eyes.gif si icon_exclaim.gif icon_wink.gif
Vraie première catégorie, milieu conforme, gestion patrimoniale, çà marche icon_exclaim.gif et très bien même icon_exclaim.gif icon_rolleyes.gif
Seulement, à part quelques périodes très favorables, quand çà veut pas çà veut pas... En général de mi juillet à après la mi août. Le bel anticyclone estival n'est jamais top... new_puppy_dog_eyes.gif

Citation :
Et est ce que les farios qui sont lâchées à l'état de juvéniles peuvent se reproduire et aider au repeuplement?
Parce que sinon je ne vois pas bien l'intérêt d'empoissonner avec l'une ou l'autre..

Dans un milieu conforme, en première catégorie, tout lâché de farios de souche extérieure est inutile, dangereux pour la souche locale...
De nombreuses expériences le prouvent, certains le savent sur ce forum, il ne restera RIEN des lâchés de farios un an ou plus après. En cas de pollution, j'ai pu plusieurs fois mesurer la formidable capacité des farios à reconquérir un milieu (habitat) qui a retrouvé toute ses fonctionnalités s'il n'y a pas d'obstacle.
Les poissons introduits, s'ils sont petits (la question porte sur les juvéniles), se feront bouffer par les autres truites, les cormorans, les hérons, les loutres... S'ils sont gros seront des prédateurs pour les juvéniles sauvages et négatifs en matière de compétition alimentaire.

Je sais que plus on descend vers le sud, plus on rencontre de faux cours d'eau de première catégorie où la seule solution pour espérer pêcher quelque chose reste les lâchés.
Nous avons la chance ici en 29 N d'avoir une météo très favorable (regardez les moyennes de températures en juillet et août), çà aide comme la géologie, pas de grand cours d'eau mais çà coule un peu partout...

Pour les arcs, il n'est pas question de repeupler, de créer une population, c'est du business pêche, pour le fun, c'est ce qu"on fait au lac du Drennec, sur d'autres étangs plus petits qui sont des milieux perturbés mais jamais sur les cours d'eau. Les arcs du Drennec et des étangs de Brézal et de Landivisiau permettent de relâcher un peu la pression de pêche dans les cours d'eau. Elles permettent aussi à des pêcheurs peu expérimentés, des enfants, des anciens, de capturer quelques poissons (limités à 3 par jour et 50 par an).

Les arcs souches Bouillouses sont implantées dans pas mal de lacs de montagne où il n'y aurait rien sans hélicoptères... Quelques lacs avec un affluent propice à leur remontées commencent à être envahis... Dommage pour les farios sauvages...
_________________
On a les poissons qu'on mérite...
squale
Posts: 3136
Pertinence:
message 19 fév 2021 - 18:57 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

FatSad a écrit:

Donc

Si présence de farios "sauvage" j'aurais tendance à les enlever (et les offrir aux voisins pour qu'ils mangent des granulés). icon_mrgreen.gif

Si on est dans un milieu dégradé, anthropisé, non propice à la truite fario (ou alors juste une qui s'est perdue) alors autant relâcher comme cadeau au pêcheur suivant .

Ok pour le patrimoniale, mais beaucoup d'AAPPMA ont une vision à courtermiste et l'investissement en poisson surdensitaire est souvent bien plus avantageux ... halieutiquement parlant.

D'autant plus que dans un avenir proche ça risque d'être hyper tendu sur le front de l'eau ... le processus est déjà engagé et tous les utilisateurs n'ont pas le logiciel "protection des milieux" comme toi, moi, et d'autres ici.

Et pis les fabricants/importateurs de matériel de pêche poussent à une plus grande part d'halieutisme dans les politiques entreprises sur la gestion auprès des instances ...
A ton avis pourquoi certains militent pour lâcher un % de leurs chiffre d'affaire à allouer à la pêche en France ... pour faire du patrimoniale ... avoir un levier décisionnaire à peu de frais c'est pas mal non ....c'est pas des mécènes les gugus ! Tout du moins ça s'aurait d'puis l'temps !

a+ squale
_________________
Les longues distances m'épuisent ... Nous les Nains, nous sommes des sprinters, redoutables sur de courtes distances !
John78
Posts: 139
Pertinence:
message 19 fév 2021 - 19:25 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Ah bon il y a des entreprises qui reverse un % de leur chiffres d'affaire aux FD/AAPPMA ? Je serais curieux de savoir lesquelles et quels sont les sommes d'argent reversées ? Celà me semble tellement improbable et tellement éloigné des préoccupations des entreprises du secteur que j'ai bien du mal a y croire. icon_question.gif


A+
J
YannB
Posts: 2490
Pertinence:
message 19 fév 2021 - 20:26 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Haaaa les AEC moulte carnage dans l eau mais aussi viandé debut mars...Toujours sur l ouverture 2020, on part le dimanche en fin de matinée à 5 dont 1 full debutant ( pour qu il prenne un fish (-;) le pote connaissant tres bien son coin nous emmène sur le spot AEC...ca c est fini en concours...on a gardé notre cota et rejeté plus de 70 « truites »... ce qui laisse rêveur à j+1 sur le volume du relâché ). Surtout que sur cette riviere il y a des locales qui ne dépassent pas 23 cm...du n importe quoi...

Dernière modification par YannB: 19 fév 2021 - 20:27
squale
Posts: 3136
Pertinence:
message 19 fév 2021 - 20:49 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

John78 a écrit:
Ah bon il y a des entreprises qui reverse un % de leur chiffres d'affaire aux FD/AAPPMA ? Je serais curieux de savoir lesquelles et quels sont les sommes d'argent reversées ? Celà me semble tellement improbable et tellement éloigné des préoccupations des entreprises du secteur que j'ai bien du mal a y croire. icon_question.gif

A+
J



écoute bien à partir de la 31 ème minute !

a+ squale
_________________
Les longues distances m'épuisent ... Nous les Nains, nous sommes des sprinters, redoutables sur de courtes distances !

mail Inviter des personnes à lire ce sujet...
(entrez un pseudo ou une adresse email par ligne)
Chercher un membre
Texte pour les destinataires / invités (facultatif):

Votre email:
(En étant abonné, vous recevrez un mail dés qu'une prochaine réponse sera envoyée)

Rechercher dans - Astuces forum



Navigation :

1 visiteur (liste) en ce moment
Page générée en 0.203s. - 40 requêtes sql -
Ce site utilise des cookies pour améliorer la navigation En savoir plus - Fermer