Pêche sportive: black bass, mer, truite, pêche au leurre, pêche à la mouche
Facebook achigan.net Google+ achigan.net Twitter achigan.net Pinterest achigan.net Newsletter Flus rss pêche
Rechercher dans le site:
Version us | Accueil > Communauté & Forum > Forum pêche
-
Pseudo:
Mot de passe:

Forum pêche


Vous n'êtes pas identifié

Sujet: Prolongation ouverture 1ère catégorie

BIDOUILLE
Posts: 1077
Pertinence:
message 10 aou 2020 - 18:41 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

FatSad a écrit:
Si seulement l'argent donné aux fédérations pour créer des postes emploi jeunes de gardes au moment de la loi sur l'eau et le basculement des missions de police de la peche depuis le csp vers les aappma et fede avait été utilisé pour embaucher de gardes....
Maintenant on a des agents de développement du loisir peche (avec un diplome animateur peche de loisir, pas juriste) qui au mieux sont missionnés pour former des gardes...bénévoles. gardes qui comme tout les bénévoles, ont un métier pour faire vivre leurs familles....et peu de temps....temps qu'ils ont de moins en moins envie de passer seuls au bord de l'eau a se faire insulter, aggresser, jeter dans l'eaj etc...les 39 qui sortent pas.

Ça existe des gardes pros dans les fédérations ???(des salariés des fedes qui ne font que du contrôle je veux dire...en dehors de l'ofb)

Il y a quatre ans notre fédération, avait, dans le cadre des emplois aidés par le gouvernement elle a employe 2 personnes( des chercheurs d'emploi) comme gardes de fédération
le résultat des procès verbaux ont été désastreux.
Autant que je me souvienne le budget de fonctionnement (salaire au smic) pour 2 gardes 45000 euros . une seule voiture de fonction les charges ect
Quand le gouvernement a supprimé les aides leur contrat n'a pas été renouvelé
si, les 39 n'ont pas de temps à consacrer à leur association ou peur des conséquences
quand leur président leur a proposer cette fonction il fallait la refuser.
La peur je l'oublie, de l'appréhension j'en aie quand je vais contrôler je l'évalue quand je voie que je ne maîtrise pas la situation je quitte les lieux et je reviens avec la gendarmerie
même si il faut attendre qu'elle arrive cela peu demander un certain temps, je n'abandonne pas une affaire,à moins que le ou les contrevenant ont quittés les lieux

Dernière modification par BIDOUILLE: 10 aou 2020 - 18:48
John78
Posts: 183
Pertinence:
message 10 aou 2020 - 18:52 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

@Lesfilmu
Je veux juste dire que les lachers de poisson en 1er catégorie sont essentiel si l'on veut vendre des cartes a des pecheurs occasionels/débutants/agés.

@Bidouille
Tu as dressé 46PVs dont 30 pour défaut de licence, mais combien de personnes as tu contrôlé en tout ? Ce qui est interressant c'est aussi le ratio. Merci.

A+
J

Dernière modification par John78: 10 aou 2020 - 18:53
BIDOUILLE
Posts: 1077
Pertinence:
message 10 aou 2020 - 19:28 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

John78 a écrit:
@Lesfilmu
Je veux juste dire que les lachers de poisson en 1er catégorie sont essentiel si l'on veut vendre des cartes a des pecheurs occasionels/débutants/agés.

@Bidouille
Tu as dressé 46PVs dont 30 pour défaut de licence, mais combien de personnes as tu contrôlé en tout ? Ce qui est interressant c'est aussi le ratio. Merci.

A+
J
l application vigipeche qui est mis à notre disposition
depuis le deconfinement 512
JM_NK
Posts: 322
Pertinence:
message 10 aou 2020 - 19:49 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Salut,
en lisant vos coms je me sens obligé de tirer mon chapeau aux fédés de l'Isère et du Rhône car ici les contrôles sont plutôt fréquents, et à mon avis le braconnage beaucoup moins présent. En 3 ans perso j'ai été contrôlé 5 fois, dont 2 fois en 2ème cat.
C'est beaucoup plus que sur la route, et pourtant je passe aussi beaucoup de temps au volant icon_mrgreen.gif
Malgré le temps que je passe au bord de l'eau je n'ai jamais été témoin d'une quelconque forme de braconnage, j'ai surement croisé des mecs qui pêchaient sans carte ou pas avec la bonne, mais jamais personne ne m'a dit pêcher sans carte. Donc ici j'ai plutôt l'impression que les gardes font leur boulot. Faut dire aussi qu'ici la pression de pêche est très forte partout, et le no-kill est très pratiqué. Je dis pas qu'il n'y a pas de bracos du tout mais en tout cas c'est pas la fête du slip.
Sur le Guiers mort en chartreuse j'ai été contrôlé par les gendarmes !! icon_eek.gif Ca m'a surpris sur le coup mais en fait c'est très bien, c'est vrai qu'ils peuvent aussi donner un coup de main aux gardes, et dans les campagnes comme ça, où ils ne sont pas forcément débordés, ils devraient s'en occuper plus que ça. wink01.gif

Concernant les dates de fermeture, y a un truc que j'ai pas pigé dans ce que vous dites, c'est quoi le rapport entre la sécheresse et la pêche en 1ère en octobre ? Les rivières sont encore en étiage à cette époque par chez vous ? icon_question.gif En principe c'est plutôt le moment où les niveaux commencent à remonter non ?

En Isère et dans les 2 Savoies, et dans les autres départements alpins aussi je crois, la pêche ferme déjà 3 semaines après les autres départements car les truites sont sensées frayer plus tard. Ce qui n'est pas toujours le cas évidemment, une bonne partie du département de l'Isère étant complètement en plaine. Après, c'est pas non plus les départements où les populations de truites sont les plus menacées (enfin si, par la nature et par les centrales électriques, mais pas par les pêcheurs. )
Lesfilmu
Posts: 4635
Pertinence:

Groupes: 3
message 10 aou 2020 - 21:32 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

John78 a écrit:
@Lesfilmu
Je veux juste dire que les lachers de poisson en 1er catégorie sont essentiel si l'on veut vendre des cartes a des pecheurs occasionels/débutants/agés.
Ok, donc j’avais compris (malheureusement)

Plusieurs questions :

- est-ce que ces pêcheurs sont dans la cible du « développement du loisir pêche » ?

- est-ce qu’ils sont « utiles » au sens « représentatifs du profil de pêcheur qu’on souhaite pour la décennie devant nous » ?

- quel est l’impact réel de ces bassinage sur sur les milieux ouverts ?

- le débutant/occasionnel doit-il accéder à un milieu ouvert ou peut-on lui proposer la même chose en milieu fermé/controlé ?

Le clientélisme c’est de servir les potes (ne sais, ne radote icon_wink.gif ), le développement c’est de servir tout le monde, avec une « offre » adaptée... enfin perso je vois les choses comme ça icon_wink.gif

Dernière modification par Lesfilmu: 10 aou 2020 - 21:36
_________________

Lesfilmu
Elorn29N
Posts: 2926
Pertinence:

Groupes: 1
message 10 aou 2020 - 23:20 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Bassinage, alevinage en première catégorie...

Sauf erreur de la part, la politique de la FNPF est la suivante :
- milieu conforme : qui permet reproduction et croissance de la truite, abris suffisant (c'est important aussi) c'est PAS D'INTRODUCTION ! compétition alimentaire, prédation sur les autochtones, disparition rapide des introduites...
- Autres cas, milieu dégradé où les fonctions repro et nourriture ne sont plus assurés : là seulement on peut discuter même si toute introduction va freiner la recolonisation par des truites sauvages venues de l'amont (affluents).

Les directives FNPF me semblent claires, elles doivent être déclinées dans les PDPG...

Pour le reste, on peut s'étonner de l'absence de sanction pour toutes les AAPPMA qui ne jouent pas le jeu.
_________________
On a les poissons qu'on mérite...
jeje1445
Posts: 1632
Pertinence:

Groupes: 1
message 11 aou 2020 - 10:12 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Citation :
Plusieurs questions :

- est-ce que ces pêcheurs sont dans la cible du « développement du loisir pêche » ?

- est-ce qu’ils sont « utiles » au sens « représentatifs du profil de pêcheur qu’on souhaite pour la décennie devant nous » ?

- quel est l’impact réel de ces bassinage sur sur les milieux ouverts ?

- le débutant/occasionnel doit-il accéder à un milieu ouvert ou peut-on lui proposer la même chose en milieu fermé/controlé ?

Le clientélisme c’est de servir les potes (ne sais, ne radote icon_wink.gif ), le développement c’est de servir tout le monde, avec une « offre » adaptée... enfin perso je vois les choses comme ça

Salut,

Je peux peut être apporter quelques éléments de réponses:

Lorsqu'une Fédération de pêche réalise son Schéma de Développement Durable du Loisir Pêche, elle réalise (ou fait réaliser) un diagnostic de son territoire. Il faut noter que toutes les Fédés ne sont pas à jour sur cette thématique.

A terme il s'agit de proposer une offre pêche diversifiée, tant pour les pêcheurs touristes que pour les pêcheurs locaux. Ce Schéma s'inscrit dans le cadre du développement de l'activité pêche en donnat les orientations pour les années futures mais aussi dans le cadre du développement touristique afin d'inscrire la pêche comme une activité majeure de développement économique avec un rayonnement qui sort du seul monde de la pêche.

Ils s'agit donc de proposer une offre pêche diversifiée pour toutes les catégories de pêcheurs, y compris les pêcheurs préleveurs et les amateurs de déversements de poissons.

On ne peut pas nier que les lâchers de truites attirent les foules. On ne ne peut pas nier qu'une partie des pêcheurs sont incapables de prendre des truites sauvages autrement que de manière accidentelle, même quand les densités sont fortes.

Aujourd'hui, les 2 offres les plus adaptées pour les pêcheurs occasionnels, débutants, âgés, les familles, etc. ce sont les petits plans d'eau riches en poissons blancs, les parcours avec des lâchers de truites réguliers et la pêche à l'écrevisse.

A côté de ce type de parcours sont développés des parcours qui répondent à la demande des pratiquants en prenant en compte la spécialisation des pêcheurs (carpistes, pêcheurs de bass, pêcheurs no-kill, carpodromes, pêche de nuit, etc.).

Il s'agit donc de mettre en lumière un existant et éventuellement de l'aménager (mise à l'eau, panneautage, parking, accès, aire de pique nique, ponton handicapé, cheminement, empoissonnements, caches piscicoles, etc.).

Cela signifie qu'il peut y avoir un plan d'empoissonnement réfléchi (black-bass par exemple) où une politique d'empoissonnements surdensitaires (truite, brochet, blancs) mais il faut bien choisir les spots et en général il n'y a pas d'actions qui vont à l'encontre du PDPG.

Donc pour moi oui les pêcheurs préleveurs et/ou amateurs de poissons de lâchers constituent une part importante des pêcheurs actuels et oui il faut répondre à cette demande mais de manière intelligente.

Oui les cartes de pêche de cette catégorie de pêcheurs sont importantes en terme de retombées économiques et en terme de représentativité.

A ce propos, dans tous les pays les pêcheurs préleveurs sont nombreux, y compris aux Etats Unis ! je ne vois pas comment on peut occulter ces pêcheurs ? Et à mon avis il n'y a pas de pêcheurs plus souhaitables que d'autres. Aux gestionnaires de proposer une offre pêche diversifiée avec une règlementation adaptée en fonction des objectifs à atteindre.

Enfin, pour l'impact écologique des empoissonnements (truites) si l'on excepte le risque sanitaire, lorsque les sites sont bien choisis, je ne vois pas d'impact évident. Ni même ailleurs du moment que l'on empoissonne en truites arc en ciel. Après c'est juste une question d'éthique et de mélange des genres qui dérangent ou pas la sensibilité personnelle des pêcheurs.

A +
John78
Posts: 183
Pertinence:
message 11 aou 2020 - 10:38 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Elorn29N a écrit:

Les directives FNPF me semblent claires


Au contraire et je l'ai amplement discuté dans un article sur T&Cie : la définition de la conformité est complètement subjective et dépends de la référence utilisée. Si les plans de gestion fédéraux utilisaient des références historiques, cad des normes antérieures aux années 60, la quasi totalité des rivières qui sont aujourd'hui classifiées "conformes" apparaîtraient en réalité comme + ou - "perturbées" (plutôt + que - d'ailleurs !). Ne fut-ce que pour des raisons climatiques. Se n'est pas un point de détail c'est au contraire le fond du sujet car en sur-évaluant l'état des contextes, on justifie des politiques anti-empoissonements qui ont pour seul résultat concret de faire baisser les ventes de cartes de peche...

A+
J
Elorn29N
Posts: 2926
Pertinence:

Groupes: 1
message 11 aou 2020 - 17:17 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Le lien pour le document cadre des PDPG :

https://www.fichier-pdf.fr/2017/06/29/document-cadre-pdpg-fnpf/document-cadre-pdpg-fnpf.pdf

Je trouve que c'est un travail remarquable, le problème de ce type d'outil est ensuite l'utilisation qui en est faite...

Question : ce document peut-il être produit devant les juges pour casser la méthode des professeurs Léger - Arrignon - Huet icon_question.gif icon_wink.gif
En particulier la partie qui traite des empoissonnements clairement non souhaitables dans des milieux conformes.

Pas pour ceux qui maitrisent ces sujets, ils sont nombreux sur ce forum, mais pour les plus jeunes, petit rappel succinct bien incomplet :
- pour démarrer, trois types de milieux : salmonicoles (fario), intermédiaires, cyprinicoles ;
- ces milieux peuvent être classés (là, ça commence à discuter... new_puppy_dog_eyes.gif ) en conformes, peu perturbés, très perturbés ou dégradés.
_________________
On a les poissons qu'on mérite...
Lesfilmu
Posts: 4635
Pertinence:

Groupes: 3
message 12 aou 2020 - 09:30 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

On pourrait débattre des dizaines de jours sur ce sujet, et ça serait d’ailleurs certainement très intéressant icon_wink.gif

Si je n’ai posté que des questions, c’est pas parce que je prétend avoir toutes les réponses...

Je répondais plus haut à la démarche clientéliste qui explique la plupart des innombrables dérives observées depuis des décennies et parce qu’à titre perso j’ai le clientélisme en aversion.... (comme d’autres choses)

Je suis absolument persuadé que la réalité de la pratique de la pêche n’a qu’un rapport distant avec la seule lecture opérée par la FNPF.

Y’a qu’à voir chez les carpistes... quel % de ces pêcheurs paie une carte de pêche ? Je ne connais pas la stat... mais un gros paquet ne fait que du carpodrome, sans carte...

Et ainsi de suite.

Quand le thermomètre n’est pas le bon, on ne connaît pas la température. CQFD.

Pour le sujet de la politique halieutique et des FD, je vous trouve bien candide, pour le coup.... pour un AAPPMA de l’Elorn, combien d’APPMA de bassinage ? Quel % des basinages de truite ont pour but de rétablir un équilibre en milieu dégradé vs ceux faits dans le seul but clientéliste ? Pire, combien de milieu ont été dégradé directement pas des décennies de bassinage ?

On ne part par des exceptions pour faire les règles, même si toutes les règles ont de exceptions. C’est ce que me disaient mes instits au sujet de la grammaire... j’ai dans l’idée que ça s’adapte à d’autres domaines icon_wink.gif

Je suis ok, tout n’est pas à jeter.... mais bon, quelle proportion ? icon_wink.gif

Dernière modification par Lesfilmu: 12 aou 2020 - 09:32
_________________

Lesfilmu
jeje1445
Posts: 1632
Pertinence:

Groupes: 1
message 12 aou 2020 - 10:16 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Citation :
Pire, combien de milieu ont été dégradé directement pas des décennies de bassinage ?

Probablement aucuns. Ceux affectés par une pollution génétique sont en général déjà dégradés. Encore faut-il que les poissons de pisciculture soient aptes à se reproduire.

Les dégradations de milieux aquatiques sont liées à 2 problématiques:
- la dégradation morphologique,
- la dégradation de la qualité de l'eau.

L'impact des empoissonnements est anecdotiques sauf si on est un ayatollah de la souche pure et que l'on estime que le retour à la souche initiale est impossible.

A mon avis tu te trompes de combat Lesfilmu.

Il ne faut pas se battre contre une catégorie de pêcheurs mais bien contre les gestionnaires qui ne sont pas capables de répondre à la demande de l'ensemble des pêcheurs (ultra-spécialisés à l'heure actuelle) et qui vont systématiquement vers la facilité.

Tout le monde peut très bien cohabiter mais il faut répondre à la demande et proposer des produits pêche ciblés clés en main et non pas proposer une "gestion" fourre tout qui est censée contenter tout le monde mais qui ne contente personne en fait. icon_wink.gif
pechouille
Posts: 588
Pertinence:
message 12 aou 2020 - 10:21 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Lesfilmu a écrit:
On pourrait débattre des dizaines de jours sur ce sujet, et ça serait d’ailleurs certainement très intéressant icon_wink.gif

Si je n’ai posté que des questions, c’est pas parce que je prétend avoir toutes les réponses...

Je répondais plus haut à la démarche clientéliste qui explique la plupart des innombrables dérives observées depuis des décennies et parce qu’à titre perso j’ai le clientélisme en aversion.... (comme d’autres choses)

Je suis absolument persuadé que la réalité de la pratique de la pêche n’a qu’un rapport distant avec la seule lecture opérée par la FNPF.

Y’a qu’à voir chez les carpistes... quel % de ces pêcheurs paie une carte de pêche ? Je ne connais pas la stat... mais un gros paquet ne fait que du carpodrome, sans carte...

Et ainsi de suite.

Quand le thermomètre n’est pas le bon, on ne connaît pas la température. CQFD.

Pour le sujet de la politique halieutique et des FD, je vous trouve bien candide, pour le coup.... pour un AAPPMA de l’Elorn, combien d’APPMA de bassinage ? Quel % des basinages de truite ont pour but de rétablir un équilibre en milieu dégradé vs ceux faits dans le seul but clientéliste ? Pire, combien de milieu ont été dégradé directement pas des décennies de bassinage ?

On ne part par des exceptions pour faire les règles, même si toutes les règles ont de exceptions. C’est ce que me disaient mes instits au sujet de la grammaire... j’ai dans l’idée que ça s’adapte à d’autres domaines icon_wink.gif

Je suis ok, tout n’est pas à jeter.... mais bon, quelle proportion ? ;)


Tout à fait d'accord avec ton analyse, même si certaines aappma sortent du lot pour leur gestion patrimoniale ... y a en a quelques unes chez moi... mais force est de constater le fort clientélisme des autres à travers des bassinages massifs d’atlantiques, voir danoises (avec comme argument, impossible de faire de la méditéranéenne en pisci...) dans des secteurs pourtant sein....et souvent sans l'annoncer publiquement (histoire que ca soit les proches de l'aappma qui en profitent dabord)...

Petite question, par rapport au bénéfice de l'achat d'une carte par une personne avide de bassine et qui ne fait que ça (il y en a plein dans les hautes alpes), et un autre pêcheur lambda, à quoi sert clairement ce type de pêcheur que l'on entretien artificiellement ?

y en a un qui "coûte" forcément plus cher que ce qu'il ne rapporte ? et qui monopolise une grosse partie d'un budget qui pourrait servir à autre chose (garderie...) et qui de toute façon ne s'inscrit pas dans une gestion pérenne du milieu....

Petit rappel AAPPMA : "Association Agréée pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique"

Dernière modification par pechouille: 12 aou 2020 - 10:33
_________________
http://www.youtube.com/pechouille
FatSad
Posts: 2152
Pertinence:

Groupes: 1
message 12 aou 2020 - 11:32 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

pechouille a écrit:


Petit rappel AAPPMA : "Association Agréée pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique"

Ce rappel clap.gif

Protection du milieu aquatique et halieutisme sont ils compatibles?

Les tronçons de rivières d'une aappma en gestion patrimoniale (souhaitable je pense) peuvent elles fournir suffisamment de poissons maillées pour le nombre d'adherent multiplié par le nombre de truites par personne et par jour?
...je ne crois pas.

Pareil pour le brochet et toutes les espèces du haut de la pyramide alimentaire AMHA. icon_neutral.gif

Dernière modification par FatSad: 12 aou 2020 - 11:34
_________________
--Il faut avoir satisfait son envie de posséder et pêcher avec tous les leurres, cannes et moulinets... Pour se rendre compte que l'on se satisfait de pêcher avec presque rien--
--Membre actif MSF "Mesquins Sans Frontières"--
MT
Posts: 3779
Pertinence:
Web: www
message 12 aou 2020 - 11:38 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Apparemment il y a eu un mouvement de fronde assez virulent réclamant le remboursement du permis au prorata des jours où la pêche a été fermée pour cause de confinement, en particulier de la part de pêcheurs de truites qui se sont vu amputer une grosse partie de leur saison.
Je suppose que cette idée de prolongation est destinée à calmer ce mécontentement, et peut être à éviter une chute des ventes de permis début 2021, vu qu'il est probable que nombreux seront ceux à attendre la veille de l'ouverture de la truite pour le prendre.

C'est l'inconvénient d'avoir un permis considéré comme un simple droit d'usage et non comme une cotisation annuelle : dés l'instant où l'usage disparaît la légitimité du permis disparaît avec lui.

Dernière modification par MT: 12 aou 2020 - 11:39
_________________
http://www.envie-dautrement.com/sejour-de-peche-en-espagne-lacs-guadiana-extremadura.html
FatSad
Posts: 2152
Pertinence:

Groupes: 1
message 12 aou 2020 - 11:41 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

jeje1445 a écrit:


Les dégradations de milieux aquatiques sont liées à 2 problématiques:
- la dégradation morphologique,
- la dégradation de la qualité de l'eau.

A mon avis tu te trompes de combat Lesfilmu.


C'est indubitable que ces deux problématiques sont LE combat que doivent mener les structures de la pêche!!!

Le reste des combats et débats (nokill/toukill, braco, bassinage, période d'ouverture...etc) sont pipi de chat et violon car ils ont un impact fort uniquement sur des milieux aquatiques dégradés. Ce qui fera l'avenir de la peche et son bouclier face aux anti sera le retablissement de milieux fonctionnel et la limitation des impacts en cas d'impossibilité de retablissement...vive le rewilding icon_mrgreen.gif

Dernière modification par FatSad: 12 aou 2020 - 11:44
_________________
--Il faut avoir satisfait son envie de posséder et pêcher avec tous les leurres, cannes et moulinets... Pour se rendre compte que l'on se satisfait de pêcher avec presque rien--
--Membre actif MSF "Mesquins Sans Frontières"--
MT
Posts: 3779
Pertinence:
Web: www
message 12 aou 2020 - 11:50 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Pour paraphraser Coluche les AAPPMA c'est comme les élections, si ça permettait de changer les choses il y a longtemps que ce serait interdit :lol:

Et c'est pas sous Macron qu'on va rewilder quoi que ce soit, la tendance c'est plutôt la course aux dérogations pour contourner les lois environnementales.

https://reporterre.net/Droit-de-l-environnement-une-regression-massive-ces-derniers-mois
_________________
http://www.envie-dautrement.com/sejour-de-peche-en-espagne-lacs-guadiana-extremadura.html
jeje1445
Posts: 1632
Pertinence:

Groupes: 1
message 12 aou 2020 - 12:23 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Citation :
y en a un qui "coûte" forcément plus cher que ce qu'il ne rapporte ? et qui monopolise une grosse partie d'un budget qui pourrait servir à autre chose (garderie...) et qui de toute façon ne s'inscrit pas dans une gestion pérenne du milieu....

ça dépend de quel point de vue tu te places: une mise à l'eau sur un lac de barrage avec du marnage c'est entre 70 000 et 110 000 € TTC. Donc les pêcheurs de carnassiers no-kill en bateau mobilisent trop d'argent qui pourrait servir à autre chose ? icon_mrgreen.gif

Citation :
Ce qui fera l'avenir de la peche et son bouclier face aux anti sera le rétablissement de milieux fonctionnel et la limitation des impacts en cas d'impossibilité de rétablissement...vive le rewilding

Je ne pense pas. Les anti (j'imagine que tu parles des anti-spécistes ?) n'en ont rien à cirer de la biologie des espèces et de la préservation des milieux. Ce qui sauvera la pêche ce sera le travail des instances de la pêche en lien étroit avec les élus locaux.

Chacun son métier et même avec des milieux en bon état cela ne garantit pas une bonne qualité de pêche pour tous. Voir l'exemple de la truite dans les cours d'eau préservé et avec de fortes densités en truites où les pêcheurs lambda n'arrivent à rien.

Idem sur les lacs blindés de sandres (bon, la qualité deu milieu n'y est pas forcément) où le pêcheur lambda n'y arrive pas non plus.

Tout cela converge vers une notion qu'il faut à mon avis garder en tête: la capturabilité des poissons en fonction des espèces ... et des catégories de pêcheurs. icon_wink.gif

Il faut aussi noter que la capturabilité des espèces qui ont pourtant une forte capturabilité (brochet, bass, truite AEC de lâcher, etc.) décroit rapidement avec la pression de pêche et plus le milieu est petit, plus c'est rapide. Et ce, quelque soient les densités. Les empoissonnements surdensitaires deviennent alors souvent nécessaires si l'on veut que les pêcheurs continuent à se faire plaisir régulièrement.

Là où je veux en arriver, c'est que les Fédés doivent réaliser le développement de la pêche en raisonnant par bassin ou mieux à l'échelle départementale pour proposer des produits pêche qui correspondent aux attentes de chaque catégorie de pêcheur. Je pense qu'il n'y a que comme cela que les pêcheurs seront satisfaits en répondant à la demande. Au fait, est-ce du clientélisme ? icon_biggrin.gif

J'ai des exemples en tête d'AAPPMA du centre de la France qui disposent de 4 ou 5 plans d'eau magnifiques et où la gestion consiste à lâcher chaque année du bass, du broc, de la carpe, du gardon, de la perche, du sandre dans chaque étang. Et ça ne satisfait personne alors que chaque plan d'eau a ses caractéristiques: 1 serait idéal pour le bass, un autre pour la pêche famille, un autre pour la carpe avec pêche de nuit et le broc en no-kill, un autre pour mettre des truites, 1 autres pour mettre du brochet destiné à être repris, etc.

Mais pour arriver à cela il faut professionnaliser la pêche. C'est absolument indispensable pour sortir de l'amateurisme (au sens propre et figuré).

Et pour en revenir au sujet de départ, la FNPF fait justement preuve d'amateurisme en accordant du crédit à une minorité, quitte à renier ses principes de base (la protection des milieux salmonicoles). Mais le pire, c'est que cette proposition impopulaire (pas de concertation) va finir de mettre le feu aux poudres et discréditer définitivement la FNPF. Le point de non retour semble atteint.

Dernière modification par jeje1445: 12 aou 2020 - 12:23
pechouille
Posts: 588
Pertinence:
message 12 aou 2020 - 12:30 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

jeje1445 a écrit:
Citation :
y en a un qui "coûte" forcément plus cher que ce qu'il ne rapporte ? et qui monopolise une grosse partie d'un budget qui pourrait servir à autre chose (garderie...) et qui de toute façon ne s'inscrit pas dans une gestion pérenne du milieu....

ça dépend de quel point de vue tu te places: une mise à l'eau sur un lac de barrage avec du marnage c'est entre 70 000 et 110 000 € TTC. Donc les pêcheurs de carnassiers no-kill en bateau mobilisent trop d'argent qui pourrait servir à autre chose ? icon_mrgreen.gif


Non, sur la durée...par ce que que ce n'est pas un "one shoot" les lâchers de truites de bassine.... en terme d’investissement pour garder ce type de permis ça finit par coûter cher. d'années en années....quand à la mise à l'eau.... et bénéficie à tous les pêcheurs.... qu'ils prélèvent ou pas....c'est par contre un vrai investissement sur la durée...
_________________
http://www.youtube.com/pechouille
John78
Posts: 183
Pertinence:
message 12 aou 2020 - 12:48 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

FatSad a écrit:

c'est indubitable que ces deux problématiques sont LE combat que doivent mener les structures de la pêche!!!


Peux tu me dire avec quels moyens (humain, technique, financier...) les structures de la pêche vont pouvoir répondre a ces deux problèmatiques ? Mettons les chiffres sur la table et le débat va soudainement beaucoup se simplifier...

A+
J
jo60
Posts: 475
Pertinence:
message 12 aou 2020 - 12:58 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

jeje1445 a écrit:


J'ai des exemples en tête d'AAPPMA du centre de la France qui disposent de 4 ou 5 plans d'eau magnifiques et où la gestion consiste à lâcher chaque année du bass, du broc, de la carpe, du gardon, de la perche, du sandre dans chaque étang. Et ça ne satisfait personne alors que chaque plan d'eau a ses caractéristiques: 1 serait idéal pour le bass, un autre pour la pêche famille, un autre pour la carpe avec pêche de nuit et le broc en no-kill, un autre pour mettre des truites, 1 autres pour mettre du brochet destiné à être repris, etc.

Mais pour arriver à cela il faut professionnaliser la pêche. C'est absolument indispensable pour sortir de l'amateurisme (au sens propre et figuré).

Au secours !!! tout mais pas ça !!!
je préfère prendre une douille sur des poissons sauvages dans un milieu sauvage, que pêcher des bassines.
Arrêtez de balancer tous et n'importe quoi dans les plans d'eau (et les rivières aussi...)
Les milieux ne peuvent supporter les prélèvements autorisés donc réduisons les prélèvements.
Un moyen, rendre le prélèvement plus couteux, bagues, carnet de capture ou autre, ça marche pour les bagnioles.
Et ceux que ça ferait renoncer à la pêche, bah tant mieux...

Dernière modification par jo60: 12 aou 2020 - 13:02

mail Inviter des personnes à lire ce sujet...
(entrez un pseudo ou une adresse email par ligne)
Chercher un membre
Texte pour les destinataires / invités (facultatif):

Votre email:
(En étant abonné, vous recevrez un mail dés qu'une prochaine réponse sera envoyée)

Rechercher dans - Astuces forum



Navigation :

2 visiteurs (liste) en ce moment
Page générée en 0.221s. - 40 requêtes sql -
Ce site utilise des cookies pour améliorer la navigation En savoir plus - Fermer