Pêche sportive: black bass, mer, truite, pêche au leurre, pêche à la mouche
Facebook achigan.net Google+ achigan.net Twitter achigan.net Pinterest achigan.net Newsletter Flus rss pêche
Rechercher dans le site:
Version us | Accueil > Communauté & Forum > Forum pêche
-
Pseudo:
Mot de passe:
0

Forum pêche


Vous n'êtes pas identifié

Sujet: fd et aappma doivent elles acquérir des plans d'eau

BOURITO
Posts: 659
Pertinence:
message 27 jan 2019 - 18:11 | fd et aappma doivent elles acquérir des plans d'eau  
Note du message: Notez ce message: down / up

Bonjour,

D'après vous , est il utile, nécessaire, souhaité, inintéressant etc ... qu'une FD ou AAPPMA devienne propriétaire de plans d'eau , de berges, de bâtiments , de frayères , de terrain ...

Avez vous une expérience à nous relater ?

Bien cordialement
Elorn29N
Posts: 2290
Pertinence:

Groupes: 1
message 27 jan 2019 - 22:39 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Depuis les années 1990, ma modeste AAPPMA du 29 N (340 adhérents, 1200 toutes cartes confondues) a acquis en bien propre environ 15 km de berges (première catégorie, domaine privé) avec pour objectif premier d'éviter la privatisation et le morcellement du petit fleuve côtier Elorn et de ses ruisseaux affluents.
En effet, après le regroupement de deux AAPPMA pour permettre une gestion cohérente à l'échelle d'un bassin versant dans les années 1950, certains opposants, aidés en cela par un maire, quelques élus, des agriculteurs, des gitans... ont voulu privatiser dans les années 1980 une partie de l'ELorn. La réponse a été pour l'AAPPMA d'acheter afin de morceler tellement les berges que l'achat par un particulier ou un groupement quelconque devenait inutile car les pêcheurs pouvaient pêcher depuis la berge opposée. icon_lol.gif
On est toujours acheteurs icon_exclaim.gif icon_wink.gif

Nous avons ainsi la main sur une partie des berges avec des missions qui nous sont confiées à l'échelle du bassin versant dont des suivis scientifiques, entretien et restauration de berges, construction de petits ouvrages favorisant la biodiversité, etc...

Donc en quelques points essentiels :
- éviter privatisation et morcellement des lots ; icon_lol.gif
- échelle de gestion cohérente ; icon_lol.gif
- application d'une politique privilégiant la protection des milieux aquatiques ; icon_lol.gif
- mise à disposition des propriétés de l'AAPPMA pour des agriculteurs respectueux de l'environnement (convention zéro phyto, méthodes respectueuses de l'environnement...) icon_lol.gif ;
- protection de berge et de la qualité de l'eau car rien de négatif pour l'environnement sur nos parcelles ; icon_lol.gif a contrario, création de zones tampons ;
- la vallée étant classée NATURA 2000, nous espérions aussi pouvoir bénéficier des dispositions mises en place par Bruxelles pour l'entretien et la protection d'habitats et d'espèces d'intérêt européen mais on en a finalement que très peu à part quelques prairies humides... Ce fut sur ce plan très décevant. new_puppy_dog_eyes.gif

Nous avons aussi étudié l'achat d'une maison ou d'un bâtiment mais nous avons bloqué du fait des coûts (aménagements nécessaires) et nous sommes donc obligés de louer un local à la Maison de la Rivière de Sizun. new_puppy_dog_eyes.gif

Donc très utile pour répondre à ta question.

Dernière modification par Elorn29N: 27 jan 2019 - 22:41
_________________
On a les poissons qu'on mérite...
Bébert-le-chat
Posts: 3487
Pertinence:
message 28 jan 2019 - 05:17 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Franchement, ça dépend de qui fait quoi: si c' est l' AAPPMA d' Elorn29N qui vient s' occuper du Loing, je suis prêt à reprendre, manu militari, les km dont ils voudront bien s' occuper ( J' adore voir des mecs patauger gratos dans l' eau glacée, pour virer des souches de 2 tonnes...Je trouve ça relaxant! icon_mrgreen.gif )...Après, si c' est pour me faire du parcours truitasses de labo, pêchables exclusivement à la croquette pour chats, je suis moins partant!
Surtout si ça me coûte une surtaxe de solidarité! icon_evil.gif .
En clair, quelle que soit la qualité de l' idée de base, si elle est appliquée par des connards, ça finira en eaux de boudin.
Désolé pour le manque de finesse de la dialectique, mais je crois avoir fait passer l' essentiel, tout en restant suffisamment concis! icon_wink.gif .
Carpe diem… sm24.gif .

Dernière modification par Bébert-le-chat: 28 jan 2019 - 05:18
Elorn29N
Posts: 2290
Pertinence:

Groupes: 1
message 28 jan 2019 - 10:47 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

icon_lol.gif je te rassure... si besoin était... Tu as été compris icon_exclaim.gif icon_lol.gif
_________________
On a les poissons qu'on mérite...
Lesfilmu
Posts: 3694
Pertinence:

Groupes: 3
message 28 jan 2019 - 11:46 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

icon_mrgreen.gif icon_mrgreen.gif

Je n'ai pas d'avis tranché, et je pense qu'en 2 posts on a circonscrit le sujet... le sujet c'est pas l'idée, c'est ce qui en est fait ensuite...

... et je pense que la question de pose différemment selon qu'on est en milieu "ouvert" (rivière/fleuve) ou "fermé" (plan d'eau).
_________________

Lesfilmu
BOURITO
Posts: 659
Pertinence:
message 28 jan 2019 - 15:33 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Bonjour,

Effectivement en 2 posts on voit bien qu'il ne s'agit pas seulement d'achat mais de qui fait quoi ensuite ( et bien sûr milieu Ouvert/fermé , qualité du réseau et position géographique )

Perso , je suis dans la même ligne qu'ELorn et je comprends l'eau de BOudin de Bébert ( imagine si c'est de l'eau de LOurdes qu'est ce qu'il va dire notre ami pêcheur bébert ! )

Mais enfin, poussons un peu notre réflexion , tu adhères à une aappma , à l'AG on te fait part d'un possible investissement en berges, batiment, frayère ... tu préfères quoi
- que l'argent disponible soit réinvesti dans ces projets ou alors tu privilégies des réempoissonements ( pas nécessairement du fish de bassine ) , un garde supplémentaire , l'organisation de concours ou encore une école de pêche ...

D'accord mon sujet est un peu merd... mais je m'intéresse aux réflexions actuelles de nos
collègues pêcheurs sur leurs choix prioritaires immédiats.

Merci

Bien cordialement
_________________
Lesfilmu
Posts: 3694
Pertinence:

Groupes: 3
message 28 jan 2019 - 15:59 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Alors... étant nouvellement administrateur, j'ai certaines questions qui me viennent auxquelles je n'aurais pas forcément pensé avant en tant que "simple pêcheur" (pas au sens chrétien, hein ? icon_mrgreen.gif icon_mrgreen.gif )

En gros, j'aurais tendance à penser que le sujet réside plus dans les objectifs qu'on se fixe (ou pas) que dans les moyens qu'on se donne (ou pas) pour les atteindre... et je pense que la réponse va être extrêmement variable selon le "profil de pêcheur".

Par exemple, tu n'auras pas la même réponse selon que tu poses la question à une leurriste nokilleur, un vifeur congeleur, un carpeux alcoolique ou un truiteux viandard*

* je précise que les associations pêcheur/adjectif sont strictement caricaturales et à ne pas prendre au premier degré, hein ? (je précise... des fois que...)

En tant que "client", je suis demandeur de no-kill, je ne comprend pas qu'on pêche le carnassier avec 4 cannes alignées au cul de la bagnole (alors qu'on a un quota de 3/jour, qui est en lui-même une hérésie). Le mec qui ne conçoit la pêche qu'avec ses 4 cannes au cul de la clio, bin il n'aura pas les mêmes demandes...

En tant que nouvel administrateur (en décembre dernier), j'ai eu droit à "vous passez en no-kill l'année prochaine ? Parce que si oui, nous on ne prend pas notre carte ici" (authentique)... comme on a un loyer à payer, bin le no-kill çà sera en 2020, pas en 2019 (mais on leur réserve une petite surprise quand même icon_mrgreen.gif icon_mrgreen.gif )

Autrement dit, pour essayer d'orienter quelque chose vs ta demande : le plus important (me parait) être de définir ce qu'on veut faire, gérer le milieu ou la pêche, et quels pêcheurs on veut, et ceçi à l'horizon de plusieurs années, pas de "l'exercice suivant".

De ce point de vue, acheter, ou non, le linéaire, çà ME parait être un moyen, pas une fin... selon les cas bien sûr.

Ma demande en tant que pêcheur de carnassiers aux leurres :
- préserver les carnassiers, qu'il puissent grossir et mourir de leur "belle mort"
- faire en sorte que le milieu le permette (donc le gérer en fonction de SA réalité)
- faciliter l'accès de la pêche au plus grand nombre
- permettre le plus de pratiques possibles (float, etc.)

Les moyens que l'AAPPMA utilisera pour faire çà ? Bin comme pêcheur, je m'en fout un peu... mon raisonnement, c'est que tant que le poisson est au centre des décisions, le pêcheur ne peut qu'en bénéficier...

S'il faut acheter le linéaire pour pouvoir y aménager des frayères, alors nickel. Si c'est pas nécessaire et qu'il y a moyen autrement, bin c'est très bien aussi. Tant que la frayère existe... (ce n'est qu'un exemple, on peut remplacer "frayères par ce qu'on veut).

Je ne sais pas si çà répond à ta question ?
BOURITO
Posts: 659
Pertinence:
message 30 jan 2019 - 14:16 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Bonjour,

Je comprends qu'il faut suivre un plan d'orientation sur plusieurs années ...

Bon! y a t il dans notre forum préféré un intervenant qui puisse nous donner l'expérience avec son aappma d'un plan suivi ou à suivre sur plusieurs années ( frayères, bâti, pêche de nuit, ... ).
Je prends exemple d'un parcours patrimonial géré par une aappma dans un département et sur par ex le haut d'une rivière ... mais l'autre aappma sur le bas n'applique pas la gestion patrimoniale ... Conclusion ?

Gestions patrimoniales sans disposer d'outils adéquats pour pouvoir asseoir une
politique de gestion patrimoniale globale ... c'est réaliste ?

D'ou le sujet de mon post ... FD et aappma doivent elles investir pour asseoir une politique
déterminée ? ou on poursuit le train - train !!!

BIen cordialement
Franck S
Posts: 487
Pertinence:
Web: www

Groupes: 1
message 31 jan 2019 - 10:29 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Avoir envie d’investir c'est une chose, pouvoir le faire une autre .
Pour envisager cet investissement il faut que la structure AAPPMA ou fédé en ai les moyens (€) et que si cela est le cas il y ai quelque chose à acheter .......
Cas de Paris ..... Des moyens le permettant et une envie de faire mais aucune possibilité d’acquisition de quoi que ce soit .......
Ensuite en fonction du type de terroir et bien définir ce qu'il est possible de faire et enfin choisir ce que l'on fait .
Et comme dit plus haut penser aussi par rapport à ses adhérents qui n'ont pas forcément la meme vision que les décideurs .....
Elorn29N
Posts: 2290
Pertinence:

Groupes: 1
message 31 jan 2019 - 14:26 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Tu as raison. Cependant, quelques AAPPMA disposent de trésors conséquents et sont frileuses.

Le financement de ce type de projets doit inclure de nombreux programmes pour récupérer de l'argent, dont la participation aux travaux de restauration, d'entretien, diversification écologique, travaux divers, comptages de frayères pour les saumons, entretien et mise en oeuvre d'outils de suivis scientifiques, sensibilisation à l'environnement, etc... qui ne peuvent être entrepris qu'à condition de recruter aussi des salariés.

Pour mener ces politiques qui sont globales, l'achat de berges ne constituant qu'une partie du projet, nous avons eu besoin d'augmenter un peu le tarif de la carte de pêche. Une partie des paysans du coin ont juré de nous faire crever... restrictions de budget après restrictions, on a du passer de 6 à 2 salariés.

Nous avons la chance d'avoir une vallée classée à 80% NATURA 2000 avec des habitats et des espèces d'intérêt européen, un petit fleuve dont une partie des eaux est utilisée pour produire de l'eau potable, cela en domaine privé et totalement en première catégorie piscicole. J'ai conscience que cela ne peut être partout réalisé.

Pour l'avis des adhérents, c'est clair, à nous de convaincre car une partie plaide pour l'inverse : carte pas cher, empoissonnements massifs... pas de salariés, pas de berges...
pas de quota, pas de limite... icon_rolleyes.gif

Dernière modification par Elorn29N: 31 jan 2019 - 14:28
_________________
On a les poissons qu'on mérite...
BOURITO
Posts: 659
Pertinence:
message 1er fév 2019 - 16:54 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Bonsoir

Oui d'accord avec vous ... avoir envie , pouvoir le faire, faire partager ses convictions en les étayant ... tout ceci est vrai

Vrai aussi que certaines aappma sont frileuses et je regrette qu'il n'y ait pas plus d'initiatives de la part de dirigeants d'aappma ou de FD pour mutualiser leurs moyens sur des projets communs... comptons autour de nous combien d'associations se sont regroupées dans des ententes pour proposer des actions ou organiser des manifestations d'envergure.
Notre organisation manque de dynamisme me semble t il !

Bien cordialement
Elorn29N
Posts: 2290
Pertinence:

Groupes: 1
message 2 fév 2019 - 13:50 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Si certaines AAPPMA sont frileuses, il faut reconnaître aussi qu'elle ne sont guère incitées à agir pour :
1. avoir une échelle de gestion cohérente, cela devrait devenir obligatoire ;
2. acter pour consolider les droits de pêche en acquérant des baux et en devenant propriétaire si possible ;
3. pour se donner les moyens d'être autre chose qu'une bande de retraités pleine de bonne volonté certes mais plus ou moins compétente et pour développer des emplois, une des conditions pour exister sur un territoire autrement qu'entre pêcheurs mais avec des élus des collectivités territoriales, des autres usagers de l'eau, des chasseurs, des autres défenseurs de l'environnement, des agriculteurs (même si ce n'est pas toujours évident), etc.

Des clefs existent pour développer cela puisque là où des deniers publics sont utilisés pour entretenir, restaurer, etc. le droit de pêche doit revenir soit à l'AAPPMA ou à défaut à la fédé.
Quand l'AAPPMA dispose de salariés ET d'équipes de bénévoles, c'est elle qui en plus peut-être rémunérée. La pompe est ainsi amorcée...
_________________
On a les poissons qu'on mérite...
BOURITO
Posts: 659
Pertinence:
message 2 fév 2019 - 15:05 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Bonjour,

Merci Elorn ..

Il me semble que ce sujet n'enflamme pas ... le lac

Notre AG aura lieu le 15 mars prochain et je prépare une intervention sur '' dynamisme es tu
encore présent dans la pêche de loisir '' ?

Bien cordialement
Elorn29N
Posts: 2290
Pertinence:

Groupes: 1
message 3 fév 2019 - 22:33 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

A propos de dynamisme, en complément aux achats de berges ou de plans d'eau, voici, en vue de permettre des embauches dans les AAPPMA, une petite fiche de travail que j'ai préparée pour les administrateurs de mon AAPPMA.

J'y suis depuis le début de l'année et j'ai enfin réussi à convaincre de lancer la démarche...
On va reprendre notre doc. d'il y a trois ans : "45 ans d'entretien de rivière, 48 aujourd'hui en tentant de faire remonter le nombre de nos salariés car malgré les bénévoles, ici, ça pousse si vite qu'on ne peut que constater que les berges sont de moins en moins accessibles, que de plus en plus d'arbres tombent dans les cours d'eau, etc. icon_rolleyes.gif

Voici une petite synthèse du doc. de travail.
Les élus ne comprennent rien à cette nouvelle GEMAPI et la taxe qui va avec (regardez vos impôts fonciers et locaux icon_exclaim.gif ... Seuls les fonctionnaires qui ont suivi les formations maîtrisent un peu... new_puppy_dog_eyes.gif

Une opportunité à saisir pour les AAPPMA afin de provoquer des embauches pour peser un peu plus dans les décisions... icon_question.gif new_puppy_dog_eyes.gif
Tu me diras ce que tu en penses... sm6.gif
Sur ce plan comme sur bien d'autres, pas d'aide de la FNPF (on ne l'a pas sollicitée), ni de la fédé... Ce n'est pas une critique mais un constat.

"GEMAPI document de travail -

Précision : Seules les missions 1, 2, 5 et 8 de l’article L211-7 du code de l’environnement sont concernées.
1° L'aménagement d'un bassin ou d'une fraction de bassin hydrographique ;
2° L'entretien et l'aménagement d'un cours d'eau, canal, lac ou plan d'eau, y compris les accès à ce cours d'eau, à ce canal, à ce lac ou à ce plan d'eau ;
5° La défense contre les inondations et contre la mer ;
8° La protection et la restauration des sites, des écosystèmes aquatiques et des zones humides ainsi que des formations boisées riveraines ;
Précisions et non précisions intentionnelles du législateur sur l’entretien des cours d’eau :

On peut en particulier trouver dans les nombreux et touffus textes d’accompagnement :
« … mener les interventions sur la végétation selon les enjeux humains et économiques… »
Il est rappelé dans différents documents que les dispositions sont le plus souvent volontairement restées vagues, peu précises, cela volontairement de manière à ce que les élus puissent y intégrer des dispositions qui tiennent en compte des enjeux locaux, variables en fonction des territoires. "
C’est à mon avis une ouverture possible pour les AAPPMA quand on regarde les statuts type.
« La suppression des arbres ne doit pas être systématique mais bien justifiée par un risque d’obstruction des écoulements de la rivière au droit des habitations et des ponts… »
Il cite sans précision un « plan de surveillance et d’entretien ».

Les fédé et/ou les AAPPMA sont bien, concernées par ces tâches en effet, l’article 6 point 2 des statuts type : « De participer activement à la protection et à la surveillance des milieux aquatiques et de leur patrimoine piscicole, notamment :
– par la lutte contre le braconnage ;
– par la participation à la lutte contre toute altération de l’eau et des milieux aquatiques, la pollution des eaux et la destruction des zones essentielles à la vie du poisson, et en œuvrant en faveur du maintien dans les cours d’eau de débits garantissant la vie aquatique et la libre circulation des espèces piscicoles ;
– par la participation à la sauvegarde, à la protection et à la restauration de la biodiversité. »

Une coordination étroite entre les EPCI et les AAPPMA est sans nul doute indispensable s’agissant de protection du patrimoine, de l’altération de l’eau et des milieux aquatiques, au maintien d’un débit garantissant la vie aquatique et la libre circulation, la sauvegarde, la protection, la restauration de la biodiversité.
En raison des possibles ouvertures offertes volontairement par le législateur, si une possibilité de voir les financements de l’AAPPMA améliorés, il faut la saisir ou au moins tenter de la faire en vue de tenter d’obtenir le financement de salariés supplémentaires qui viendraient combler les trous laissés par les évolutions de budget liés au CTMA (ex CRE).
Les récentes demandes de travaux Goasmoal, la Roche-Maurice, l’accumulation de bois dérivant, en quantité, devant plusieurs ponts et la multiplication de gros embâcles montrent clairement que le passage de 6 à 2 salariés n’a pas été sans conséquences pour l’écoulement des eaux, la sauvegarde des ponts, l’augmentation de la turbidité… Ces points relèvent tous bien des compétences GEMAPI. "

Affaire à suivre donc... comme pour nous les trois actions en justice plus une en contentieux qui devrait permettre une transaction amiable... icon_evil.gif
Qui dit mieux icon_question.gif icon_lol.gif

Dernière modification par Elorn29N: 3 fév 2019 - 23:22
_________________
On a les poissons qu'on mérite...
squale
Posts: 2341
Pertinence:
message 4 fév 2019 - 12:21 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

BOURITO a écrit:
Bonjour,

Merci Elorn ..

Il me semble que ce sujet n'enflamme pas ... le lac

Notre AG aura lieu le 15 mars prochain et je prépare une intervention sur '' dynamisme es tu
encore présent dans la pêche de loisir '' ?

Bien cordialement

Pas des masses j'avoue ... Ou alors que les choses se fassent au niveau hexagonale/nationnal avec:
-Des plans d'eau ou l'on rempoissonne à donf ouvert à tous et pourquoi pas no kill (black, broc, sandre, etc).
-Un timbre national que tu prends en sus, ou pas, pour accéder à ces zones.

Là ça aurait de la gueule !

Sinon, suite au post d'Elorn, les AAP ont moultes moyens/outils pour faire de la PMA ... Alors pourquoi/comment se retrouvent-on face à milieux à ce point paupérisés ?

a+ squale
_________________
Les longues distances m'épuisent ... Nous les Nains, nous sommes des sprinters, redoutables sur de courtes distances !
BOURITO
Posts: 659
Pertinence:
message 4 fév 2019 - 14:13 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Bonjour ,

Merci Elorn ... en ce qui me concerne , juste besoin d'un peu de temps pour faire une synthèse afin de présentation en AG


@squale bonne réflexion cependant ,
Une aappma a les moyens correspondants à ses ressources humaines et financières ... mais elle n'échappe pas ( ou peu ) à l'organisation dont elle dépend ... et si celle ci n'est pas motrice dans le domaine PMA alors elle se débrouille seule ou presque . La PMA a besoin de tous mais bien sûr de compétences avérées qu'une aappma n' a pas nécessairement auprès de ses membres bénévoles ... sujet déja débattu mais ... est ce le commencement de la fin des aappma ? allons nous ou devrions nous aller vers une gestion des milieux uniquement sous le contrôle de professionnels via les Fédérations . Question ouverte ?

Bien cordialement
Elorn29N
Posts: 2290
Pertinence:

Groupes: 1
message 4 fév 2019 - 17:53 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Citation :
Sinon, suite au post d'Elorn, les AAP ont moultes moyens/outils pour faire de la PMA ... Alors pourquoi/comment se retrouvent-on face à milieux à ce point paupérisés ?

Nous nous éloignons du sujet initial mais ta question est une suite logique des posts qui précèdent.

Milieux paupérisés...
Tout d'abord, longue histoire de l'industrialisation, ses barrages, ses pollutions, puis les trente glorieuses destructrices avec un développement d'une agriculture destructrice de milieux, ensuite la reconquête... impossible...
Malgré la directive cadre européenne de 2000 qui fixait le retour au bon état écologique en 2015 avec des dérogations...
Il y a même des régions où les SAGE sont bloqués par la FNSEA. Ce n'est pas normal et c'est le comportement des élus et des préfets qui permet cette situation anormale car illégale.

Les AAPPMA et leurs tutelles fédé et FNPF ont trop souvent fait des choix politiques pour "faire de la carte". J'étais récemment à une AG d'AAPPMA où c'était le maire du coin qui visiblement tenait les manettes... Il y a eu une pollution le mois dernier, un ruisseau autrefois riche en truites présente depuis des années une population nulle (pollutions liées à des serres) mais pas un mot sur les sujets qui fâchent...
Tout va très bien... on a mis du brochet, de la carpe... Il n'y a guère de risque que cela s'améliore...

Je m'aperçois que je vais (encore !) être trop long, donc je synthétise en reposant des questions :
- combien de présidents d'AAPPMA font-ils partie de la commission locale de l'eau (CLE) issue des schémas d'aménagement et de gestion des eaux (SAGE) icon_question.gif Chez nous par exemple, "pour ne pas avoir ces connards d'écolo de l'Elorn", les élus voulaient quelqu'un de la fédé... On a réussi à s'imposer mais ils ont ensuite collé comme vice président un des plus gros pollueurs historique de la vallée, un maire éleveur de porcs...
- combien d'AAPPMA déposent dans les dossiers d'enquête publiques icon_question.gif Nous le faisons régulièrement (c'est du boulot) et ça ne plait pas mais on le fait : récemment contre une centrale à gaz consommatrice d'eau, contre la régularisation et l'extension d'une pisciculture industrielle, puis contre une usine de lait monstrueuse... On le sait, ça ne sert à rien ou presque mais au moins, on fait le job, on se bat pour les milieux !
- qui pourrait le faire à notre place icon_question.gif le syndicat de bassin, certainement c'est normalement sa mission première : "gestion de la ressource quantitative et qualitative en eau potable... Les deux communautés de communes aussi dans le cadre du nouveau GEMAPI... icon_evil.gif icon_rolleyes.gif icon_lol.gif "Tu comprends, c'est difficile, c'est politique..." me disait récemment un technicien... icon_mrgreen.gif
La DDTM (pas si mal pour cet organisme qui relève du préfet mais c'est le préfet qui tient le stylo qui signe... icon_rolleyes.gif
L'AFB new_puppy_dog_eyes.gif icon_lol.gif icon_lol.gif icon_lol.gif Ce sont les "y'a pas de problèmes icon_exclaim.gif " je sais qu'ils sont excellents dans d'autres département, dommage pour nous icon_exclaim.gif icon_silent.gif
Les agents ne rédigent parfois même pas de P.-V. même en cas de mortalité... ou oublient la mortalité sur 1, 5 km... à tel point qu'en cas de pollution, on fait appel aux gendarmes et systématiquement à un huissier icon_exclaim.gif icon_rolleyes.gif On est ensuite remboursé quand on gagne les procédures... Ce qui n'est pas toujours le cas : classements sans suite, simple rappel à la Loi... semblent un peu moins nombreuses qu'avant... mais avec le changement de ministre de l'environnement et du développement durable (c'est à dire mission impossible), on s'attend au pire... icon_evil.gif

Un des problèmes de fond est la sur représentation de l'agro alimentaire et de l'agriculture dans les différentes instances en charge de l'eau... Là, les AAPPMA n'y peuvent pas grand chose si ce n'est par leur présence à toute les réunions qui doivent être bien préparées, car en face, c'est du lourd !

Exemple de sur représentation : beaucoup de maires sont eux même éleveurs ou agriculteurs, pas des bio icon_exclaim.gif icon_wink.gif icon_lol.gif les pires représentants de l'agriculture productiviste... Je me souviens de l'un d'eux, éleveur de porcs, pollueurs d'un affluent de l'ELORN, qui à chaque réunion changeait de casquette : adjoint au maire, la suivante représentant de la chambre d'agriculture puis à une autre président de l'association des agriculteurs du bassin versant de l'Elorn, une assoc qu'ils ont créé uniquement pour contrer notre petite AAPPMA...

On est pas des exemples mais nous n'oublions pas qu'une de nos AG a du se tenir sous la protection des gendarmes, qu'une autre a été précédée d'une manif des paysans du coin... que plusieurs d'entre nous ont été menacés : de mort, de se faire casser la gueule, d'avoir sa maison recouverte de lisier... icon_evil.gif
Les cons, cela nous motive encore plus icon_exclaim.gif icon_wink.gif

Satisfaction : lors des analyses, l'eau de l'ELORN, sauf accident, même si ça pourrait être encore mieux, reste de bien meilleure qualité que celle des autres petits fleuves côtiers du secteur... icon_rolleyes.gif

Dernière modification par Elorn29N: 4 fév 2019 - 18:10
_________________
On a les poissons qu'on mérite...
squale
Posts: 2341
Pertinence:
message 4 fév 2019 - 19:30 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

BOURITO a écrit:


@squale bonne réflexion cependant ,
Une aappma a les moyens correspondants à ses ressources humaines et financières ... mais elle n'échappe pas ( ou peu ) à l'organisation dont elle dépend ... et si celle ci n'est pas motrice dans le domaine PMA alors elle se débrouille seule ou presque . La PMA a besoin de tous mais bien sûr de compétences avérées qu'une aappma n' a pas nécessairement auprès de ses membres bénévoles ... sujet déja débattu mais ... est ce le commencement de la fin des aappma ? allons nous ou devrions nous aller vers une gestion des milieux uniquement sous le contrôle de professionnels via les Fédérations . Question ouverte ?

Bien cordialement

Suite aux différents débats sur fishing club (le dernier en date qui évoque la perspicacité, ou non d'une fermeture en 2° cat et/ou celui ou Bruno PEBE veut rempoissonner à mort) et l'évocation ici même de l'opportunité pour les aappma d'acquérir des plans d'eau, je me dis que l'on à pas pousser la réflexion plus en avant ... Je m'explique.

Pourquoi ne pas, mais ce n'est qu'une piste de réflexion, mutualiser au travers d'une carte les moyens financiers (libre à chacun de choisir si il veut pêcher, via les différentes cartes, dans les zones rempoissonnées, gestion patrimoniale ou dans les deux ... une sorte de privée public) par la présente accompagner les fédérations financièrement (celles qui font parties de l'EHGO ... Une sorte de prime à la réciprocité ... désolé j'y tiens ) après avoir répertorié les zones ou la PMA est trop compliqué, dispendieuse (en clair que c'est plié ... Marnage, impossibilité de renaturation efficiente, etc) rempoissonner ces endroits à foison et jusqu'à la lie, avec possibilité offerte, (ou non) de grailler et faire bombance du produit de sa pêche, (histoire de faire plaisir aux incorruptibles pêcheurs cueilleurs) et mettre le paquet sur les milieux ou la mise en place d'une gestion patrimoniale risque fort d'être prééminente à plus ou moins long terme en imposant sans vergognes moultes restrictions ... Du fait que pour les dilapidateurs de tous poil, des "endroits" leurs sont alloués ... Jouissance ultimes, financés par leurs soins !

De ce fait l'AAP remplie son/ces objectifs et la PMA fait de même ... En évitant les cris d’orfraies des uns vis à vis des autres ...

P'tain c'est pas trop compliqué quand même non !...

Comment/pourquoi les instances national ne tendent-elles pas vers ça ?

'va pas m'dire qu' tous ces bouseux à l'esprit étroit/ chétif/avaricieux/restreint/médiocre/boudiné/bourgeois/conformiste* ... Sont à ce point captifs d'un 19° siècle à jamais révolu, et qui à l'aube d'un 21° siècle, anxiogène sur le point climatique certe, offre des pistes d'appréhension de compréhension et d'action, inconnues jusqu'alors ... Une séance de brainstorming serait-elle la bienvenue?

a+ squale

*Je sais j'en fait des tonnes ... Ouais ... Comment en serait-il autrement !

Dernière modification par squale: 4 fév 2019 - 19:46
_________________
Les longues distances m'épuisent ... Nous les Nains, nous sommes des sprinters, redoutables sur de courtes distances !
BOURITO
Posts: 659
Pertinence:
message 4 fév 2019 - 21:11 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Comment/pourquoi les instances national ne tendent-elles pas vers ça ?


That is the question ?

Bonsoir,

... il existe bien un schéma national de développement qui doit concilier développement du
loisir pêche et PMA , élaboré par la FNPF ... à lire si pas déja fait

et effectivement j'en déduis aussi que l'on a pas poussé la réflexion assez loin...

Ceci étant, dans mon aappma nous gérons l'existant et nous essayons d'être novateur et de mutualiser nos moyens avec nos proches voisins ...
et p'tain c'est bien compliqué quand même OUI !

Cordialement
Elorn29N
Posts: 2290
Pertinence:

Groupes: 1
message 8 fév 2019 - 11:02 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Accessoire mais pas inintéressant : nous allons vendre le bois récolté sur une de nos parcelles. C'est un marchand de bois qui nous a proposé la transaction, mais ce n'est pas le premier qui sera choisi... le second nous a proposé le double...
Deux hectares de résineux à maturité vont pouvoir ainsi être remplacées bientôt par des essences plus adaptées aux bords d'une rivière.
Je précise que que le terrain a été acheté planté car pour nous ni résineux ni peupliers au bord des cours d'eau icon_exclaim.gif

On ne désespère pas d'obtenir une aide dans le cadre de Natura 2000.

A mettre au crédit des avantages aux achats de terrains... là, c'est à long terne.
_________________
On a les poissons qu'on mérite...

mail Inviter des personnes à lire ce sujet...
(entrez un pseudo ou une adresse email par ligne)
Chercher un membre
Texte pour les destinataires / invités (facultatif):

Votre email:
(En étant abonné, vous recevrez un mail dés qu'une prochaine réponse sera envoyée)
0

Rechercher dans - Astuces forum



Navigation :

23 visiteurs (liste) en ce moment
Page générée en 0.538s. - 40 requêtes sql -
Ce site utilise des cookies pour améliorer la navigation En savoir plus - Fermer