Pêche sportive: black bass, mer, truite, pêche au leurre, pêche à la mouche
Facebook achigan.net Google+ achigan.net Twitter achigan.net Pinterest achigan.net Newsletter Flus rss pêche
Rechercher dans le site:
Version us | Accueil > Communauté & Forum > Forum pêche
-
Pseudo:
Mot de passe:
0

Forum pêche


Vous n'êtes pas identifié

Sujet: SOS no-kill Brochet : problème de vessie natatoire par eau peu

Lesfilmu
Posts: 3609
Pertinence:

Groupes: 3
message 30 mai 2018 - 14:43 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

La compression/décompression est un mécanisme qui n'est pas instantané, çà prend "du temps" (durée que j'ignore, mais on est plus dans l'échelle de temps de l'heure que de la minute je pense).

Le poissons ne compense pas seulement via la vessie mais aussi en nageant et en se situant de lui-même à la hauteur qui lui convient.

Un problème de décompression survient potentiellement avec deux facteurs 1) l'amplitude du changement de hauteur d'eau 2) la durée de stationnement, tant à la profondeur de départ qu'à celle d'arrivée.

On voit très fréquemment au sondeur des poissons monter de 10m pour attaquer un leurre en sub-surface sans que çà ne pose le moindre problème. 10m c'est pas énorme en terme de changement de pression... Dans ce cas, le poisson redescend de lui-même si besoin est.

C'est ce qui me fait penser qu'il y a un facteur autre, voir même que le phénomène observé n'ai aucun rapport avec une question de compensation de pression et qu'on fasse fausse route en suivant (trop) cette piste.

Selon moi, sans autopsie et sans méthodologie "scientifique" (disons "rigoureuse") pour déterminer les conditions qui font arriver le problème, on va se perdre en conjectures sans rien régler/comprendre.

S'appuyer sur le FD et des spécialistes me parait effectivement la meilleure (seule ?) solution icon_wink.gif
_________________

Lesfilmu
Old Pierrot
Posts: 95
Pertinence:
message 30 mai 2018 - 21:30 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Lesfilmu a écrit:
La compression/décompression est un mécanisme qui n'est pas instantané, çà prend "du temps" (durée que j'ignore, mais on est plus dans l'échelle de temps de l'heure que de la minute je pense).

Oui, on parle plutôt de phénomène de saturation. Plutôt que "compression, on dira saturation et pour "décompression", on dira désaturation. Pour l'homme plongeur, l'échelle va de minutes à plusieurs dizaines d'heures selon le tissu considéré.


Lesfilmu a écrit:

Un problème de décompression survient potentiellement avec deux facteurs 1) l'amplitude du changement de hauteur d'eau 2) la durée de stationnement, tant à la profondeur de départ qu'à celle d'arrivée.

3) la vitesse de remontée.


Lesfilmu a écrit:

On voit très fréquemment au sondeur des poissons monter de 10m pour attaquer un leurre en sub-surface sans que çà ne pose le moindre problème.

Tout à fait, c'est ça qui nous embrouille...

Lesfilmu a écrit:

10m c'est pas énorme en terme de changement de pression... Dans ce cas, le poisson redescend de lui-même si besoin est.

Ça dépend de là ou on place les 10 m... Au niveau de la mer, il y a (approximation simplifiante) une pression de 1 bar (1 ATA, 760 mmHg).
A 10 m de fond, il y a 2 bars. Donc entre la surface et 10m la pression varie du simple au double, ce qui est énorme. 2/1= 2
Alors que de 40m à 30m elle va passer de 5 à 4 bars. 5/4= 1.25,
de 80 à 90 m 9 à 10. 9/10=0.9
on peut continuer à l'infini : pour une variation de 10m en vertical sous l'eau, plus on est profond moins la variation est grande. Ramené à nous ce sont les 10 premiers mètres qui ont la plus grosse variation de pression, comprenez les plus grands risques potentiels


Lesfilmu a écrit:

C'est ce qui me fait penser qu'il y a un facteur autre, voir même que le phénomène observé n'ai aucun rapport avec une question de compensation de pression et qu'on fasse fausse route en suivant (trop) cette piste.

Oui, je suis bien d'accord.

Dernière modification par Old Pierrot: 30 mai 2018 - 21:31
Lesfilmu
Posts: 3609
Pertinence:

Groupes: 3
message 30 mai 2018 - 21:34 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Ok avec tes précisions, j'ai posté vite ce matin icon_wink.gif

Ensuite, attention aux comparaisons, l'homme n'est pas un poisson (sauf erreur icon_wink.gif ) et ne gère/supporte pas du tout la chose de la même façon icon_wink.gif
_________________

Lesfilmu
Old Pierrot
Posts: 95
Pertinence:
message 30 mai 2018 - 21:42 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Et oui bien sur : la saturation s'applique t-elle au poisson, that's the question !!!
jeje1445
Posts: 1202
Pertinence:

Groupes: 1
message 31 mai 2018 - 14:39 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Citation :
On voit très fréquemment au sondeur des poissons monter de 10m pour attaquer un leurre en sub-surface sans que çà ne pose le moindre problème. 10m c'est pas énorme en terme de changement de pression... Dans ce cas, le poisson redescend de lui-même si besoin est.

Pourtant c'est assez fréquent de remonter vivement un brochet depuis les 10 m. et qu'il arrive en surface le ventre gonflé. Sur les quelques poissons que l'on a pris en lacs alpins (mais ça arrive aussi en barrages), ils sont tous arrivés gonflés mais un seul n'est pas reparti ... asphyxie par notre faute dans la couche d'eau en surface trop chaude.

Dernière modification par pahu: 15 mai 2019 - 08:46
greg38
Posts: 1579
Pertinence:
Web: www

Groupes: 1
message 31 mai 2018 - 15:29 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Justement dans notre cas le problème n'est pas la saturation gazeuse dans les vaisseaux sanguins comme c'est bien expliqué avant (un collègue plongeur je pense icon_lol.gif ) mais de la vessie qui est gonflée = ballon pour faire simple.

Donc je le redis, si on descend le fish avec le ventre gonflé, le phénomène de réduction du volume gazeux dû à la pression de l'eau devrait être rapide, quelle qu'en soit la cause.
waoo
Posts: 1843
Pertinence:
message 31 mai 2018 - 19:48 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Mika83300 a écrit:
il y a matière à faire ces résultats un peu de partout on a l'impression. Seuls les endroits avec des très fortes pression de pêche limitent la chance de toucher ces beaux spécimens il me semble, car trop de viandage, poissons moins nombreux et plus méfiants... N'y a t'il pas des poutres partout finalement ?



icon_lol.gif icon_lol.gif icon_lol.gif icon_lol.gif icon_lol.gif


T'en fait beaucoup ailleurs des poutres ?
Old Pierrot
Posts: 95
Pertinence:
message 31 mai 2018 - 21:05 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

greg38 a écrit:
un collègue plongeur je pense icon_lol.gif

Lui-même !!! icon_wink.gif

greg38 a écrit:
Donc je le redis, si on descend le fish avec le ventre gonflé, le phénomène de réduction du volume gazeux dû à la pression de l'eau devrait être rapide, quelle qu'en soit la cause.

Là, par contre, en tant que plongeur j'aimerais bien le voir pour y croire. Physiquement parlant, tu as raison mais avec un poisson on ne sait pas ce qui se passe.

Et, même pour un plongeur, on ne traite pas ce genre de problème (les baro) en réimmergeant. Mais bon, la comparaison est hasardeuse parce qu'un poisson qu'on ne réimmerge pas, on le tue...
Mika83300
Posts: 29
Pertinence:
message 31 mai 2018 - 21:47 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Citation :
T'en fait beaucoup ailleurs des poutres ?

Juste quelques métrés (moins d'une dizaine) de 8.5kg max pour 1.10, je me concentre depuis des années sur les lacs en augmentant mes tailles de leurre chaque année, ce qui est de plus en plus fructueux.

Je dis ça surtout parce que dans les lacs d'une manière générale, y'a toujours quelqu'un qui arrive à attraper du gros (genre 1.20m pour 14 kg environ), les photos de certains en attestent. Sans compter ce qu'il se sort au Léman ou Serre-Ponçon... Dans les petits étangs locaux le sujet de 10kg existe, les pêcheurs en parlent, mais il reste plutôt rare, donc dur nerveusement de passer une journée au bigbait...

Et jadis, quand je calais comme un carpiste avec des gardons de 300gr portés en zod un par un sur détecteur de touche, ça rapportait bien, des brocs entre 70 et 1.10m, mais jamais plus de 6.5kg ... bizarre, ou trop petit vif de 300 gr ? possible. Parce que c'est garanti que 300gr de vif pour un broc de 3kg ça ne lui fait absolument pas peur !

Dernière modification par pahu: 15 mai 2019 - 08:50
Bébert-le-chat
Posts: 3325
Pertinence:
message 5 juin 2018 - 16:41 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Toujours ce truc de comparer l' incomparable: si on met en parallèle, un instant T, le volume d' eau du Léman à celui du Loing, je suis pas certain de la suprématie incontestable du Léman...Alors, oui, on prend des poutres ailleurs que dans les lacs alpins! Et, œuf corse, la pêche est différente: à Nemours, TOUS nos brochets sont, par exemple, "pélagiques"! icon_wink.gif .
Quant aux problèmes de "décompression", n' ayant pas de vessie natatoire, j' en tiendrais pour la suspicion légitime d' Old Pierrot: m' est avis que la vessie des brocs se vide moins vite que la nôtre...Ce qui nous amène à cette non moins intéressante question: les brocs seraient-ils victimes d' une cystite aigüe chronique!? icon_scratch.gif .
Carpe diem… sm24.gif .
Mika83300
Posts: 29
Pertinence:
message 13 mai 2019 - 17:10 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Bon, retour rapide sur nos expériences, en attendant la confirmation de grands biologistes et scientifiques.

Il s'agirait d'un cas à part, dont très peu de personnes seraient au courant.

Le fait est que cela arrive même à certains poissons de 95+, qui "gonflent" à vue d'oeil, mais qui ont une vessie natatoire assez petite pour arriver à regagner la couche d'eau inférieure sans ne jamais remonter.

Ce qui ressort le plus serait d'une ce lac précisément, de deux le stress du poisson bien que nous soyons très rapides ...

La solution du descendeur s'impose donc.

Et pour la solution ultime du fizzing, le dernier recours, hâte de voir une étude concernant le brochet ne serait-ce que sur l'endroit précis à percer avec une aiguille STERILE s'il s'avère que le descendeur ne fonctionne pas (pas encore testé, j'ai préféré m'abstenir de pêcher en période plus sujette à ce problème).
Le fizzing se fait beaucoup au Léman, mais des dires racontent aussi que beaucoup de brochets morts ont été retrouvés, peut-être que cela n'a rien à voir avec du fizzing.

Je ne manquerai pas de vous tenir informé quand les tests et la science auront fait avancer les choses.

Bien à vous.

Dernière modification par Mika83300: 13 mai 2019 - 17:20

mail Inviter des personnes à lire ce sujet...
(entrez un pseudo ou une adresse email par ligne)
Chercher un membre
Texte pour les destinataires / invités (facultatif):

Tags du sujet : seulement pour les membres.

Votre email:
(En étant abonné, vous recevrez un mail dés qu'une prochaine réponse sera envoyée)
0

Rechercher dans - Astuces forum

Sujets similaires:
forum-sujets le lac du Bourget [pages: 1 ... 19]



Navigation :
Visitez les accueils par thématique en rapport avec cette page:

46 visiteurs (liste) en ce moment dont le(s) membre(s) : pier45, Atanase, Arthur45000
Page générée en 1.179s. - 42 requêtes sql -
Ce site utilise des cookies pour améliorer la navigation En savoir plus - Fermer