Pêche sportive: black bass, mer, truite, pêche au leurre, pêche à la mouche
Facebook achigan.net Google+ achigan.net Twitter achigan.net Pinterest achigan.net Newsletter Flus rss pêche
Rechercher dans le site:
Version us | Accueil > Communauté & Forum > Forum pêche
-
Pseudo:
Mot de passe:

Forum pêche


Vous n'êtes pas identifié

Sujet: Premiers pinks en France... catastrophe écologique ?

Elorn29N
Posts: 1749
Pertinence:

Groupes: 1
message 14 sep 2017 - 09:58 | Premiers pinks en France... catastrophe écologique ?  
Note du message: Notez ce message: down / up

De source sûre, deux pinks, race de saumons du Pacifique, ont été capturés récemment l'un dans la Canches (62), un autre a été vu passant le système de vidéo comptage de l'Elorn (29).

En Ecosse, ils ont commencé à se reproduire...

De l'avis des scientifiques britanniques, ce pourrait être une catastrophe pour les saumons atlantiques.
Au delà de la compétition alimentaire, les saumons qui fraient les plus tard bouleversent les frayères déjà établies.

Ce type de problème existe aussi là où des truites fario ont été (sont encore) en compétition avec des ombres de fontaine comme dans certaines zones de montagne aux frayères peu nombreuses.

Voici un article sur ce sujet :

http://www.bbc.com/news/uk-scotland-highlands-islands-41159888
_________________
On a les poissons qu'on mérite...
waoo
Posts: 1329
Pertinence:
message 15 sep 2017 - 07:01 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Ha tient , c'est marrant ça icon_eek.gif

Perso aucune idée des conséquences possibles. Ce qui est sur c'est que les pinks cohabitent très bien avec d'autres saumons et truites dans leur aire de répartition géographique " normale " Entre guillemets car toutes les aires de répartition évoluent perpétuellement
En tout cas cette espèce là on pourra pas dire qu'elle est pas venue tout seule et personnellement j'aurai tendance à respecter des poissons voyageurs comme ça et à les laisser faire leur vie ...

Dernière modification par waoo: 15 sep 2017 - 07:01
Lesfilmu
Posts: 2591
Pertinence:

Groupes: 3
message 15 sep 2017 - 08:48 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Assez d'accord avec Waoo... on a quand même vachement tendance à penser que tout est immuable dans la nature et qu'on doit/peut agir "contre" elle quand elle évolue toute seule... les zones de répartitions sont pas essence fluctuantes et le competition inter-espèces aussi...
_________________

Lesfilmu
colipunke
Posts: 1023
Pertinence:

Groupes: 6
message 15 sep 2017 - 11:39 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

waoo a écrit:

En tout cas cette espèce là on pourra pas dire qu'elle est pas venue tout seule ...

Extrait du lien d'Elorn :

Citation :
The fish are believed to be related to pink salmon introduced to rivers in Russia in the mid-1950s.

Donc peut être bien qu'ils ne sont pas passés tout à fait tous seuls du Pacifique à l'Atlantique...

Dernière modification par colipunke: 15 sep 2017 - 11:39
_________________
Elorn29N
Posts: 1749
Pertinence:

Groupes: 1
message 15 sep 2017 - 13:57 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Bien vu Julien icon_exclaim.gif

Encore un coup des Russes icon_exclaim.gif icon_lol.gif

Ils ont aussi introduits les fameux crabes géant du Pacifique qui doucement extermine les autres espèces de crustacés... Mais comme dit Waou ! "respect aux espèces voyageuses"... amenées par la connerie des humains quand même... ça me fait penser à quelque chose ça... icon_rolleyes.gif icon_lol.gif

J'ai appris (source scientifique) aussi que des saumons King, d'un autre intérêt, se baladent dans l'Atlantique Nord... Là, ce sont les Américains qui en ont introduit dans les grands lacs...

Tout ça est très bien aussi pour Lefilmu qui voit de manière positive ces modifications d'aires de répartitions mais je ne partage pas du tout leur avis...

Sinon, on a eu récemment des thons rouges monstrueux en face de Saint-Malo mais là, c'est normal puisqu'ils n'ont fait que suivre les bancs de sardines, retrouvant des zones qu'ils ont abandonné dans les années 1960...

Dernière modification par Elorn29N: 15 sep 2017 - 14:01
_________________
On a les poissons qu'on mérite...
waoo
Posts: 1329
Pertinence:
message 15 sep 2017 - 16:06 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Les thons ça fait deux trois ans qu'ils reviennent à fond en Bretagne et beaucoup les pêchent désormais . Personne n'en parle par contre vu que personne n'a ni les bagues ni l'autorisation de pêche en catch and release ....
Il y en a plein des petits nouveaux en Bretagne .... Les dorades royales , les bonites , les maquereaux espagnols , les maigres, les pagres .... etc.... C'est surement l'homme qui les à mis ceux la ...... Haaaaaaaaa la la la catastrophe icon_lol.gif Surtout ces sales dodo qui bouffent toutes les moules

Quand à nos chères saumons bien de chez nous pollués par les Russes c'est quand même marrant icon_lol.gif Un peu d'histoire .

Dès 1850 on faisait de la pisciculture ( parce qu'on avait pêcher à outrance en autre ) On introduisait des saumons et des truites dont les œufs venaient du Rhin , du haut Rhin et bien d'autres origines . En 1920 dans la Sée , la Sélune la baie du Mont Saint Michel il se faisait des saumons atteignant des poids étonnants , plus de 12 kg selon les écrits , une espèce au dos noirâtre et plus longue.

Le cas de la Sélune – et des rivières du Sud-Manche (Sée, Couesnon) – n’est pas isolé en France. Dès le XIXème siècle, et tout au long du XXème siècle, les pêcheurs ont été partout très créatifs avec l’introduction de saumons du Rhin et d’autres origines (Ecosse, Irlande, Baltique, Norvège ou même Canada). Entre 1966 et 1987, c’est au total 6,5 millions de juvéniles de saumons qui ont été introduits dans les fleuves et rivières en France

De 1872 à 1900 ce sont des millions d'oeufs de saumon royal O. tshawytscha qui furent expédiés en Europe . France Allemagne Pays bas en ont essayé l'introduction

Pareil pour les truites ou les truites de mer . En Basse Normandie , y'a pas très longtemps ils ont fait des déversement massif de petite truites de mer dans la Vire je sais même pas d'où elles venaient celle la . Plus au nord c'est pareil , ça fait bien longtemps qu'on joue au apprentis sorcier , ou qu'on se croît capable de faire mieux que des millions d'années d'évolution .... On se questionne aussi sur l'origine des TRM en haute Normandie
Qui sont exactement les ancêtres des saumons " Français pur porc " qu'on doit protéger à tout pris des étrangers ???


Bref, tout ça pour dire qu'on a pas de leçons à donner aux Russes ... Surtout que c'est pas prouvé cette hypothèse Russe .... Perso je le répète je n'ai aucune idée des conséquences de ce nouvel arrivant chez nous . Mais mon avis et que ceux là au moins ceux la ils ont le mérite d'avoir fait du chemin tout seuls .

Si ça se trouve dans 150 ans y'aura des AAPPMA qui protègent les saumons pink en BZH car ils se sont fait dézinguer par les pêcheurs et qu'il ne reste plus que de l'Atlantique

Dernière modification par waoo: 15 sep 2017 - 19:56
Lesfilmu
Posts: 2591
Pertinence:

Groupes: 3
message 15 sep 2017 - 16:56 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Tu sais Elorn29N que je respecte ton combat pour ta belle rivière et que je suis souvent relativement d'accord avec une partie de tes prises de positions.

Pas toutes bien sûr, mais c'est normal, sinon on se ferait chier icon_wink.gif

Mais en l'espèce, oui, les zones de distribution des espèces bougent, tout le temps, depuis environ 4,5 milliards d'années que cette belle planète existe... enfin, non, pas tout à fait, puisqu'au début y'en avait pas... mais disons "depuis que la vie existe".

Y compris l'homme d'ailleurs... sa zone de distribution a un tout petit peu évolué, depuis le début, non ?

Or je pense (très sérieusement) que ces questions de "protection des espèces" c'est le fruit d'une chimère qui est née du fait qu'on s'imagine être plus fort que la nature...mais on n'est rien, on ne maîtrise rien du tout, la nature fait ce qu'elle veut et elle est bien plus forte que nous...

L'exemple des thons est parlant... si les plus grandes sardineries étaient en baie de douarnenez et que ce port était une base de ligneurs sur les thons, c'est pas parcequ'il fallait aller les chercher à l'autre bout du monde, ils étaient à moins de 24 heures de navigation... la femme de ménage de mon grand-père avec son fils ligneur, il nous gardait toujours un thon qui n'était pas passé à la glace, pêché la veille de l'arrivée (à Douarnenez, donc)... on oublie vite...

Dernière modification par Lesfilmu: 15 sep 2017 - 16:58
_________________

Lesfilmu
waoo
Posts: 1329
Pertinence:
message 15 sep 2017 - 18:52 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Pas mal de prises de pink en Irlande également

https://www.peches-sportives.com/le-mystere-des-saumons-du-pacifique-perdus-en-irlande/

Quand à la thèse Russe avancée précédemment ça ne semble pas vraiment prouvé ...
Elorn29N
Posts: 1749
Pertinence:

Groupes: 1
message 16 sep 2017 - 01:17 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

L'amalgame fait entre entre la dissémination naturelle des espèces liée par exemple au réchauffement climatique ne me semble pas relever du simple bon sens.

Comparer l'arrivée des pink avec celle des daurades royales connues depuis bien longtemps à Brest mais depuis moins longtemps en Manche ou celle des pagres, il y en a non seulement des gros mais des quantités de petits en rade de Brest, des maigres, arrivés jusqu'à Lorient alors qu'ils ne dépassaient pas la Loire il y a vingt ans ne me parait pas adapté.

Il est vrai, même si certaines de vos affirmations sont fausses concernant les saumons, que les humains, ont parfois joué les apprentis sorciers avec plus ou moins de succès dans différents cours d'eau. On a même eu de saumons Ecossais introduits dans des ruisseaux affluents de l'ELORN. La plupart du temps, ils ont cru bien faire...

Concernant les arrivées liées à une modification soit climatique soit des comportements d'une espèce, on a pas le choix, les adaptations se ferons parfois pas sans dégâts pour les espèces présentes. Toute arrivée d'une espèce nouvelle créé des perturbations dont certaines sont incontestables : prédation, compétition alimentaire, destruction de frayères (je crois avoir donné l'exemple des surcreusement des salmonidés)... Le nier serait nier l'évidence.

Les Ecossais si vous aviez lu les articles cités en dessous de celui que j'ai donné en référence consacrent des moyens important pour mieux comprendre la capacité de reproduction des pinks. ils craignent à l'évidence que cette arrivée fasse encore baisser les populations de saumon Atlantique pour eux importante du fait du fort développement là-bas du tourisme pêche autour de cette espèce.

Si cela ne vous dérange pas de voir les saumons atlantique remplacés par les pinks, moi si !
'ai lu pas mal de conneries aussi sur les saumons du Rhin... Non, les Bagliniaire et Crouzet en savent certainement un peu plus que vous sur les saumons... Atlantique ou autres...
Il y avait bien sur quelques bassins versants dont les rivières citées et même l'Elorn, d'énormes saumons qui ne devaient rien aux importations du Rhin. Le plus gros sur l'Elorn faisait 14 kg pris à SIzun il y a une quarantaine d'années. il s'en prends aujourd'hui un tous les deux ou trois an un de 8 kg. Ceux de Loire surtout étaient encore plus grands et lourds,. Cela était et est toujours lié au temps passé en mer. Ces poissons étaient des 5 hivers en mer, ceux d'aujourd'hui la plupart du temps des deux hivers de mer appelés injustement saumons de printemps (69 cm et 3 kg 800 - 4 kg en moyenne) ou des castillons (un hiver de mer) plus petits. La souche de grand saumons s'est écroulée sous divers effets : barrages, surpêche, UDN (maladie survenue dans les années 1970), élevages industriels... d'autres causes aussi...

J'ai un peu regardé du côté des températures nécessaires pour la repro, de la compétition sur les frayères... S'ils peuvent se reproduire dans les îles britannique, ce sera plus difficile chez nous du fait de la température de l'eau.

Votre démonstration donne raison à tous les imbéciles qui ont exterminé pendant des décennies les truites fario de souche "Méditerranée" en introduisant massivement des "Atlantique" dans les cours d'eau de la partie Est des Pyrénées, ce qui a provoqué par endroit la disparition des Méditerranées ou leur diminution et à bien d'autres...

Ce qui a des écailles, est gros, fun, se défend au bout d'une canne vous fait bander les gars... C'est bien ! Qu'importe le flacon pourvu qu'on ait l'ivresse... Les espèces patrimoniales méritent aussi de l'intérêt. c'est du moins mon avis même s'il est loin d'être partagé, j'en suis conscient.

Dernière modification par Elorn29N: 16 sep 2017 - 01:37
_________________
On a les poissons qu'on mérite...
Lesfilmu
Posts: 2591
Pertinence:

Groupes: 3
message 16 sep 2017 - 01:33 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Une fois de plus, tu passes de l'amalgame à la mise en cause juste pour plaider ta cause... franchement, c'est fatigant... c'est dommage... icon_rolleyes.gif icon_rolleyes.gif icon_rolleyes.gif
_________________

Lesfilmu
Elorn29N
Posts: 1749
Pertinence:

Groupes: 1
message 16 sep 2017 - 01:43 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Ce n'est pas ma cause ! mais celle des espèces qui pourraient être concernées par ces introductions... qui n'ont rien à voir avec des phénomènes naturels liés en particulier au réchauffement climatique.

A ce propos, plusieurs experts de haut niveau prévoient la disparition des saumons Atlantique de leur aire Sud de répartition, c'est à dire au moins jusqu'à la Loire !

Dernière modification par Elorn29N: 16 sep 2017 - 01:44
_________________
On a les poissons qu'on mérite...
Lesfilmu
Posts: 2591
Pertinence:

Groupes: 3
message 16 sep 2017 - 06:58 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

L'amalgame, c'est çà :

"Votre démonstration donne raison à tous les imbéciles qui ont exterminé pendant des décennies les truites fario de souche "Méditerranée" en introduisant massivement des "Atlantique" dans les cours d'eau de la partie Est des Pyrénées, ce qui a provoqué par endroit la disparition des Méditerranées ou leur diminution et à bien d'autres...

Ce qui a des écailles, est gros, fun, se défend au bout d'une canne vous fait bander les gars... C'est bien ! Qu'importe le flacon pourvu qu'on ait l'ivresse..."

De 1, je n'ai pas vu de démonstration, juste une remarque (pour moi c'est pas du tout pareil)

De 2 je ne vois pas ce que viennent faire les farios dans le sujet... quel rapport ?

De 3, il se trouve présentement (les farios) que je suis à titre perso 200% d'accord avec toi sur le sujet (je ne parle pas pour Waoo, mais je pense qu'il le sera aussi)

De 4, je crois avoir déjà sur ce même forum défendu assez clairement mon avis sur la non-introduction d'espèces non autochtones, et çà m'a même valu des emmerdes avec les militants pro-bass du forum...

"Les espèces patrimoniales méritent aussi de l'intérêt"
Là aussi, 100% d'accord... en tenant compte que le saumon atlantique actuel est quasiment partout (en france) le résultat d'introductions massives suite à sa quasi disparition, et en tenant aussi compte que ce qui est dans l'eau... est dans l'eau... (cf les débats sur le glane) et que se battre contre çà est juste perdu d'avance...

Juste pour préciser...

... maintenant, je vais à la pêche, et je pense que si je fais du poisson aujourd'hui, je ne prendrai qu'une seule espèce endémique, Perca fluviatilis et que mes autres potentielles prises seront exogènes (Sander lucioperca, Silurus Glanis), même Esox lucius, à force de "soutient" de l'espèce, on est assez loin de la "souche" d'origine...

Je ne dis pas que c'est bien, juste que c'est comme çà...
_________________

Lesfilmu
Elorn29N
Posts: 1749
Pertinence:

Groupes: 1
message 16 sep 2017 - 15:08 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Citation :
Là aussi, 100% d'accord... en tenant compte que le saumon atlantique actuel est quasiment partout (en france) le résultat d'introductions massives suite à sa quasi disparition,

Je commence par ce que tu appelles l'amalgame et qui n'est qu'un exemple. Les responsables de l'époque n'ont pas voulu exterminer leur souche locale mais la souche nouvelle a contribué à l'extinction totale ou à des hybridations, ce qui ne sera pas le cas pour les pinks bien sûr.
Pour le saumons Atlantique de chez nous, concernant les introductions massives, tu te trompes lourdement au moins pour ce qui concerne la Bretagne et la Normandie où le soutien de l'espèce a été nul ou très faible.

De plus, les saumons recolonisent spontanément des rivière de Normandie, voir du Pas-de-Calais mais l'absence de système de comptage limite les observations sûres. Ce sont le plus souvent des observations de pêcheurs qui sont, on le sait toujours discutables qui le laisse penser.

Si l'Elorn a effectué des essais de renforcement de la population avec des Sat Ecossais, c'est sous la responsabilité de l'INRA et de l'IFREMER. Les 10 000 smolts issus de géniteurs prélevés dans l'ELorn que nous produisons chaque année (arrêté préfectoral) correspondent à la perte liée à l'édification du lac du Drennec non équipé de passe qui a été estimée par l'INRA et l'IFREMER. Aujourd'hui, de grands programmes de restauration existent sur le Rhin, la Loire, la Dordogne, la Garonne mais la nécessité de ces couteux plans est venue surtout de l'impossibilité pour les saumons de rejoindre leurs zones de frayères. Le réchauffement climatique et les pollutions n'arrangent guère les choses...

Sinon, je ne suis pas en total désaccord avec tes propos.

Concernant le silure ou le black bass. La partie colonisation naturelle me paraît incontournable et indiscutable pour le silure et les plans d'eau nouveaux ou les milieux artificiels ou perturbés peuvent accueillir des black sans soucis, le poisson est passionnant. L'acharnement coupable à vouloir coller partout black et silure me parait être une erreur mais là je ne souhaite pas relancer ce sujet déjà abondamment commenté...

Je souhaitais juste communiquer une information pour les achiganeurs avec juste un petit avis et quelques commentaires sans prétention sur l'arrivée des pinks.

Sur ce, je me replonge dans mon compte rendu de conseil d'administration de l'AAPPMA de l'Elorn.
_________________
On a les poissons qu'on mérite...
waoo
Posts: 1329
Pertinence:
message 16 sep 2017 - 16:50 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Elorn29N a écrit:


J'ai lu pas mal de conneries aussi sur les saumons du Rhin... Non, les Bagliniaire et Crouzet en savent certainement un peu plus que vous sur les saumons... Atlantique ou autres...

On sait que des essais fructueux ont été réalisés dans la Manche, comme par exemple à Brix entre 1858 et 1860, à partir d’oeufs fournis par la pisciculture d’Huningue et que l’activité de reproduction des salmonidés en pisciculture s’est développée un peu partout en France à partir de la seconde moitié du XIXè siècle. Source : Congrès scientifique de France, 27è session, tenue à Cherbourg en 1860-1861, pp. 284-286.
Le saumon du Rhin a été la première souche de saumon utilisée dans la première pisciculture créée à Huningue en 1853. Entre 1852 et 1862, 5,8 millions d’alevins de saumons ont été produits et déversés dans le Rhin et dans divers fleuves en France. A partir de 1920, d’autres piscicultures ont suivi l’exemple d’Huningue sur l’Aulne, les gave d’Oloron et l’Allier et ont reçu des oeufs ou des alevins de saumons du Rhin qui était jusqu’au début du XXème siècle l’un de plus grands fleuves à saumons d’Europe.


http://selune.hypotheses.org/2318
waoo
Posts: 1329
Pertinence:
message 16 sep 2017 - 16:56 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Elorn29N a écrit:


Si cela ne vous dérange pas de voir les saumons atlantique remplacés par les pinks, moi si !

Joli raccourci , c'est marrant de mettre un point d'interogation dans le titre du sujet pour ensuite affirmer de telles choses

D'une personne n'a dit que ça le dérangerai pas d'avoir des atlantique remplacés par des pinks , on dit juste que ça crie à la catastrophe sans savoir ...

Et les Ecossais c'est pareil , ils consacrent de fort moyen pour savoir , mais dans l'état actuel des choses ils n'en savent absolument rien du tout ...

Dernière modification par waoo: 16 sep 2017 - 16:57
waoo
Posts: 1329
Pertinence:
message 16 sep 2017 - 17:10 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Elorn29N a écrit:



Il y avait bien sur quelques bassins versants dont les rivières citées et même l'Elorn, d'énormes saumons qui ne devaient rien aux importations du Rhin. Le plus gros sur l'Elorn faisait 14 kg pris à SIzun il y a une quarantaine d'années. il s'en prends aujourd'hui un tous les deux ou trois an un de 8 kg. Ceux de Loire surtout étaient encore plus grands et lourds,. Cela était et est toujours lié au temps passé en mer. Ces poissons étaient des 5 hivers en mer, ceux d'aujourd'hui la plupart du temps des deux hivers de mer appelés injustement saumons de printemps (69 cm et 3 kg 800 - 4 kg en moyenne) ou des castillons (un hiver de mer) plus petits. La souche de grand saumons s'est écroulée sous divers effets : barrages, surpêche, UDN (maladie survenue dans les années 1970), élevages industriels... d'autres causes aussi...


Sur la Sélune, les sociétés de pêche de Ducey, de Mortain et de St Hilaire du Harcouët vont tout au long du XXème siècle faire de la pisciculture et de l’alevinage un principe fondamental de la gestion piscicole de la rivière et des lacs. En s’appuyant sur des archives de la presse locale et sur des correspondances[14] entre les Sociétés de Pêche de la Sélune et l’Administration des Eaux et Forêt entre 1926 et 1967, ce billet propose de commencer à en écrire l’histoire.

Au début du XXème siècle, les pêcheurs à la ligne de la Sélune vont néanmoins s’appuyer sur les progrès de la pisciculture pour tenter de multiplier le nombre des saumons. Ainsi, avant que ne soit construit le barrage de la Roche-Qui-Boit, les membres de la Société de pêche de St Hilaire du Harcouët ont lâché dans la Sélune et l’Airon des alevins de salmonidés – truites et saumons – et ce pendant cinq ans, de 1909 à 1914 comme en témoigne cette coupure de presse de l’Opinion de la Manche datée du 11 avril 1914 :

Les oeufs (ou peut-être les alevins directement) de saumons et de truites provenaient probablement de la pisciculture d’Huningue dans le Haut-Rhin[16]. Quelques années plus tard, les pêcheurs à la ligne de l’Avranchin ont eux aussi procédé à des alevinages de saumons dans la Sée, si bien que les pêcheurs professionnels en activité dans la baie du Mont St Michel ont rapidement vu revenir de grands saumons :

« Après 1920, selon M. le Chanoine Sauvanaud, le Dr Aubrée d’Avranches avait fait venir des alevins de salmonidés, en provenance du Rhin
Le saumon du Rhin a été la première souche de saumon utilisée dans la première pisciculture créée à Huningue en 1853. Entre 1852 et 1862, 5,8 millions d’alevins de saumons ont été produits et déversés dans le Rhin et dans divers fleuves en France. A partir de 1920, d’autres piscicultures ont suivi l’exemple d’Huningue sur l’Aulne, les gave d’Oloron et l’Allier et ont reçu des oeufs ou des alevins de saumons du Rhin qui était jusqu’au début du XXème siècle l’un de plus grands fleuves à saumons d’Europe.

Déposés dans les frayères. Quelques années plus tard, TOUS les pêcheurs prirent des saumons atteignant des poids étonnants, au moins 12 Kg. René Jugan, dit Jardinier, m’a souvent relaté cette expérience. Il s’agissait d’une espèce au dos noirâtre ; « ils étaient plus lingards » c’est à dire plus longs. Mais au bout de deux à trois ans, l’espèce disparut » Le Viquet, n°80, 1988, p.173

http://selune.hypotheses.org/2318#_ftn18
waoo
Posts: 1329
Pertinence:
message 16 sep 2017 - 17:11 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Elorn29N a écrit:


Comparer l'arrivée des pink avec celle des daurades royales connues depuis bien longtemps à Brest mais depuis moins longtemps en Manche ou celle des pagres, il y en a non seulement des gros mais des quantités de petits en rade de Brest, des maigres, arrivés jusqu'à Lorient alors qu'ils ne dépassaient pas la Loire il y a vingt ans ne me parait pas adapté.



ha bon d'accord , et pourquoi ???

Et ne fais pas fausse route je ne dis pas que c'est une bonne nouvelle , juste que j'en sais rien pas plus que les autres ... Je sais juste qu'on crie systématiquement au loup et à la catastrophe quand une nouvelle espèce débarque et bien souvent sans raison .... Et je reste contre tous les empoissonnements y compris les truites arc en ciel dans des eaux a fario. y compris les black bass, les brocs ...etc... Mais les pink personne les a foutus en Bretagne en Irlande ou en Écosse...
Que l'on soit attentif et que l'on regarde de près les conséquences possibles , très bien . Mais pour l'instant rien ne prouve que ce soit une cata ...
D'après ce que j'ai lu rien ne prouve non plus qu'ils n'aient pas étaient capables de trouver de nouvelles routes pour venir tout seul du Pacifique d'ailleurs

Dernière modification par waoo: 17 sep 2017 - 08:16
Elorn29N
Posts: 1749
Pertinence:

Groupes: 1
message 16 sep 2017 - 23:35 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Intéressante ta doc sur les saumons du Rhin, d'autant plus qu'aujourd'hui il paraîtrait que la souche Aulne et Elorn serait identique... On sait aussi que des saumons sans doute de l'Aulne remontent aussi l'Elorn et sans doute inversement.

Pour ta question : On pense au réchauffement climatique comme pour les sars oubliés dans l'énumération avec les balistes.

Sinon, je ne prétendais pas vouloir soulever de polémique autour de ce sujet.

J'ai lu en diagonale ce qui figure sur le lien : 2 000 tacons par an, c'est assez faible car cela pourrait faire entre 20 et 60 saumons adultes la remontée seulement...

La variabilité interannuelle semble une théorie intéressante puisque sur l'Elorn la fourchette reste entre 500 et 1500 saumons. La soit-disant richesse passée serait une légende.

Dernière modification par Elorn29N: 16 sep 2017 - 23:41
_________________
On a les poissons qu'on mérite...
waoo
Posts: 1329
Pertinence:
message 17 sep 2017 - 08:23 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Pour les pinks aussi on parle de réchauffement climatique , et l'hypothèse n'est pas plus invraisemblable que l'hypothèse Russe . Si c'était ça il n'y aurai aucune différence avec les autres espèces arrivées "dernièrement" sur nos côtes ... Modification des aires de répartition .

Sauf erreur il me semble avoir déjà lu que certaines espèces de plancton du pacifique ont déjà migré dans l'atlantique . A partir de là pourquoi le saumon pink qui mange du plancton n'aurai t'il pas lui aussi migré vers l'Atlantique .

Après je ne sais ce qu'il en est vraiment , les différentes sources qu'on peut trouver se contredisent complètement

A l’heure où la planète est bouleversée par le changement climatique, il est permis d’imaginer les scénarios les plus invraisemblables : la fonte des glaces en Arctique ouvre de nouvelles routes que peuvent emprunter les poissons qui ensuite suivent le golf stream pour se retrouver le long des côtes des îles Britanniques. Nous n’en sommes heureusement pas encore là, mais la piste retenue (pas encore confirmée) par le ministère de l’environnement Irlandais tient aussi de la science fiction ! Ce serait les russes qui auraient introduit cette espèce dans les années 1950 dans la mer de Barents (extrême nord de la Norvège, Péninsule de Kola en Russie, Nouvelle-Zembie) bien loin de l’Océan Pacifique et à seulement 2000 ou 3000 kilomètres des îles Britanniques. Pourquoi cette espèce serait-elle restée en sommeil durant si longtemps pour ensuite migrer vers des eaux plus chaudes ? Les pêcheurs de saumons Atlantique de la Péninsule de Kola n’ont jamais relaté une quelconque trace de ces poissons (les touristes pêcheurs n’ont pu fréquenter la région qu’après 1991, une fois appliquée la Perestroïka). Pas plus d’ailleurs que leurs homologues norvégiens, dont la côté indique un chemin direct jusqu’à l’Irlande. Il semble que le mystère reste entier, et à suivre…

https://www.peches-sportives.com/le-mystere-des-saumons-du-pacifique-perdus-en-irlande/

Dernière modification par waoo: 17 sep 2017 - 13:25
waoo
Posts: 1329
Pertinence:
message 17 sep 2017 - 10:15 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Elorn29N a écrit:

La variabilité interannuelle semble une théorie intéressante puisque sur l'Elorn la fourchette reste entre 500 et 1500 saumons. La soit-disant richesse passée serait une légende.


Pas facile d'avoir de vraies donnée précises sur un cours d'eau en particulier . Cependant on trouve des données et des études un peu plus générales . Par exemple pour les régions Bretagne et Basse Normandie Au 18ème siècle, les pêcheries fluviales auraient produit près de 4.000 tonnes de saumons par an, selon ROULE (1920) . Ce qui peut tout de même laisser penser une grande richesse de tous les fleuves côtier Bretons et bas Normands

tu dois certainement connaitre ce bouquin

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6365417s/f11.image

J'ai déjà vu des tableaux plus précis avec des tonnages expédiés par régions mais je n'arrive plus à remettre la main dessus icon_confused.gif

mail Inviter des personnes à lire ce sujet...
(entrez un pseudo ou une adresse email par ligne)
Chercher un membre
Texte pour les destinataires / invités (facultatif):

Tags du sujet : seulement pour les membres.

Votre email:
(En étant abonné, vous recevrez un mail dés qu'une prochaine réponse sera envoyée)

Rechercher dans - Astuces forum

Sujets similaires:


Navigation :
Visitez les accueils par thématique en rapport avec cette page:

31 visiteurs (liste) en ce moment dont le(s) membre(s) : achigan, kao9512, kcinnayfdp
Page générée en 0.517s. - 43 requêtes sql -
Ce site utilise des cookies pour améliorer la navigation X