Pêche sportive: black bass, mer, truite, pêche au leurre, pêche à la mouche
Facebook achigan.net Google+ achigan.net Twitter achigan.net Pinterest achigan.net Newsletter Flus rss pêche
Rechercher dans le site:
Version us | Accueil > Communauté & Forum > Forum pêche
-
Pseudo:
Mot de passe:

Forum pêche


Vous n'êtes pas identifié

Sujet: Evaluation des dommages écologiques

MT
Posts: 3777
Pertinence:
Web: www
message 1er aou 2020 - 12:37 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Elorn29N a écrit:
Les sciences ont pris un petit coup dans le bonnet, du moins, la confiance envers les (certains) scientifiques...

C'est rien de le dire, l'idée que la science ne ment pas et ne se trompe pas a du plomb dans l'aile et ce n'est pas forcément une mauvaise chose.

Certaines pratiques et collusions (conflit d'intérêt) ont été mis au jour aux yeux de tous et se sont révélées beaucoup plus fréquentes qu'attendu dans certains domaines, l'argument d'autorité scientifique ne sera plus aussi imparable que par le passé.
_________________
http://www.envie-dautrement.com/sejour-de-peche-en-espagne-lacs-guadiana-extremadura.html
waoo
Posts: 2895
Pertinence:
message 2 aou 2020 - 21:54 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Chez toi Elorn , pas partout , et encore chez toi faudrait soustraire tout ce qui provient de la pisciculture
Elorn29N
Posts: 2925
Pertinence:

Groupes: 1
message 2 aou 2020 - 22:22 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Je comprends que tu considères cette partie de montaison (les saumons qui proviennent de notre petite salmoniculture reconnaissables à leur nageoire adipeuse sectionnée) comme totalement artificielle, ce n'est pas le cas.

Je le rappelle, jamais on ne récupère pour la salmoniculture un géniteur avec l'adipeuse coupée, ce sont toujours des poissons sauvages issus de l'Elorn, on leur donne simplement un coup de main pour la repro.

Encore une fois, il ne s'agit pas du "confort du pêcheur" pour améliorer la "capturabilité" mais bien de compenser les pertes de surface de frayères liées à l'édification d'un barrage non équipé de dispositif de montaison.

Le nombre de 10 000 smolts a été fixé par une commission scientifique composée d'experts de l'INRAé et de l'IFREMER, pas par des pêcheurs qui jouent aux apprentis sorciers...
_________________
On a les poissons qu'on mérite...
greg38
Posts: 1881
Pertinence:
Web: www

Groupes: 1
message 4 aou 2020 - 07:48 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

A partir du moment où on a reproduit un saumon en pisci on a contribué à la modification de son génome : sélection de fait des individus supportant la captivité.
Elorn29N
Posts: 2925
Pertinence:

Groupes: 1
message 4 aou 2020 - 11:40 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Ha oui, j'aimerai en avoir la certitude et j'attends donc des arguments plus convainquants qu'une affirmation péremptoire. Par ailleurs, c'est hors sujet puisqu'il s'agit ici de l'évaluation des dommages écologiques... Mais je reste très intéressé par les études sur ce domaine...
L'intérêt de cette espèce pour ce sujet (dommages écologiques) est que comme l'anguille, il s'agit d'une espèce d'intérêt particulier, qui fait l'objet d'un statut qui justifie d'un classement en dommages graves...

L'affirmation remettrait en cause tous les plans saumons Rhin, Loire, Garonne et autres...
Les "nôtres" sont de la même souche, sont capturés dans l'Elorn, on ne reprend jamais un marqué, bien sûr et l'élevage n'a rien à voir avec un élevage industriel...
On a même eu il y a quelques années un marqué de plusieurs hivers de mer (8 kg au vairon mort). Certaines années, les printemps sont assez nombreux, du moins dans des proportions identiques à ceux du cours d'eau...

Sur l'évaluation des dommages écologiques, l'OFB a publié un document que je n'ai pas eu le temps d'étudier. Les travaux se poursuivent...
Ces changements successifs ne simplifient pas la crédibilité de méthodes de calculs jugés complexes et peu lisibles par les magistrats.

Dernière modification par Elorn29N: 4 aou 2020 - 11:43
_________________
On a les poissons qu'on mérite...
greg38
Posts: 1881
Pertinence:
Web: www

Groupes: 1
message 4 aou 2020 - 13:50 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Désolé je n'ai pas la biblio sous la main mais j'ai eu l'occasion de lire plusieurs articles scientifiques à ce sujet.
Et merci de ne pas trop me prendre pour un benêt non plus, je sais bien comment ça fonctionne icon_mrgreen.gif
John78
Posts: 183
Pertinence:
message 4 aou 2020 - 14:33 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Encore de l'autopromo mais bon icon_lol.gif :

http://www.truites-et-cie.fr/article/environnement-gestion/leurre-mouche-toc/souche-locale-ou-pas-lalevinage-en-question

Depuis cet article, il y a plusieurs autres articles scientifiques qui sont paru accréditant l'idée que l'épigénétique chez les salmonidés est de toutes évidence un facteur clé expliquant pourquoi les poissons né en bassin ne participent pas ou peu a l'effectif reproducteur de la population...

Quand a la disparition du saumon en 2035 en France, je ne fanfaronnerais pas trop quand même, on en est plus si loin sur les grandes rivières type Allier ou Dordogne/Garonne...

A+
J
greg38
Posts: 1881
Pertinence:
Web: www

Groupes: 1
message 4 aou 2020 - 16:18 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Voilà, merci !
Edit : ne pas négliger la dimension "affective" de ces manip', c'est aussi pour cela qu'il est difficile de faire revenir les pêcheurs en arrière sur ce genre de pratique car en faisant ces prélèvements et ces reproductions, ils se sentent impliqués dans la défense des poissons et l'amélioration de la pop sur la rivière.

Dernière modification par greg38: 4 aou 2020 - 16:41
YannB
Posts: 2632
Pertinence:
message 4 aou 2020 - 17:09 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

sauf que dans le cas présent, ce sont les poissons de la même rivière /fleuve et non des alevins d'une souche locale mis dans une autre rivière "locale"? C'est ce que je comprend du problème soulevé dans l'article. non?
donc du coup pas de pb épigénétique....

Dernière modification par YannB: 4 aou 2020 - 17:12
John78
Posts: 183
Pertinence:
message 4 aou 2020 - 17:36 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Si parceque les marques épigénétiques apparaissent en une seule génération de vie en bassin => les alevins produits issus de géniteurs sauvages ont un patrimoine épigénétique différent de leurs parents.

A+
J
Elorn29N
Posts: 2925
Pertinence:

Groupes: 1
message 4 aou 2020 - 23:12 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

L'exemple donné concerne les truites. Le patrimoine génétique n'est pas différent mais peut être plus ou moins altéré.

Que les saumons sauvages élevés en captivité jusqu'à un stade donné (chez nous quasiment smolts; nous sommes très proche de l'océan) montrent une altération certaine lié à l'épigénétique de leur capacité à se nourrir (c'était facile en bassins), à résister aux prédateurs (absents des bassins) et que cela les affectent toute leur vie, oui sans doute, les premiers bars de l'estuaire et le cormorans vont se charger très vite de leur apprendre la vie... Les plus fragiles auront aussi du mal à se nourrir seuls mais la sélection permettra envers et contre tout aux plus solides génétiquement et à ceux qui ont le patrimoine épigénétique le moins affecté de survivre. On les retrouvera castillons, printemps ou plus avec les géniteurs sauvages.

Cette altération génétique liée au passage dans les bassins, qui n'a pas été vérifiée sur place, merci à l'organisme qui nous financera les études, est sans doute le prix à payer pour compenser les pertes liées à l'édification du barrage qui prive l'espèce des meilleures frayères de l'Elorn amont.

Rappel, la production reste modeste, normalement 10 000 smolts, parfois un peu moins, parfois un peu plus pour compenser car il peut y avoir des pb comme les débits du ruisseau qui alimente la salmoniculture, un arbre qui en tombant coupe son alimentation, un sabotage...

A ce propos, les indices d'abondance au pied du barrage du Drennec sont proches de zéro, si quelqu'un des distingués donneurs de conseils pouvait nous orienter sur les causes du problème qui n'est pas épigénétique. Après études, le substrat reste correct, non colmaté, le fond du lac crache par moment du ferro manganèse...

Dernière modification par Elorn29N: 4 aou 2020 - 23:12
_________________
On a les poissons qu'on mérite...
YannB
Posts: 2632
Pertinence:
message 5 aou 2020 - 11:03 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

John78 a écrit:
Si parceque les marques épigénétiques apparaissent en une seule génération de vie en bassin => les alevins produits issus de géniteurs sauvages ont un patrimoine épigénétique différent de leurs parents.

A+
J

alors comme Elorn le signale, la sélection fera son taf!J'ai du mal à croire que l'ADN du saumon change sur 1 individu issu d'un local...Cela va un peu à l'encontre de la selection naturel sur ce type d'être vivant....l'individu qui ne s'adapte pas ne pourra donner ses gènes et sur un saumon, c'est quelques choses celui qui survit!!
Elorn29N
Posts: 2925
Pertinence:

Groupes: 1
message 5 aou 2020 - 12:07 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Les taux de retour des saumons de notre petite salmoniculre : entre 1,2 et 3,5%.

Ils sont pour l'Elorn assez forts du fait des conditions d'élevage et de la proximité de la mer. La totalité du cours d'eau est de qualité suffisante pour les farios qui y prospèrent sans aucune aide (empoissonnements) depuis plus d'un demi-siècle. On a même des truites de mer qui résident dans l'estuaire.

ça aide...
_________________
On a les poissons qu'on mérite...
John78
Posts: 183
Pertinence:
message 5 aou 2020 - 18:42 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Se n'est pas un problème de sélection génétique, c'est une question de choix de gestion sur l'interet de mettre des alevins qui ne participeront pas ou peu a l'effectif reproducteur dans un contexte d'argent rare. Sur les bassins versant type Allier ou G-D on est sur des budgets de plusieurs centaines de milliers d'euros annuel...

A+
J
Elorn29N
Posts: 2925
Pertinence:

Groupes: 1
message 5 aou 2020 - 21:33 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Le problème serait que chez nous ça ne coûte pas cher icon_question.gif icon_lol.gif

Nous ne sommes plus dans les manifestations de l'épigénétique qui ne concerne pas la totalité de la génétique de papa et maman.

Le bilan ne peut être fait de manière sûr mais je souhaite qu'un sujet particulier soit ouvert sur ce sujet intéressant qui n'est pas directement relié aux dommages écologiques.

Nous participons chaque année à différentes réunion sur ce sujet de niveau national ou international, aux réunions Bretagne Grands Migrateurs, Cogépomi et autres... Les pointures présentes ne sont pas toutes favorables à nos lâchés dont la décision est intervenue après avis de l'INRAé et de l'IFREMER dont certains ici semblent douter des compétences...
_________________
On a les poissons qu'on mérite...
YannB
Posts: 2632
Pertinence:
message 13 aou 2020 - 14:00 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

cela change du lisier...
J'aile bien la com de Nestle...

https://www.lefigaro.fr/societes/ardennes-une-plainte-contre-nestle-apres-la-mort-de-milliers-de-poissons-20200813
Elorn29N
Posts: 2925
Pertinence:

Groupes: 1
message 13 aou 2020 - 14:24 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

4.3.2.2. du code de l'environnement, et quelques autres... L'arsenal juridique existe icon_exclaim.gif icon_wink.gif

Si espèces menacées ou d'intérêt comme anguilles ou saumons, autres (voir liste UICN et espèces d'intérêt européen, éventuel classement NATURA 2000, à classer en dommages graves icon_exclaim.gif icon_exclaim.gif icon_exclaim.gif icon_evil.gif ça devrait se monter à plus d'un million d'euros ! Pas facile... icon_mrgreen.gif

Le départ du calcul est établi sur la base de la reconstruction du milieu (en fonction du rang Strahler) affecté de coefficients (intérêt des espèce et des milieux, durée de la pollution... qui en limite la portée.

De quoi développer quelques projets et emplois... car les réparations doivent être prévues en nature. Le fait de disposer de salariés et de montrer des travaux réguliers sur le cours d'eau suffit, il faut le démontrer si les conclusions de la partie adverse vont dans ce sens. Jusqu'à maintenant, ce ne fut pas le cas mais on se tient prêts...

Si migrateurs, les mesures de protection, de gestion (période d’ouverture, méthodes de captures, réserves de pêche, quotas, sont encore plus rigoureuse. Si mortalité, l’anguille (mesures européennes et nationales du fait de son inscription sur le liste rouge de l’UICN et le saumon dont le statut vient d’être renforcé à eux seuls justifient un classement en dommages grave. La présence de plusieurs espèces de ce type rend ipso-facto le dommage grave (lu dans un des documents du ministère du développement durable et solidaire).

Si vous avez des infos sur les suites, je suis preneur. Bon courage icon_exclaim.gif C'est chronophage mais c'est la seule méthode pour dissuader les pollueurs.

Dernière modification par Elorn29N: 13 aou 2020 - 14:25
_________________
On a les poissons qu'on mérite...
YannB
Posts: 2632
Pertinence:
message 13 aou 2020 - 16:26 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Ce n'est pas du tout mon secteur (-;
Elorn29N
Posts: 2925
Pertinence:

Groupes: 1
message 13 aou 2020 - 21:50 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

sm6.gif Yann. D'autres pourront peut-être fournir des infos.
_________________
On a les poissons qu'on mérite...
Elorn29N
Posts: 2925
Pertinence:

Groupes: 1
message 18 jan 2021 - 21:54 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Petit historique succinct des dernières affaires qui ont concerné de près ou de plus loin mon AAPPMA :

Ce texte, que j’ai depuis légèrement corrigé était destiné à être présenté à notre AG en décembre dernier. AG annulée cause covid.

new_puppy_dog_eyes.gif 2016 : Pollution du ruisseau de Loc Eguiner Ploudiry d’octobre :

Mortalité totale sur 3,6 km par l’élevage Morizur (récidive après celle de décembre 2015), l'association a fait appel du jugement du TGI de Brest du 12 janvier 2O18 qui allouait 18 4OO euros pour des préjudices environnementaux, moraux et financiers alors que les calculs, sur la base des dommages graves (méthode Nihouarn ou VPIF) aboutissaient à 136 3O9 euros. La Cour d’appel (Rennes) a ensuite, le 14 septembre 2019 (audience le 19 mai 2019) confirmé le jugement en première instance dans ses grandes lignes en reconnaissant non pas des dommages écologiques graves basés sur un compte rendu du Commissariat Général au Développement Durable (CGDD) mais des dommages écologiques de moindre gravité comme préconisé par l’expert (expert mandaté par l’assurance du pollueur et non agréé par les tribunaux…). Elle a à notre surprise augmenté les dommages moraux pour tenir compte de notre investissement pour les cours d’eau. Ayant été informés tardivement du jugement par notre avocat, nous n'avons pas pu nous pourvoir en cassation comme je le souhaitais en vue de faire reconnaître un dommage grave (base CGDD) et la méthode VPIF de l’ONEMA. J’ai pu ensuite vérifier que nous avions été mal conseillés par notre avocat qui avait indiqué un délai de pourvoi de 5 jours. Or, ce délai de 5 jours est uniquement pour le pénal, c’était bien 2 mois pour le civil comme je l’avais dit après recherche sur internet! Merci à notre avocat ! Je ne peux imaginer un seul instant qu'il ne maitrisait pas cette donnée...

new_puppy_dog_eyes.gif 2017 : pollution de la Flèche du 6 avril 2017 :

Mortalité totale sur sept kilomètres : au pénal, le pollueur bénéficie d’un simple rappel à la Loi. S’agissant d’une première pollution, l’AAPPMA, après concertation avec les experts (GROUPAMA), choisit un arrangement amiable sur les bases du jugement en appel de Loc-Eguiner. Après de longues négociations, l’AAPPMA a obtenu en mars 2020 30 000 € en compensation des dommages environnements, moraux et financiers. En gros, nous sommes partis sur la base du jugement précédent (accord avec les experts des assurances passé en 2018, donc avant le jugement de septembre 2019) et on a pas voulu aller au tribunal car l’éleveur avait fait un AVC un peu avant la pollution.

icon_evil.gif 2018 : pollution de la Flèche du 30 août :

Mortalité sur environ 6,4 km dont pour l’AAPPMA de l’Elorn 1,5 km du ruisseau de Traon Kerné et quelques centaines de mètres de la Flèche. L'AAPPMA a travaillé sur la base de la formule des dommages écologiques graves conjointement avec l'AAPPMA des Abers et de la Côte des légendes, gestionnaire de la partie basse de la rivière, ainsi qu'avec la fédération départementale. C'est une évolution importante qui mérite d'être soulignée. L'ensemble des dommages pour les deux AAPPMA, sur la base des dommages graves, a été évalué à 380 000 euros. Au pénal, en reconnaissance préalable de culpabilité, le pollueur a été condamné à 700 € d’amende. Le jugement au civil a été plusieurs fois reporté. Il est prévu le 9 mars prochain. La difficulté sera de convaincre notre avocat d’attaquer sa collègue Maître Miossec, fille d’un ancien président du conseil général, ancien député (DCD)… En effet, dans ses conclusions, elle n’hésite pas à qualifier de circulaire ministérielle un simple document du CGDD, se trompe dans l’appellation du ministère, appelle DPPP la DDPP, etc. La volonté des conseils du pollueur est d’utiliser encore la formule dite du professeur Léger (Léger- Arrignon-Huet) aujourd’hui obsolète s’agissant d’un cours d’eau de première catégorie, à salmonidés, à migrateurs, classé confirme, en gestion patrimoniale. Nous souhaitons qu’il conteste la formule préconisée par le CGDD qui n'a pas vocation à créer des normes et encore moins une Loi.

icon_evil.gif icon_rolleyes.gif 2018 : pollution du Stang affluent du Guillec le 27 mars :

Le ruisseau du Stang a été pollué par un élevage porcin proche de Plougourvest sur 640 m, à partir de l’arrivée d’un fossé situé au Nord-Est du Méchou près de Trémagon. Aucune mortalité n’a été décelée dans le Guillec par l’AAPPMA de l’Elorn. Après concertation, l’AAPPMA de Saint-Pol-de-Léon, qui a constaté de la mortalité, a déposé plainte. Nous n’avons pas eu les suites de celle-ci.

icon_evil.gif icon_evil.gif 2018 : Pollution du Lapic le 10 décembre :

L’AAPPMA a été informée par la ville de Landivisiau d’un départ de gasoil d’origine inconnue. Après investigations, nous avons constaté que le gasoil provenait d’une station service appartenant aux « Cars de l’Elorn ». Malgré l’engagement de l’entreprise qui a reconnu le départ de 80 litres de gasoil vers le réseau d’eaux pluviales, ni son responsable ni l’assureur Générali n’ont accepté les demandes de régler à l’amiable les préjudices subits. En l’absence d’un P.-V. de la gendarmerie pourtant présente en nombre sur les lieux et de mortalité visible, l’association n’a pas déposé plainte bien que les irisations aient été visibles jusqu’à l’Elorn jusqu’au lendemain matin (fortes pluies la nuit). C’est de ma faute car j’aurai du appeler tout de suite un huissier. Je n’aurai pas du faire confiance aux gendarmes ni à l’agent de l’AFB qui ne s’est jamais déplacé…

icon_lol.gif 2019 : pas de pollution grave connue

Si l’AAPPMA n’a pas été concernée directement par une grave pollution, ce ne fut pas le cas de nos voisins (AAPPMA de Daoulas). En effet, vingt-neuf pollutions d’origine agricole ont été à déplorer en 2018 et 2019 rien que dans le Finistère, certaines avec des dégâts considérables. Beaucoup de pollutions passent inaperçues quand l’eau est haute, turbide, comme pendant les mois d’automne et d’hiver.

icon_confused.gif icon_rolleyes.gif 2020 : pas de pollution grave connue : icon_question.gif

Cependant, de nombreuses infractions, des écoulements suspects, en particulier pendant la période de confinement. ont été constatées aussi bien sur le bassin versant de l’Elorn que sur ceux les têtes de bassins voisins. Les services de l’État ont été informés, des P.-V. rédigés. Il semble sur ce point que la création de l’OFB et le dynamisme retrouvé de la DDTM soient une source de progrès.

Par ailleurs, de grosses inquiétudes subsistent du fait de la construction d’une usine de méthanisation en amont du lac du Drennec et des mises en services proches de la centrale à gaz et de la laiterie de Landivisiau dont toutes les conséquences pour la qualité de l’eau ne semblent pas avoir été prises en considération.

Au moins deux ruisseaux affluents de l’Elorn ont souffert de pollutions : le Lapic à Landivisiau et le Justiçou à Plouneventer qui ne semblent plus abriter de poissons…

icon_lol.gif icon_wink.gif Septembre 2020 : J’ai conseillé l'AAPPMA de Daoulas pour une pollution qui a concerné 16 km de la rivière de Daoulas dont 5,5 de mortalité totale. A la suite d’un règlement amiable, l’AAPPMA de Daoulas a été dédommagée à hauteur de xx xxx €. Les ânes ont suivi les conseils de l'avocat qui leur a ponctionné x xxx € pour rédiger une clause de confidentialité au bilan, cette clause qui n'a juridiquement AUCUNE valeur va à l'encontre de la publicité qu'il convient de donner à ce type d'affaires pour être dissuasifs vis à vis des pollueurs. J'avais conseillé de ne pas signer une telle clause...


icon_biggrin.gif icon_biggrin.gif Conclusions : Les échanges avec les experts des assurances ou ceux qu’elles ont mandaté m’ont fait progresser. L’évolution est nette : on est passé (exemple du ruisseau de Loc-Eguiner-Ploudiry) de dommages environnementaux entre 3000 et 8000 € sur la base de la formule dite du professeur Léger à 16 800 € auxquels il faut ajouter les frais divers moraux, financiers, huissier, etc.

Notre politique est de voir utiliser la méthode Nihouarn (VPIF) déjà utilisée quatre fois lors de jugements (j’ai l’historique si çà peut être utile) plus que la méthode dont rend compte le CGDD qui est trop généraliste car elle s’adresse à tous les milieux : terrestres, aquatiques (dont marin) et à tout type de dommages (le braconnage comme des altérations d’habitats ou d’espèces). C’est donc un inventaire à la Prévert qui me semble bien difficile à appliquer. C’est peut être sa raison d’être... icon_question.gif icon_rolleyes.gif new_puppy_dog_eyes.gif
En particulier, dans le cas qui nous concerne (AAPPMA), s’agissant d’une pollution de cours d’eau, sur 10 paramètres qui interviennent dans la formule de calcul, sept sont des inconnus !

Dès mon arrivée à l’AAPPMA de l’ELORN comme administrateur (2003), j’ai tenté de casser le principe d’utilisation systématique de la formule « Léger » qui est une absurdité sur le plan scientifique. Elle reste à la rigueur utilisable pour des piscicultures, des plans d’eau, des milieux perturbés mais certainement pas pour des cours d’eau de première catégorie, à migrateurs, conformes. Un premier pas a été franchi avec la formule du CGDD mais c’est une des formules dites « spécialisées », VPIF ou V2I évoquée d’ailleurs dans les documents du CGDD qui doivent être à mon avis utilisées.
Nous passons alors à des chiffres qui deviennent dissuasifs vis à vis des assureurs et donc des pollueurs.

icon_biggrin.gif icon_biggrin.gif Quelques réflexions d’experts échangées pendant les négociations me laissent penser que je suis en partie dans le vrai. Comme : « heureusement que toutes les AAPPMA ne sont pas comme vous ! » et leur crainte avouée concernant un éventuel pourvoi en cassation. L’un d’eux a même mentionné qu'un groupe de travail des assureurs avait été créé pour nous contrer…

Pour l’affaire en cours, nous insisterons pour l’utilisation d’une des méthodes d’évaluation des préjudices écologiques de l’OFB (anciennement CSP lui même devenu ONEMA puis AFB avant OFB). Ces réorganisations successives constituent sans doute une des faiblesses de notre argumentation si on se met à la place des magistrats… icon_rolleyes.gif

Dernière modification par Elorn29N: 18 jan 2021 - 22:00
_________________
On a les poissons qu'on mérite...

mail Inviter des personnes à lire ce sujet...
(entrez un pseudo ou une adresse email par ligne)
Chercher un membre
Texte pour les destinataires / invités (facultatif):

Tags du sujet : seulement pour les membres.

Votre email:
(En étant abonné, vous recevrez un mail dés qu'une prochaine réponse sera envoyée)
0

Rechercher dans - Astuces forum

Sujets similaires:
forum-sujets Daiwa z2020 [pages: 1, 2]
forum-sujets On touche le fond [pages: 1 ... 26]
forum-sujets les leurres chinois [pages: 1 ... 138]



Navigation :
Visitez les accueils par thématique en rapport avec cette page:

7 visiteurs (liste) en ce moment dont le(s) membre(s) : Old Pierrot, dups05
Page générée en 0.238s. - 42 requêtes sql -
Ce site utilise des cookies pour améliorer la navigation En savoir plus - Fermer