Pêche sportive: black bass, mer, truite, pêche au leurre, pêche à la mouche
Facebook achigan.net Google+ achigan.net Twitter achigan.net Pinterest achigan.net Newsletter Flus rss pêche
Rechercher dans le site:
Version us | Accueil > Communauté & Forum > Forum pêche
-
Pseudo:
Mot de passe:

Forum pêche


Objets liés à ce sujet

Ce sujet est lié à un coin de pêche:

Vous n'êtes pas identifié

Sujet: Nouvelle pollution sur la Bienne

orca34
Posts: 219
Pertinence:

Groupes: 1
message 27 mai 2016 - 08:48 | Nouvelle pollution sur la Bienne  
Note du message: Notez ce message: down / up

Je relaie cette bien triste nouvelle. La Bienne avait déjà été fermée à la pêche en 2012 suite à une pollution ayant entraîné une mortalité des truites et ombres.

http://www.nicolas39-peche-mouche.com/index.php?post/La-biennoise-porte-plainte-contre-X

Pour l'avoir pêchée et fréquentée, c'est une des plus belles rivières qu'il m'ait été donné de pêcher.
Avec une AAPPMA hyper active et engagée: 17km de no-kill intégral, toutes techniques, et en domaine public, ça vous parle?

Bref...
NIKO
Posts: 5597
Pertinence:
Web: www

Groupes: 10
message 27 mai 2016 - 09:18 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Une fois le pollueur identifié, tu prélève un litre d'eau de la Bienne et tu rends chez lui... et tu lui fais l'intégralité de la bouteille. Sans Pastis dedans, bien sûr. Comme chacun sait, le Pastis, ça stérilise... et pas que la flotte.
_________________
BBF n°587-03
Modérateur.
Partenaire Clee Fishing et Lowrance.
Collaborateur Prédators magazine.
Gibbs' Rule #9: "Never go anywhere without a knife".
jeje1445
Posts: 592
Pertinence:

Groupes: 1
message 27 mai 2016 - 12:38 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Salut,

En fait ce n'est pas une nouvelle pollution mais une nouvelle mortalité massive qui fait suite à l'épisode catastrophique de 2012.

Les pollutions perdurent (rejets d'eau usées, systèmes d'assainissement peu performants, pollutions des sédiments issus des industries passées ou actuelles de St Claude - diamant et fabrique de lunettes, sylviculture/industrie du bois et probablement épandage de lisier sur les plateaux).

La mauvaise qualité de l'eau, la sécheresse de 2015, l'étiage automnal de l'an dernier lors duquel les poissons ont frayé dans de mauvaises conditions, les nombreux coups d'eau, la pression de pêche excessive, etc...ont rendu des poissons déjà affaiblis (maigres) vulnérables au champignon dévastateur.

D'après les dernières infos, le bureau de la Biennoise a voté hier la fermeture de la pêche sur le Domaine public. Les mortalités remonteraient jusqu'à Morez.

Tout cela est dramatique et va au delà des états d'âmes des pêcheurs. La qualité de l'eau potable et donc, la santé publique sont directement impactées.

Je ne parle même pas du tourisme pêche qui va s'effondrer et qui est majeur dans cette vallée sinistrée ...

A tous ceux qui pêchent la Bienne ou qui veulent le faire, le minimum c'est d'adhérer à AMPER qui prépare le plan d'action avec la Biennoise. Pour moi, c'est fait. icon_wink.gif

https://www.helloasso.com/associations/anper/adhesions/rejoindre-une-association-nationale-pour-la-protection-des-eaux-et-de-rivieres

http://www.peche-et-riviere.org/uploads/images/FORMULAIRE/bulletin-adhesion-anper-2015-V2.pdf


C'est uni que nous aurons un poids auprès des élus et des industriels et pas en nous comportant en pêcheurs "consommateurs-profiteurs" sautant d'une rivière à une autre.

Merci pour ces rivières sinistrées qui ne demandent qu'à renaître, ça n'est pas une utopie !

jérémy



Dernière modification par jeje1445: 27 mai 2016 - 12:40
orca34
Posts: 219
Pertinence:

Groupes: 1
message 27 mai 2016 - 13:27 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Merci pour les précisions Jéjé. Que ça remonte jusqu'à Morez montre bien l'aspect catastrophique de la situation.
Et tu as bien raison quand tu dis
Citation :
Merci pour ces rivières sinistrées qui ne demandent qu'à renaître, ça n'est pas une utopie !

Les stocks de poisson et la santé de la rivière peuvent revenir assez vite si des mesures sont prises. Pour ça, aller porter plainte me semble être un excellent premier pas.

Il est possible aussi de prendre son adhésion dans l'AAPPMA de la Biennoise (en ne prenant que la part aapma si vous êtes déjà titulaire d'un permis), ça les aidera.

Bien vu pour ANPER, je ne connaissais pas l'asso, je vais regarder ça tout de suite - et adhérer!
jeje1445
Posts: 592
Pertinence:

Groupes: 1
message 27 mai 2016 - 16:42 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

La Biennoise a porté plainte et remonte les dossiers en bon et du forme. En 2012 ils se sont fait avoir pour des vices de procédure mais encore fallait-il le falloir. Maintenant c'est agents assermentés, huissier, avocat et compagnie avec l'appui d'AMPER TOS. ça risque d'être long mais ça prend une bonne tournure.

La situation est semblable à la Loue, au Doubs, au Dessoubre ... il y a des suspicions sur la haute rivière d'Ain. Bref, c'est la merde ! icon_confused.gif

D'où l'intérêt d'adhérer à AMPER (en partie déductible des impôts) et si possible à la Biennoise, même si on pêche le Domaine public. On a rien sans rien et l'union fait la force face aux politiques et autres entreprises avec chantage à l'emploi.

A +
dinocras
Posts: 45
Pertinence:
message 27 mar 2017 - 11:53 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Bonjour,

toutes les rivières de Franche-Comté semblent atteintes du même mal.
Il faut aider les associations à contraindre l'Administration à rechercher vraiment les causes de ces dégâts.
Malheureusement la plupart des rivières dont on parle appartiennent au domaine privé et donc, dans notre République, pas d'argent public pour le privé.
Il convient donc que les propriétaires se mobilisent pour porter les affaires de pollution devant la justice ... ce qui va être difficile à réaliser et bien cher.
Mais les associations de pêche qui louent les rives peuvent se substituer aux propriétaires.
En fait les causes de la dégradation qualitative des rivières de notre Région a plusieurs causes au premier rang desquelles on trouve l'augmentation de la population et les besoins en eau qui en découlent.
Bien entendu cette eau prélevée dans le milieu naturel pour faire de l'eau potable est restituée en partie à la rivière après avoir passé dans une station d'épuration.
Le % d'eau de station d'épuration dans la Bienne est très élevé en été et à tous les étiages de la rivière ...
Les stations d'épuration biologiques sont dépassées par les produits que la Société utilise désormais. Plusieurs dizaines de molécules diverses dont pesticides, médicaments dont chimiothérapie, perturbateurs endocriniens, produits de contraste des examens médicaux, etc..., ne sont pas consommés par les bactéries de l'épuration et donc traversent la station sans traitement et se retrouvent donc dans les rivières.
De plus ces molécules agissent sur le comportement des bactéries de l'épuration qui sont perturbées et excrêtent des produits néfastes pour la rivière.
Si les doses sont faibles (homéopathiques) la somme des concentrations de tous ces produits atteint souvent 0,1 mg/litre ce qui est suffisant pour tuer les invertébrés ou contaminer les moins polluo-sensibles.
Ce faisant les poissons qui consomment les invertébrés qui survivent se contaminent suivant le principe de concentration le long de la chaine alimentaire.
Les poissons s'affaiblissent et sont sujets à toutes les maladies les plus banales de nos rivières.
De plus les truites se reproduisent mal, elles n'ont plus guère de nourriture saine et l'eau , du fait des étiages sévères récurents, se réchauffe anormalement à certaines périodes et endroits.
Il faudrait donc renforcer les stations d'épuration en les dotant d'un traitement supplémentaire pour éradiquer les molécules que l'épuration biologique ne traire pas. Mais cela va couter cher ...
Dinocras
YannB
Posts: 147
Pertinence:
message 27 mar 2017 - 22:37 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

un petit rappel, l eau d une riviere ne peut être privée ( les rives et le lit oui)
un exemple au hasard

http://www.sia-rivieresarmagnac.fr/cadrereglementaire/cadre_reglementaire.htm

donc si pollution contacter la Gendarmerie ou l ONEMA pour action et pv par exemple.
dinocras
Posts: 45
Pertinence:
message 28 mar 2017 - 13:45 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Bonjour,

rien à voir avec l'eau.
Les rives et le lit de la rivière appartiennent aux riverains, donc il y a de fait impossibilité si conflit impliquant un riverain propriétaire, d'approcher la rivière sans mandat.
Certes l'eau est "res nullius" comme les poissons d'ailleurs.
Pous s'en convaincre, alerter la gendarmerie a peu de chances de donner des suites intéressantes.
La solution serait de demander l'intégration de la bienne dans le domaine public : décret du Conseil d'Etat, afin de placer l'Etat devant ses responsabilités.
Mais je suis sûr qu'une telle mesure, pourtant totalement justifiée par l'usage public qui est fait de la rivière (évacuation des déchets et captages pour l'eau potable) ne sera pas bien vue par les propriétaires riverains.
Dans ces conditions, il parait hélas incontournable que la rivière continue à se dégrader irrémédiablement comme le subit d'ailleurs la Loue.

Par contre l'Etat peut contraindre à l'amélioration des rejets des stations d'épuration et les Agences de l'eau aider financièrement à ces améliorations.
Bébert-le-chat
Posts: 1888
Pertinence:
message 28 mar 2017 - 15:55 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

En plus, quand Bidule aura été remplacé par Truc, ou Machine, je crois qu' on va vous demander de choisir le gus, sensé gérer tout ce pataquès de proximité...Essayez de viser juste, cette fois! touriste.gif .
Enfin, moi, ce que j' en dis, hein...Je suis pas démocrate! icon_twisted.gif .
Carpe diem... sm24.gif
jeje1445
Posts: 592
Pertinence:

Groupes: 1
message 28 mar 2017 - 17:20 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Citation :
La solution serait de demander l'intégration de la bienne dans le domaine public : décret du Conseil d'Etat, afin de placer l'Etat devant ses responsabilités.

Toute la partie aval de la Bienne (> 20 km) est en Domaine public ...

Et qu'elle soit en Domaine public ou pas ne changera rien, d'autant plus que les services de l'Etat du Jura sont dans le déni le plus total.

Pas mieux pour les pêcheurs qui ne doivent pas se sentir concernés puisque nous étions une grosse trentaine à l'AG 2017.

Pour le cas de la Bienne, il faut s'attendre à quelques dizaines d'années de mortalités qui alterneront avec des périodes un peu meilleures.

Les 2 facteurs aggravants pour cette rivière étant les épandages de lisier sur les plateaux et l'assainissement défaillant il ne faut pas s'attendre à ce que les problèmes se règlent rapidement.

Malheureusement, le réchauffement climatique vient aggraver la situation dramatique que connaît ce magnifique cours d'eau...
YannB
Posts: 147
Pertinence:
message 28 mar 2017 - 19:31 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

dinocras a écrit:
Bonjour,

rien à voir avec l'eau.
ns.
et pourtant si..........
Et la Gendarmerie est apte aussi ...c est une question de volonté...et la c est autre chose.
il y quand même des Lois, ensuite si elles ne sont pas appliquées c est un autre problème. Alors ne dits pas que cela n a rien avoir avec l eau....
A noter aussi d aller voir le SAGE ( pas le barbu dans sa cabane) et les objectifs, cela peut servir
dinocras
Posts: 45
Pertinence:
message 29 mar 2017 - 10:37 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Bonjour,

je suis d'accord, pour la Loue aussi les services de l'Etat sont dans le déni ou pire, dans l'incompétence à évaluer le degré de pollution de la rivière.
Mais l'Etat ne peut subventionner des travaux pour améliorer la propriété privée (surtout en ce moment !).

Le problème de nos cours d'eau est insidieux : on a toujours épandu sur les plateaux et dans le passé nombre de villages n'avaient pas de station d'épuration. Et pourtant on avait du poisson et du beau poisson.

Ce qui est rejeté aujourd'hui ç travers les épandages et les rejets des STEP est différent du passé : des produits et molécules ont fait leur apparition pour faciliter le travail de la ménagère et de l'éleveur et aussi pour le bien-être et la santé des animaux et des humains.
Ces différents produits (médicaments antibiotiques, pesticides, et autres....) sont faits pour tuer tout ce qui vit ; ils perturbent les bactéries de l'épuration ou ne sont pas du tout affectés par le traitement biologique.
On les retrouve donc directement dans les rivières comme les produits vétérinaires présents dans les lisiers et purins et non dégradés dans des sols de toutes les façons trop froids en mauvaise saison.
Même si les doses sont faibles, le mélange de toutes ces molécules, souvent antagonistes (dysentrie et constipâtion par exemple) sont suffisantes pour tuer les invertébrés nourriture des poissons.
Les invertébrés résistants sont contaminés et consommés par les truites qui n'ont plus le choix, donc se contaminent ou s'en vont quand c'est possible (exemple de la basse Loue). Affaiblis par cette nourriture malsaine, les poissons attrapent toutes les maladies de la rivière (Saproleignose), ont des difficultés à se reproduire (présence d'oestrogènes avérée) avec en plus des frayères colmatées par les algues fruits de l'eutrophisation.
Bref, il y a des actions à engager et vite !
Si vous allez à la gendarmerie, on doit vous demander à quel titre vous vous plaignez . Si vous n'êtes ni riverain propriétaire, ni membre d'une association, votre plainté a peu de cha,ves d'avoir des suites....
Hélas



.
YannB
Posts: 147
Pertinence:
message 29 mar 2017 - 13:04 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

dinocras a écrit:
Bonjour,

je suis d'accord, pour la Loue aussi les services de l'Etat sont dans le déni ou pire, dans l'incompétence à évaluer le degré de pollution de la rivière.
Mais l'Etat ne peut subventionner des travaux pour améliorer la propriété privée (surtout en ce moment !).




.

SDAGE et SAGE, les objectifs sont fixés et après les présidentielles il y a les législatives, il est bon de se rappeler à nos élus (et l'union fait la force)...
A noter que si un riverain n'entretien pas sa berge, une AAPPMA est en droit de récupérer ses droits pour 5 ans il me semble. S'il pollue pv etc. je ne dits pas que c'est simple, nous sommes bien d'accord. Surtout contre certaines pratiques agricoles ex ce qui se passe en Bretagne.
dinocras
Posts: 45
Pertinence:
message 29 mar 2017 - 14:07 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Bonjour,

certes il y a des objectifs, ... encore que très peu soient pertinents et répondent aux vrais problèmes : les nitrates et les phosphates restent les idées fixes de ces gens là (LOUE) !! comme si cela était le vrai problème !! vraiment nuls pour la plupart !
Mais objectifs sur le domaine privé revient à contraindre les riverains à mettre la main à la poche car aucun cent public ne doit participer à la sauvegarde d'un domaine non public (certains y veilleront très particulièrement).

L'Etat ne se préoccupe déjà pas de son domaine : le domaine public et n'a jamais engagé d'action contre le domaine privé de l'amont d'où vient la contamination qui pollue le domaine public ... croyez-vous que d'un seul coup, un gouvernement va sur ce sujet, changer la politique ?

Les ouvrages qui polluent (stations d'épuration, épandages, décharges, routes, etc...) ont toutes été autorisées en évitant les lourdes sujétions, ceci explique donc cela.

En fait les propriétaires riverains du domaine privé n'auraient jamais du autoriser les rejets très insuffisants des STEP, qui se font obligatoirement en traversant une parcelle non publique. En premier rang desquels on trouve les communes (juge et parti) qui s'avèrent responsables de la plupârt des maux des rivières mais avec la couverture de l'Etat.

En clair, les autorités n'ont pas vu venir les problèmes alors que ceux -ci avaient été signalés dès 1972 (pour la Loue plusieurs rapports avaient été rédigés et envoyés aux services de l'Etat) Ou alors elles ont laissé "pisser" pour conserver leurs prérogatives et leur carrière.

Quand les pêcheurs auront disparu, les problèmes des rivières ne se verront plus.
jeje1445
Posts: 592
Pertinence:

Groupes: 1
message 30 mar 2017 - 09:36 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Citation :
SDAGE et SAGE, les objectifs sont fixés et après les présidentielles il y a les législatives, il est bon de se rappeler à nos élus (et l'union fait la force)...

Je n'ai aucun espoir de ce côté là car les pêcheurs sont incapables de se structurer et d'être solidaires.

Il y a énormément de monde pour râler ou pour donner son avis que ce soit au bord de l'eau, au bistrot, sur les forums ou les réseaux sociaux mais la plupart ne sont même pas capable d'aller à l'AG de leur AAPPMA....

Tant que nous n'aurons pas de lobbyistes nous n'arriverons à rien à l'échelle nationale et les élus (au plus haut niveau) continueront à nous prendre pour des rigolos alors que nous sommes 1 559 271 pêcheurs en 2015 !!!!

Citation :
A noter que si un riverain n'entretien pas sa berge, une AAPPMA est en droit de récupérer ses droits pour 5 ans il me semble.

Non, ça n'est pas du tout ça, c'est en rapport avec l'investissement de fonds publics sur des terrains privés en bord de rivière par des collectivités en particulier. icon_wink.gif

Citation :
S'il pollue pv etc. je ne dits pas que c'est simple, nous sommes bien d'accord.

Le problème c'est que la gendarmerie et l'ex-Onema ne se déplacent pas forcément. C'est très variables en fonctions des territoires.

De plus les PV dressés sont jugés par des tribunaux qui traitent des affaires de moeurs sordides. Tant qu'il n'y aura pas de tribunaux "environnementaux", bon nombre d'affaires continueront à être classées sans suite.

Tout ça s'est très compliqué et demande un investissement total que le monde associatif a beaucoup de mal à gérer. Tout simplement parce que ça relève du domaine de professionnels aguerris !

Pour finir, il semble tout de même que sur certains cours d'eau en Rhône Alpes et Jura une dynamique positive soit en cours mais ça prendra des années pour obtenir des résultats probants. Cependant, les niveaux d'eau sont catastrophiques depuis plusieurs années et la prévision de la quasi disparition de la neige en dessous 2000 m à court terme a de quoi inquiéter.

Il faut également savoir que sur l'Albarine, il a fallu 20 ans à l'AAPPMA (qui a un salarié) pour résoudre le problème de l'assainissement défaillant voire inexistant + des travaux sur l'habitat.

Et l'Albarine ce n'est pas la Bienne au niveau du linéaire, de la densité humaine et des problématiques environnementales...

L'Albarine était un cloaque et où l'Ombre avait quasi disparu et devenue une référence avec des populations incroyables de truites et Ombres. Pour info, ils vendent dans les 2000 cartes par an (la proximité de Lyon aidant).

Dernière modification par jeje1445: 30 mar 2017 - 09:39
dinocras
Posts: 45
Pertinence:
message 30 mar 2017 - 11:12 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Bonjour,

il faut être pessimiste, le rapport MEADOW (1972) avait statistiquement annoncé ce qui arrive aujourd'hui.
De plus en plus de population qui demande de plus en plus d'eau; des produits facilitant la vie ou la sauvant mais qui ont un impact avéré sur l'environnement et qui traversent des stations d"épuration biologiques devenues insuffisantes pour sauver le poisson mais restant conformes à la sauvegarde de l'intégrité morale des gouvernants car dans les normes.
Certaines associations sont pourtant très actives et écoutées : SOS LOUE rivière Comtoises est l'exemple m^me d'une force capable de faire plier certaines raideurs administratives et politiques.
Quant aux pêcheurs, c'est vrai qu'ils sont jaloux les uns des autres et incapables de s'entendre de peur que le pêcheur voisin vienne prendre le poisson local.
L'exemple haute-Loue / basse Loue en est un aperçu lamentable.
Bref Clémenceau disait que la guerre est trop sérieuse pour en confier la direction à des militaires; pour la pêche c'est pareil, ce ne sont pas les pêcheurs qui sauveront nos cours d'eau même si d'aucuns en sont capables. Mais une seule hirondelle ne fait pas le printemps...
Pour la Bienne, il faudrait établir l'inventaire des stations d'épuration riveraines par lits de sable plantés de roseaux, au moins savoir s'il y en a et combien. Après on peut peut-être agir !
Chubschubs
Posts: 202
Pertinence:
message 10 avr 2017 - 11:25 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Pour l'albarine, je confirme que la gestion
De la rivière est exceptionnel avec
Un travail fabuleux de l'aappma
Qui gère le parcour jusqu'à l'aval de
Saint rambert en bugey.
Je prends toutes les années ma carte
La bas pour y pêcher la truite et
La population de truites et d'ombres
y sont incroyable.
De plus une fusion devrait normalement
S'opérer prochainement
entre les 2 aappma qui gère la rivière.

Dernière modification par Chubschubs: 10 avr 2017 - 11:26
attach Ce sujet est lié aux éléments suivants:

mail Inviter des personnes à lire ce sujet...
(entrez un pseudo ou une adresse email par ligne)
Chercher un membre
Texte pour les destinataires / invités (facultatif):

Tags du sujet : seulement pour les membres.

Votre email:
(En étant abonné, vous recevrez un mail dés qu'une prochaine réponse sera envoyée)

Rechercher dans - Astuces forum

Sujets similaires:


Navigation :
Visitez les accueils par thématique en rapport avec cette page:

7 visiteurs (liste) en ce moment dont le(s) membre(s) : Opak.Rc
Page générée en 0.762s. - 44 requêtes sql -
Ce site utilise des cookies pour améliorer la navigation X