Pêche sportive: black bass, mer, truite, pêche au leurre, pêche à la mouche
Facebook achigan.net Google+ achigan.net Twitter achigan.net Pinterest achigan.net Newsletter Flus rss pêche
Rechercher dans le site:
Version us | Accueil > Articles > Matériel et techniques de pêche
-
Pseudo:
Mot de passe:
0

Les différentes pêches à la mouche

La dernière révision de cet article date de plusieurs mois. Actualiser cet article vous même à la façon d'un wiki (Qu'est-ce qu'un wiki?)

La pêche à la mouche (appelée aussi pêche au fouet) est à l'origine une pêche destinée à la traque de la truite et autres salmonidés mais les pêcheurs connaissant mal cette pêche seront certainement surpris d'apprendre qu'elle a aussi été adaptée à la traque d'une multitude d'espèces allant des carnassiers communs de seconde catégorie à l'ablette en passant par le tarpon en mer!

Pour la truite notamment, il existe différentes pêches à la mouche :

icon_cool.gif - la mouche sèche
new_puppy_dog_eyes.gif - la noyée
effraye.gif - la nymphe


Un petit exemple de types de mouches... (Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Mais il existe également d'autres types de mouches comme les streamers ou autres poppers si plébiscités pour la pêche du bass et qui ont même donné un nom à une technique à part : le bass bugging.

Modifier cette section

La mouche sèche


Pour bon nombre de pêcheurs, la pêche à la mouche sèche est la seule digne d'être pratiquée. La raison en est très simple : toute l'action de pêche, du posé jusqu'à la prise, est visible. Le pêcheur constate immédiatement si son lancé est correct ou non, si la mouche est bien présentée ou non.
La vraie difficulté consiste à savoir quelle mouche sera prenante. Le pêcheur, par la connaissance indispensable des divers stades de développement d'une mouche, saura ce qu'il convient de monter et de présenter au poisson recherché.

La pêche à la mouche sèche a évolué, grâce notamment aux passionnés qui ont sans cesse amélioré leurs imitations. Du moucheron à la grosse mouche, tout est observé par les pêcheurs afin de mémoriser les aspects et de les reproduire avec un maximum de réalisme. Ceci est aussi vrai pour les insectes aquatiques que pour les insectes terrestres.


Certains se passionnent pour la pêche en sèche, de préférence sur des poissons actifs en surface. Photo : bass46

Dans une eau courante, la mouche sèche sera déposée en amont pour se présenter naturellement sur le poste, tandis qu'en eau dormante, c'est le pêcheur qui approchera le poste avec d'infinies précautions. Généralement une soie de 4 à 6 fera l'affaire.

Modifier cette section

La pêche à la mouche noyée


Dans l'histoire de la pêche à la mouche, celle dite à la mouche noyée est sans doute la plus ancienne. Les collections de mouches anciennes présentent des créations qui n'ont rien perdues de leur valeur attractive. Cette technique reste pour certains pêcheurs la plus efficace compte tenu du fait que les salmonidés trouvent la quasi totalité de leur nourriture sous l'eau.
Si en Amérique du Nord et en Europe la nymphe a supplanté la mouche noyée, cette dernière reste omniprésente sur les montages des britaniques. Depuis les origines, les pêcheurs confectionnent des mouches qui imitent parfaitement tel ou tel insecte à chaque étape de son développement. La panoplie est large et en fonction de l'avancement dans la saison, la mouche artificielle choisie sera celle ressemblant le plus à l'insecte vivant sur le cours d'eau.
Là où l'eau est peu profonde, une soie flottante de 5 ou 6 sera utilisée, alors que dans une eau plus profonde, une soie plongeante sera privilégiée. Lancée en travers du courant et vers l'amont, le pêcheur prendra soin de laisser la soie dériver vers l'aval aussi longtemps que possible, en attendant un gobage.
Dans une eau dormante, la mouche noyée doit être animée lentement, non loin de la surface, avec de temps à autres quelques tirées vigoureuses.

Modifier cette section

La pêche à la nymphe


La pêche à la nymphe est sans doute la méthode la moins utilisée et la moins maîtrisée par les pêcheurs "au fouet". La nymphe imite les insectes aquatiques à leur stade nymphale tels que, par exemple, la mouche de mai ou la prygane. Ce mode de pêche est apparu vers 1890, c'est à dire à la même époque que la pêche à la mouche sèche, dans le sud de l'Angleterre. Quand on pratique la pêche à la nymphe, et en fonction du poisson recherché, la nymphe est présentée juste sous de la surface, entre deux eaux ou encore juste au dessus du fond. Dans les deux premiers cas, on utilisera une soie flottante de 4 ou 5, alors que pour se rapprocher du fond, une soie plongeante est nécessaire de même qu'il sera utile de plomber la nymphe.


Toutes ces formes de pêche à la mouche ont pour point commun d'imiter un insecte ou une larve précis, en espérant faire monter un poisson précis sur sa mouche.
Pour celles et ceux qui pratiquent la pêche à la mouche, il convient aussi d'écrire quelques mots sur la pêche au streamer.

Modifier cette section

Le streamer


Le streamer imite les plus grosses proies des poissons, à savoir de petits poissons par exemple. Trés utilisé pour attraper les grosses truites ou les saumons, le streamer était, à l'origine (il y a 250 ans), fabriqué en os ou en corne. C'était le cas en Laponie ou en Suède. Cette "mouche" un peu particulière étant plus lourde, une soie et un bas de ligne plus résistants sont employés. Le terme de pêche à la mouche pour catégoriser la technique perd alors de son sens et "pêcher au fouet" serait donc plus approprié. Une soie numéro 7 est un minimum pour cette technique.

Proches des streamers, d'autres "mouches" (leurres ou appâts, catégorisez les comme bon vous semble) tels que les poppers légers peuvent être propulsés au moyen d'ensembles de pêche au fouet. Ces leurres intéresseront notamment des poissons comme le black bass.

Modifier cette section

Plus d'infos


Pour les pêcheurs en rivière, voici un tableau montrant les différentes façons de pêcher:
Type de mouche et pêcheSens de la pêche
sèchespêche amont et aval
noyéespêche aval
nymphespêche amont
streamerspêche amont et aval
Pour débuter vous pouvez peut être privilégier la pêche en sèche qui est probablement la plus ludique. Mais vous ne pourrez pas pêcher tout le temps, il faudra trouver des poissons qui gobent en surface pour cette pêche! Quelques modèles de mouches:
  • March Brown
  • Mouche de mai (ou May Fly)
  • Ephémère noire, olive
  • Cul de canard


Pour ce qui est des mouches et des nymphes, vous pouvez toujours vous monter une véritable collection tant leur diversité est importante : liste des fiches de montage.

Ceci étant, veillez toujours à ce que l'hameçon soit de bonne qualité. Sachez qu'une mouche de qualité (belle imitation) est relativement coûteuse mais donnera sans doute de très bons résultats. Aussi, c'est votre connaissance des insectes présents sur les lieux de pêche qui vous guideront dans votre choix.

Article détaillé: débuter dans la pêche à la mouche.

Vous avez apprécié le contenu de cette page et vous pensez le relayer sur un autre site? Merci d'accorder à son auteur une considération en citant votre source (cette page).
Adresse de la page à utiliser: http://www.achigan.net/articles/wiki-65-les+differentes+peches+a+la+mouche.html
[Cliquez ici] pour obtenir le code HTML à copier/coller sur un site...

(entrez un pseudo ou une adresse email par ligne)
Chercher un membre
Texte pour les destinataires / invités (facultatif):

Références:
http://perso.orange.fr/Le.sleg/
Photo : bass46

Auteur initial: le sleg | 26 fév 2007
Révision courante: achigan | 4 mar 2015
Vous ne pouvez pas modifier cet article
Vous devez être membre de ce site pour avoir le droit d'effectuer cette action

En rapport sur Amazon :


Discussions Les différentes pêches à la mouche dans le forum: Aucun sujet pour le moment


Abonnez-vous à cette rubrique pour être prévenu dés qu'un nouvel article est publié:
mail
Votre email:

Un petit geste communautaire? Rédigez vous-même un article que d'autres membres ont demandé de rédiger...

Liste des articles les plus demandés par les internautes

Ce site est un site personnel, communautaire et non commercial. Il fonctionne tout d'abord grâce à vos contributions (à la manière d'un wiki: tout internaute peut publier un nouvel article ou en modifier un existant) qui aideront probablement un autre internaute. Pour faire vivre ce site n'hésitez pas à proposer un article descriptif, même incomplet: un autre membre de la communauté le complètera certainement par la suite! Merci d'avance...

Ecrire un article [façon wiki]
Détaillez une technique, définissez un terme, partagez vos astuces ou vos fiches de bricolage / montage, etc...
Visitez les accueils par thématique en rapport avec cette page:

8 visiteurs (liste) en ce moment dont le(s) membre(s) : Opak.Rc
Page générée en 0.774s. - 48 requêtes sql -
Ce site utilise des cookies pour améliorer la navigation X