Pêche sportive: black bass, mer, truite, pêche au leurre, pêche à la mouche
Facebook achigan.net Google+ achigan.net Twitter achigan.net Pinterest achigan.net Newsletter Flus rss pêche
Rechercher dans le site:
Version us | Accueil > Articles > Ichtyologie et environnement
-
Pseudo:
Mot de passe:

Les écrevisses en France

[Présentation de différentes espèces d'écrevisses en France]

Cet article possède peu de liens pointant vers lui (rétrolien).
Il ne bénéficie donc pas d'une bonne visibilité pour être lu par de nombreux lecteurs. Vous pouvez améliorer cela: copiez-collez l'adresse de l'article:
  • dans d'autres pages de ce site.
    Modifiez par exemple d'autres articles existants de ce site et servez vous des balises bbcode [url]lien[/url] pour créer des liens. (rétrolien interne) Aide
  • sur des sites externes comme des blogs, forums ou réseaux sociaux facebook. (rétrolien externe)
Aidez à ajouter des liens dans les articles pouvant être relatifs à celui-ci.

Les écrevisses appartiennent à l’embranchement des Arthropodes et à l’ordre des Décapodes. En France on trouve majoritairement 7 espèces différentes d’écrevisses. Trois sont indigènes et quatre sont introduites. Pour bien savoir de quelles espèces on parle, dans cet article les noms vernaculaires seront accompagnés des noms latins, car ces derniers ne permettent aucune confusion. En France la situation des écrevisses est complexe.

Cet article a seulement pour but de présenter les différentes espèces d’écrevisses présentes en France. Les problématiques de réglementation et d’écologie pourront être développées dans un sujet dédié.

Modifier cette section

Noms scientifiques


Les trois espèces indigènes sont :
- l'écrevisse des torrents Austropotamobius torretium
- l'écrevisses à pieds blancs Autropotamobius pallipes
- l'écrevisse à pattes rouges Astacus astacus
Les quatre espèces exogènes sont :
- l'écrevisse à pattes grêles Astacus leptodactylus
- l'écrevisse américaine Orconectes limosus
- l'écrevisse de Louisiane Procambarus clarkki
- l'écrevisse de Californie Pacifastacus leniusculus





Modifier cette section

Détails sur chaque espèce


Chaque espèce sera présentée de la même manière, à savoir :
- La zone de répartition géographique en France
- le statut de l’espèce (invasive, protégée, acclimatée)
- Le type d’habitat

L'écrevisse des torrents Austropotamobius torretium est présente dans seulement quelques sites en France (Moselle et Bas-Rhin), elle est classée en Danger Critique d’Extinction sur la Liste rouge de l’IUCN, et c’est une espèce protégée. C’est une espèce très exigeante en termes d’habitats. Elle vit dans les têtes de bassins, dans la zone à truites et requiert des eaux fraiches et oxygénés. L’espèce est sensible à la peste de l’écrevisse.


Austropotamobius torrentium


L'écrevisse à pieds blancs Autropotamobius pallipes était très répandue en France, mais les pollutions, les recalibrages de ruisseaux et la peste de l’écrevisse ont décimé les populations dans tout le pays. Ses populations sont cantonnées sur les têtes de bassins et sont encore sujettes à des mortalités. L’espèce est parfois en concurrence avec les écrevisses exogènes. Austropotamobius pallipes est classée Espèce en Danger d’Extinction sur la liste rouge de l’IUCN. L’espèce affectionne les ruisseaux aux eaux fraîches et bien oxygénées de la zone à truite.


Austropotamobius pallipes

L'écrevisse à pattes rouges Astacus astacus est présente dans le Nord Est et le Centre de la France. Son élevage est possible. L’espèce est sensible à la peste de l’écrevisse. Elle peut vivre en étang et dans les rivières aux eaux calmes. Des actions de repeuplement et de soutien de stocks sont menées. C’est une espèce protégée classée Vulnérable sur la Liste Rouge de l’IUCN.


Astacus astacus


L'écrevisse à pattes grêle ou écrevisse turque Astacus leptodactylus est une espèce exogène importé d’Europe Orientale. On la retrouve dans toute la France. Elle est sensible à la peste de l’écrevisse, et est à ce titre considéré comme acclimatée. Elle est classée Peu concerné sur la Liste rouge de l’IUCN. Astacus leptodacylus habite les eaux calmes aux fonds sablo-vaseux et supporte des températures élevées. Elle s’adapte bien aux étangs, où elle creuse des terriers.


Astacus leptodactylus


L'écrevisse américaine Orconectes limosus est une espèce importée de la côte Est de l’Amérique du Nord. Elle est porteuse saine de la peste des écrevisses. Elle est donc classée « espèce susceptible de provoquer des déséquilibres biologiques ». Elle suporte des eaux de qualité médiocre. Orconectes limosus reste une écrevisse de petite taille (< à 10cm).


Orconectes limosus

L'écrevisse de Louisiane Procambarus clarkii est une espèce exogène importée du sud des États-Unis. On la retrouve dans presque toute la France. Elle est très résistante et s’accommode des fortes températures et de faibles teneurs en oxygène. Elle vit en étang et dans les marécages, où elle creuse des terriers. Elle est porteuse saine de la peste des écrevisses et a une croissance rapide. Elle est donc classée « espèce susceptible de provoquer des déséquilibres biologiques ».


Procambarus clarkii

L'écrevisse de Californie ou écrevisse signal Pacifastacus lenisculus est une espèce originaire de l’ouest des Etats-Unis. On la trouve dans toute la France. Elle est porteuse saine de la peste des écrevisses. Elle est aussi classée « espèce susceptible de provoquer des déséquilibres biologiques ». Elle vit aussi bien dans les ruisseaux que dans les rivières, les lacs ou les étangs.


Paciastacus leniusculus

Si le sujet vous intéresse, il existe des guides de reconnaissances des écrevisses et des livres entiers sur leurs biologie et leurs élevages.

Les écrevisses constituent une proie recherchée par les carnassiers comme le black bass, la perche ou encore le brochet.

Vous avez apprécié le contenu de cette page et vous pensez le relayer sur un autre site? Merci d'accorder à son auteur une considération en citant votre source (cette page).
Adresse de la page à utiliser: http://www.achigan.net/articles/wiki-245-les+ecrevisses+en+france.html
[Cliquez ici] pour obtenir le code HTML à copier/coller sur un site...

(entrez un pseudo ou une adresse email par ligne)
Chercher un membre
Texte pour les destinataires / invités (facultatif):

Références:
- CSP "les écrevisses en France"
- FDPPMA 54

Auteur initial: julot | 18 fév 2016
Révision courante: achigan | 18 fév 2016
Vous ne pouvez pas modifier cet article
Vous devez être membre de ce site pour avoir le droit d'effectuer cette action

En rapport sur Amazon :


Discussions Les écrevisses en France dans le forum: 1 sujet
Sujet de discussionSection forumDernier message
forum-sujets
eau douce
sujets divers et présentations 23
22 fév 2016
Aperçu des derniers messages dans le sujet Les écrevisses en France: discussion:
[...] [Début de la discussion / 24 messages]
Auteur: julot - Date: 22 fév 2016 - 08:18
Les écrevisses bleues sont des individus avec un défaut de pigmentation. Il y en a toujours un faible pourcentage dans une population. Ce n'est pas une espèce particulière.

Dans l'article je n'ai recensé que les espèces les plus courantes, mais il en existe d'autres, relachées par des aquariophiles. On trouve aussi deux autres espèces d'Ortonectes mais les foyers de population sont très localisés pour l'instant.
Auteur: jeje1445 - Date: 22 fév 2016 - 18:13
Citation :
Ben justement dans le ruisseau où j'ai choppé la bleue, il y a 5 ans de ça on voyait des écrevisses se barrer sous les cailloux tout les 50cm, et les balanciers en sortaient des kilos, ben aujourd'hui plus rien, on en voit plus du tout.

Vu les quantités que tu évoques ajoutée à l'observation diurne, il y a de grandes chances que ce soient des américaines. Les coins où les pattes blanches sont encore présentes en si fortes densités de nos jours sont rares... Et leur capture interdite il me semble.

Par contre, la disparition soudaines pour des américaines paraît suspecte ... icon_question.gif


Concernant le déplacement d'espèces invasives, qu'elles soient animales ou végétales, il vaut mieux éviter de le faire chaque fois que c'est possible. Tôt ou tard ça merde.

Pour les écrevisses dites américaines (les 3), il y a des territoires encore préservés et il est impératif de les protéger. Par la communication par exemple. La plus nocives étant la californienne (signal) car elle s'adapte parfaitement aux cours d'eau rapides contrairement aux 2 autres (orconectes appelée par défaut américaine et Louisiane).

Pour compliquer le tout, il a récemment été trouvé des écrevisses à pieds blancs dans des étangs (pas trop son habitat) à la grande surprise de tous. A priori, il s'agirait bien de la patte blanche ... mais italienne et plus résistante que sa cousine ! Tout ça pose énormément de question sur l'apparition d'espèces non endémiques.

Doit on laisser faire la nature en attendant une (très) possible régulation naturelle en raisonnant en terme de gestion (pour une fois) à long terme ? Ou au contraire intervenir systématiquement ? Ou faire des choix sur certaines espèces et pas d'autres en considérant que ce qui est perdu l'est définitivement ?

Enfin, concernant les écrevisses, en tant que pêcheurs nous pouvons également par défaut d'information mettre en péril les population d'écrevisses naturelles (pattes blanches). Il est en effet impératif de désinfecter les bottes/waders/cuissardes lorsque l'on passe d'un milieu avec des américaines à un milieu avec des pattes blanches.

Les américaines sont en effet porteuses saines d'un champignon qui décime nos pattes blanches.


J'imagine que les semelles en feutre sont hélas les meilleurs réceptacles pour toutes les cochonneries qui transitent dans nos cours d'eau...
Auteur: Une Poule - Date: 22 fév 2016 - 18:41
La disparition s'explique assez facilement je pense, sur deux étés successifs il y avait littéralement 30 balanciers par jour sur un tronçon de 500m, plus un resto qui balançait les restes à la flotte et qui a fermé ses portes depuis, je vois que ça...


Abonnez-vous à cette rubrique pour être prévenu dés qu'un nouvel article est publié:
mail
Votre email:

Un petit geste communautaire? Rédigez vous-même un article que d'autres membres ont demandé de rédiger...

Liste des articles les plus demandés par les internautes

Ce site est un site personnel, communautaire et non commercial. Il fonctionne tout d'abord grâce à vos contributions (à la manière d'un wiki: tout internaute peut publier un nouvel article ou en modifier un existant) qui aideront probablement un autre internaute. Pour faire vivre ce site n'hésitez pas à proposer un article descriptif, même incomplet: un autre membre de la communauté le complètera certainement par la suite! Merci d'avance...

Ecrire un article [façon wiki]
Détaillez une technique, définissez un terme, partagez vos astuces ou vos fiches de bricolage / montage, etc...
0
Visitez les accueils par thématique en rapport avec cette page:

21 visiteurs (liste) en ce moment
Page générée en 0.428s. - 53 requêtes sql -
Ce site utilise des cookies pour améliorer la navigation X