Pêche sportive: black bass, mer, truite, pêche au leurre, pêche à la mouche
Facebook achigan.net Google+ achigan.net Twitter achigan.net Pinterest achigan.net Newsletter Flus rss pêche
Rechercher dans le site:
Version us | Accueil > Articles > Ichtyologie et environnement
-
Pseudo:
Mot de passe:
0

L'empereur d'argent !

[Le saumon Atlantique et sa pêche]

La dernière révision de cet article date de plusieurs mois. Actualiser cet article vous même à la façon d'un wiki (Qu'est-ce qu'un wiki?)

Salmo Salar emblème de l’eau pure et de la pêche sportive.

Si un poisson a vu au cours du siècle précédant son aire de répartition réduite par la faute de l’homme, c’est bien le saumon Atlantique. Les pollutions, les barrages, la surexploitation des ressources marines, les élevages industriels (Norvège, Ecosse) restent les principales causes de sa disparition. Elles ont favorisé le développement de maladies comme l’UDN (nécrose ulcérative du derme) ou de parasites (girodactilus salaris). Le grand migrateur devrait être présent normalement dans pratiquement tous les cours d’eau européens de la façade Atlantique, grands fleuves compris. Tacon ou tocan, parr, smolt, castillon (grisle), saumon de printemps, d’été … les appellations pour chaque stade de sa vie montrent une richesse qui tend à prouver l’importance qu’il a pu avoir autrefois. Le réchauffement climatique ne lui est guère favorable. Les plans saumons et autres dispositifs auront bien du mal par exemple à maintenir les effectifs espagnols ou ceux du bassin versant de la Garonne, voir même ceux du Sud de la Loire où il y a encore quelques décennies, les pêcheurs sportifs pouvaient affronter des saumons de plusieurs hivers de mer pouvant atteindre de 15 à 20 kg, voir plus pour des poissons exceptionnels.

Nom scientifique : Salmo Salar.

Famille : salmonidé.

Salmo salar-Atlantic Salmon-Atlanterhavsparken Norway

Modifier cette section

Physique


Du tacon, immature aux flancs ornés de taches bleutées au parfait et superbe grand saumon argenté fraichement monté puis au « ravalé », rare survivant de la période de reproduction, la morphologie du saumon ressemble un peu à celle de la truite commune et évolue beaucoup avec l’âge. La silhouette reste cependant toujours plus élancée que celle d’une truite, la gueule nettement plus petite par rapport au corps (1/6ème pour le saumon, 1/5ème pour la truite fario), sa queue plus échancrée. Argenté quand il revient de mer ou qu’il y descend (smolt), il se colore en eau douce au fur et à mesure que la période de fraie approche. Les pêcheurs parlent de saumon « bleu » ou « rouge ». Si le « no kill » n’a en général pas trop la faveur des pêcheurs amateurs de saumons, les pratiquants choisissent de plus en plus souvent de gracier un poisson qui a plusieurs semaines de rivière (coloré) ou à partir de leur deuxième ou troisième capture. Sa beauté, associée au mystère de ses migrations et à ses capacités de franchissement l’a fait choisir comme symbole de nombreuses armoiries et de l’eau pure.


Différences entre tacon et truite immature (observez l'aplomb de l'oeil qui, contrairement à la truite, ne dépasse pas la machoîre chez salmo salar)

Modifier cette section

Habitat


De la zone de montagne où l’accès à ses frayères ancestrales a été souvent bloqué par des barrages, aux plaines, le saumon a besoin d’eaux correctement oxygénées et d’un substrat dur constitué de gros graviers et de cailloux plus gros que ceux utilisés par les truites pour se reproduire. S’il était présent un peu partout du Portugal au Nord de l’Europe avant l’édification des barrages, sa lente et inexorable disparition semble devoir se poursuivre si rien n’est réellement fait pour restaurer la qualité des milieux aquatiques. Il est déjà considéré comme absent de la Belgique, de la Hollande, de l’Allemagne et de la Suisse. La liste des principaux bassins versants où il est encore bien présent dans notre pays est aujourd’hui très restreinte. Du Nord, au Sud : en Normandie : Couesnon, Sélune et Sée, Sienne, Orne , Bresle ; en Bretagne : Leff, Trieux, Jaudy, Gaindy, Léguer, Yar, Douron, rivières de Morlaix, Penzé, Elorn, Flèche, Abers, Aulne pour la partie Nord, Goyen, Steir, Odet, Jet, Aven, Isole, Ellé, Scorff et Blavet pour la partie Sud ; le bassin Loire –Allier, le Gave d’Oloron, Gave de Pau, Gave de Mauléon, la Nive et la Nivelle (d’après Baglinière et Porcher). Plusieurs autres bassins versant de petits fleuves bretons sont encore également colonisés (Abers, Flèche, Quillimadec…). D’importants travaux de sauvegarde et de restauration de l’espèce sont en cours en particulier sur les bassins du Rhin, Loire Allier, de la Dordogne, de la Garonne.
La capitale mondiale de la peche au saumon depuis 53ans est située a Navarrenx (64).


Crédit photo:
Jumping salmon at Murray's Cauld, Philiphaugh (Walter Baxter) / CC BY-SA 2.0

Modifier cette section

Pêche


Le matériel doit être adapté car attaquer un grand saumon des gaves ou de l’Allier n’est pas comparable à la même action sur les rivières bretonnes ou normandes (où les prises demeurent normalement plus modestes). De plus, les saumons qui montent à partir du mois de juillet ou août sont plus légers et le matériel doit donc être adapté (taille moyenne inférieure à 65 cm pour un poids de 2,400 kg à comparer avec les saumons de printemps: plus de 70 cm et 4 kg, parfois beaucoup plus). Le saumon est censé ne plus se nourrir quand il arrive en eau douce. Ses organes digestifs s’atrophient. Sa prise est considérée parfois comme une loterie qui impose au pêcheur une très grande constance. Il faut pêcher les postes qui varient avec la hauteur d’eau. Leurres (durs ou souples, cuillères tournantes ou ondulantes dont la célèbre « Quimperloise »), poissons morts (gros vairon ou loche de rivière), crevettes, vers de terre et mouches peuvent faire monter un saumon. C’est là que débute le bal avec le grand migrateur considéré à juste titre comme le plus rapide et le plus combatif de nos eaux. La pêche du saumon à la mouche est considérée comme « La plus belle des pêche pour le roi des poissons. » Le nombre d’ouvrages consacrés à cette technique montre bien le caractère quasi mythique de cette technique appliquée au salmo salar.
La pêche du saumon est parfois interdite dans certains cours d’eau. Elle nécessite l’acquisition du timbre grand migrateur et, quand elle est autorisée, fait l’objet de réglementations particulières comme les totaux autorisés de captures (TAC) qui s’appliquent différemment en fonction du type de poisson (saumon de printemps ou castillon). La déclaration des captures est obligatoire (carnet, bague et mode d’emploi sont remis avec le timbre migrateur). Il convient donc de bien se renseigner avant de s’attaquer à cette espèce emblématique.


Un saumon de Nico (guide de pêche à la maison de la rivière de Sizun), capturé le 17 juin 2012 dans l'Elorn sur le parcours mouche du Quinquis (29 N)

Modifier cette section

La migration


Depuis sa naissance dans une gravière bien oxygénée, souvent située en tête de bassin, jusqu’au retour du même individu adulte, la durée peut être très variable car les tacons commencent leur vie par une ou deux années en rivière en fonction de la richesse du milieu et de son éloignement de la mer. La « smoltification » peut intervenir lorsque le tacon mesure entre 12 et 22 cm. Ensuite, salmo salar au comportement très territorial deviendra momentanément grégaire pour descendre le cours d’eau qui l’a vu naître. Une fois en mer, il prendra la route du grand large en direction du Nord-Ouest, parfois jusqu’au Groenland, passant au large de l’Irlande et des îles Féroé. Les retours s’échelonneront après entre 12 mois et 18 mois de mer pour les castillons et jusqu’à plus de cinq ans pour les « plusieurs hivers de mer ». Comme la croissance en mer est plus forte qu’en eau douce, les pêcheurs auront peut être la chance de croiser un de ces grands migrateurs en route vers sa zone de frayères. Les plus grands saumons pêchés en France en 2011 l’ont été sur le gave d’Oloron et l’Elorn (deux poissons de plus de 90 cm et de 9 kg). Sur l’Elorn, et en Bretagne, une telle taille reste cependant assez rare. La majorité des géniteurs remontant les cours d’eau bretons sont des un ou deux hivers de mer.


ravalé, saumon male ayant frayé et qui repart en mer

Vous avez apprécié le contenu de cette page et vous pensez le relayer sur un autre site? Merci d'accorder à son auteur une considération en citant votre source (cette page).
Adresse de la page à utiliser: http://www.achigan.net/articles/wiki-181-l+empereur+d+argent.html
[Cliquez ici] pour obtenir le code HTML à copier/coller sur un site...

(entrez un pseudo ou une adresse email par ligne)
Chercher un membre
Texte pour les destinataires / invités (facultatif):

Références:
http://commons.wikimedia.org/
http://www.geograph.org.uk/

Auteur initial: Elorn29N | 7 mai 2012
Révision courante: lesbegue64 | 22 mar 2014
Vous ne pouvez pas modifier cet article
Vous devez être membre de ce site pour avoir le droit d'effectuer cette action

En rapport sur Amazon :


Discussions L'empereur d'argent ! dans le forum: 1 sujet
Sujet de discussionSection forumDernier message
forum-sujet
suggestion, saumon, salmonidé, eau douce
forum sur le site www.achigan.net 18
22 aou 2012
Aperçu des derniers messages dans le sujet Suggestion d'article sur le Saumon Atlantique:
[...] [Début de la discussion / 19 messages]
Auteur: lesbegue64 - Date: 21 aou 2012 - 18:01
Le pays Basque c'est pas trop Marseille icon_lol.gif je parle de saumon sauvage bien sur 70 eurs c'est le prix fort 50 eurs les bonnes années en esperant un jour que tout ce trafic cesse !
Auteur: Elorn29N - Date: 22 aou 2012 - 20:42
Il s'agit bien d'un trafic illicite car la revente des truites et des saumons est interdite aux pêcheurs de loisirs depuis les années 1960.
Le code de l'environnement mentionne dans son article L. 436 - 16 qu'il est interdit de colporter, de vendre ou d'acheter des truites, ombres communs, saumons de fontaine et saumons pêchés...
L'origine de cet article est la loi Guillon de 1961 qui fait suite à un premier texte de 1943.
Auteur: lesbegue64 - Date: 22 aou 2012 - 22:03
c'est quand meme rare les saumoniers qui vendent leurs fishs certain les vendent a peine sortie de l'eau un coup de telephone et l'affaire est dans le sac icon_evil.gif mais c'est surtout les plaisanciers et les pro qui se gave au filets icon_silent.gif


Abonnez-vous à cette rubrique pour être prévenu dés qu'un nouvel article est publié:
mail
Votre email:

Un petit geste communautaire? Rédigez vous-même un article que d'autres membres ont demandé de rédiger...

Liste des articles les plus demandés par les internautes

Ce site est un site personnel, communautaire et non commercial. Il fonctionne tout d'abord grâce à vos contributions (à la manière d'un wiki: tout internaute peut publier un nouvel article ou en modifier un existant) qui aideront probablement un autre internaute. Pour faire vivre ce site n'hésitez pas à proposer un article descriptif, même incomplet: un autre membre de la communauté le complètera certainement par la suite! Merci d'avance...

Ecrire un article [façon wiki]
Détaillez une technique, définissez un terme, partagez vos astuces ou vos fiches de bricolage / montage, etc...
Visitez les accueils par thématique en rapport avec cette page:

30 visiteurs (liste) en ce moment dont le(s) membre(s) : angler71, CookieMonster, GreamSs
Page générée en 0.461s. - 57 requêtes sql -
Ce site utilise des cookies pour améliorer la navigation X